• Visite d'un temple à Shenzhen

     

    P1010103.JPG

    Lundi 30 janvier , une foule dense se presse au temple Hongfa , le beau temps aidant , 23 degrés . Nous voulions visiter ce temple hier , mais c'était impossible tant la foule était compact, files de voitures sur 10 kilomètres.

     

    P1010120.JPG

    La religion a fait son grand retour en Chine , il n'y a qu'à voir la ferveur et la dévotion que portent les Chinois , y compris les jeunes, au Bouddhisme , la religion principale de Chine.

    P1010139.JPG

    Les fidèles apportent des offrantes , le plus souvent des fruits.

     

     

    P1010140.JPG

    Les fidèles glissent quelques billets dans ces urnes , en échange de quelques souhaits que Bouddha ou l'une ou l'autre divinité ne manqueront d'accorder.

    P1010146.JPG

    Dans l'atelier floral.

    P1010147.JPG

    Une demi-douzaine de fleuristes se chargent de la décoration florale.

    P1010115.JPG

    P1010117.JPG

    Malgré qu'il faille monter de une à deux heures à pied pour atteindre le monastère qui se trouve sur le flanc de la montagne

    Wutong , il est étonnant de voir comme cette foule ,où se mêlent jeunes et vieux, sait se recueillir.

    Encore une preuve de la pratique libre de sa religion en Chine.

    Shenzhen, temple de la technologie et de l'électronique est aussi un lieu de culte et tradition.

     

  • Le Tibet est calme, les chiens aboient et la caravane passe

    Pour les bobos qui s'émeuvent de ce qui se passe au Tibet , je dirai le Tibet va bien, le Tibet se porte bien , il ne s'y passe rien. Cela ne fait pas plaisir ni au grand menteur de pinochiolama , ni à sa clique de voyous , ni aux bobos . Tous rêvent d'un Tibet à feu et à sang , du retour de la théocratie( Une théocratie bien plus malsaine et criminelle que celle d'Iran ou des Islamistes).

    Malgré les appels à l'émeute lancé par les forces sécessionnistes la Région Autonome du Tibet reste calme . Les Tibétains ont d'autres préoccupations. Ils viennent de fêter coup sur coup la Nouvelle Année et la Nouvelle Année lunaire et se préparent pour le Nouvel An tibétain.

     

    Le seul endroit où il y a eu quelques troubles , c'est dans la province du Sichuan .Là quelques moines endoctrinés par dalai lama se sont ou on tenté de s'immoler par le feu. Là aussi la population n'a pas bronché . Ce ne sont que des moines qui voudraient voir revenir leur dictature théocratique . Est-ce qu'on rétablirait le pouvoir du clergé catholique si par malheur il venait  l'idée à quelques curés farfelus de jouer avec des allumettes et de partir en fumée après un appel lancé par le pape. Non , il n'y aurait aucune réactions de la part des bobos. L'action des curés serait immédiatement condamnée.

     

    De plus que penser de ces moines qui se permettent ces actions , contraires au bouddhisme . Que le Tibet ne leur suffit plus , qu'ils veulent en plus des provinces chinoises. Pourquoi pas toute la Chine?

    Soyons sérieux, tous les pays à l'ONU reconnaissent que le Tibet fait partie intégrante de la Chine. Les déclarations de dalai lama et de ses acolytes commencent à être démontées.

    Par exemple , le fait que la population de tibétains a triplé est le plus beau démenti à leur prétendu génocide. Le fait que l'illettrisme soit tombé de 95 % à moins de 10 % est la preuve que la culture tibétaine n'est pas menacée.

    Voilà qui est bien loin des titres propagandistes de Libération , du Monde ou autres gazettes propagandistes que j'exhorte à changer d'objectif. Il serait grand temps que vous commenciez à informer vos lecteurs en toute objectivité.

     

    Voir aussi pour les détails :

    Les tentatives des forces sécessionnistes à l'étranger de discréditer le gouvernement chinois sont vouées à l'échec du 25 janvier sur mon blog.

  • Le Quotidien du Peuple rejette les allégations de Human Rights Watch sur le programme de relogement des Tibétains

    Nouvelles maisons pour les nomades tibetains

    Le Quotidien du Peuple, journal phare du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), a publié un article vendredi pour répondre aux critiques formulées contre la politique de relogement dans la région autonome du Tibet.

    L'organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW) basée à New York aux Etats-Unis, a rendu public en début de semaine son rapport annuel, World Report, dans lequel le gouvernement chinois est critiqué pour avoir "déplacé et relogé jusqu'à 80% de la population tibétaine, y compris tous les bergers et les nomades".

    L'article du Quotidien du Peuple, conjointement rédigé par deux tibétologues, affirme que les conclusions de HRW sont infondées et qu'elles contredisent les faits essentiels.


    Avant la réforme démocratique, les serfs de dalai lama et de sa clique  habitaient dans ce genre de logement
    Les deux auteurs, Zhang Ming, ou Lorong Dramadul, du Centre d'études tibétologiques de Chine, et le professeur Yang Minghong, de l'Université du Sichuan, espèrent que leurs expériences et observations fondées sur plus de 20 ans de recherches de terrain au Tibet pourront clarifier les malentendus.

    Se basant sur les statistiques officielles, les auteurs attestent dans l'article qu'en 2011 1,85 million de Tibétains, soit 61% de la population totale, ont été installés dans des résidences permanentes. La plupart d'entre eux n'ont jamais quitté leurs communautés d'origine et leurs maisons ont été construites à l'endroit où ils vivaient auparavant.

    "Moins de 150 000 personnes, soit moins de 5% de la population tibétaine, ont quitté leur lieux d'habitation d'origine", indiquent les auteurs.

    Le programme de relogement a été introduit en 2006 dans la région afin d'offrir aux Tibétains, grâce à des subventions massives et au soutien du gouvernement, de meilleurs logements et conditions de vie.

    Les auteurs rejettent également les allégations portant sur le rôle de ces politiques sur le changement du mode de vie des nomades.

    Les tibétologues soulignent dans l'article que les nomades vivent dans des tentes, cherchant des pâturages en plein coeur de l'hiver et effectuant de longs voyages l'été, et n'ont qu'un accès limité aux soins médicaux ou à l'éducation.

    En 2010, 30 000 familles nomades ont été relogées dans des maisons confortables au Tibet. La plupart de ces habitations ont été construites sur une route les reliant aux pâturages d'hiver. Ainsi les nomades peuvent conserver leurs traditions tandis que les enfants et les personnes âgées ne sont plus contraints de voyager.

    Par ailleurs, ce programme de relogement a apporté à ces communautés traditionnelles de meilleures infrastructures, des services publics et créé davantage d'emplois, affirment les auteurs de l'article.

  • Il n'y a plus qu'en Chine que l'on sait comment travailler et être productif

    En 2004, Apple   fait appel largement  aux fabricants étrangers. Le responsable de cette décision fut  Timothy D. Cook, qui a remplacé Steve Jobs comme chef de la direction en août dernier, six semaines avant la mort de Steve Jobs. La plupart des autres sociétés d'électroniques américaines étaient déjà  à l'étranger, et Apple, qui à l'époque était en difficulté, a estimé qu'il était de son devoir de saisir tous les avantages.

     

    Apple shop Shanghai


     Pour les entreprises de technologie, le coût de la main d'oeuvre est minime par rapport à la dépense d'achat de pièces et de la gestion des chaînes d'approvisionnement qui rassemblent les composants et les services de centaines d'entreprises.

    Pour M. Cook, l'accent sur l'Asie est venu de deux choses, dit un ancien dirigeant d'Apple de haut rang. Les usines en Asie peuvent évoluer plus rapidement de haut en bas et les chaînes d'approvisionnement asiatiques ont dépassé ce qu'il y a de mieux aux Etats-Unis .  Le résultat est que «nous ne pouvons pas rivaliser sur ce point", a déclaré l'exécutif.

    L'impact de ces avantages est devenu évident, dès que Steve Jobs a exigé des écrans en verre en 2007.

    Pendant des années,les fabricants de téléphones portables ont évité d'utiliser le verre parce qu'il  exige une précision dans la coupe et le broyage, ce  qui a été extrêmement difficile à réaliser. Apple avait déjà choisi une compagnie américaine, Corning Inc, pour la fabrication de grands panneaux de verre renforcé. Mais trouver comment découper ces carreaux en millions d'écrans pour iPhone ? Il était nécessaire de trouver un atelier de découpe , et vite, ainsi qu' une armée d'ingénieurs de niveau intermédiaire. Cela coûterait une fortune simplement pour se préparer.

     


    Puis une offre pour le travail est arrivée d' une usine chinoise.

    Quand une équipe d'Apple a visité l'usine , les propriétaires de l'usine chinoise étaient déjà occupés à construire une nouvelle aile. «C'est pour le cas où vous nous donneriez le contrat», a déclaré le directeur, selon un ancien dirigeant d'Apple . Il avait un entrepôt rempli avec des échantillons de verre disponibles pour Apple, gratuitement. Les propriétaires avaient les ingénieurs disponibles au moindre coût. Ils avaient construit sur le site des dortoirs afin que les employés soient disponibles , comme cela se fait dans toutes les usines à Shenzhen.

     

     factory



    L'usine chinoise a obtenu obtenu le contrat. «La chaîne d'approvisionnement est en Chine aujourd'hui", a déclaré un autre ancien haut dirigeant d'Apple . «Vous avez besoin d'une millier de joints en caoutchouc? C'est la porte de l'usine prochaine. Vous avez besoin d'un million de vis? Cette usine est à un pâté de maisons. Vous avez besoin que la vis soit un petit peu différente? Il faudra trois heures pour l'obtenir. "

     Pour les dirigeants d'Apple, Foxconn  était une preuve supplémentaire que la Chine pourrait fournir des travailleurs et une extraordinaire organisation  qui  dépasse et de loin tout ce que l'on peut attendre de leurs homologues américains.

    Rien comme Foxconn  existe aux États-Unis.

     

    iphone 5 chaine production



    L'installation a 230 000 employés, qui travaillent six jours par semaine, passant si nécessaire jusqu'à 12 heures par jour à l'usine. Plus d'un quart de la population active de Foxconn vit dans les dortoirs de l' entreprise et de nombreux travailleurs gagnent plus ou  moins  $ 17 par jour ce qui est un bon salaire pour Shenzhen , cela leur permet , compte tenu des heures supplémentaires de mettre de l'argent de côté et d'en envoyer à la famille au village. Foxconn emploie près de 300 gardes afin de diriger la circulation des piétons pour que les travailleurs ne soient pas écrasés dans les goulots d'étranglement  des portes. Les cuisiniers de l'établissement cuisine commandent une moyenne de trois tonnes de viande  et 13 tonnes de riz par jour.

    Foxconn Technology a des dizaines d'installations en Asie , en Europe de l'Est , au Mexique et au Brésil, et elles rassemblent environ 40 pour cent de l'électronique grand public du monde entier pour des clients comme Amazon, Dell, Hewlett-Packard, Motorola, Nintendo, Nokia, Samsung et Sony .

     

    Plan google earth de l'usine Foxconn Shenzhen



    «Ils pourraient embaucher 3.000 personnes durant la nuit", a déclaré Jennifer Rigoni, qui était responsable d'Apple dans le monde entier. «Quelle usine américaine peut trouver 3.000 personnes durant la nuit et les convaincre de vivre dans les dortoirs?"

    Et bien ce miracle est possible à Shenzhen. La Chine qui est toujours un pays émergent a de nombreuses bouches à nourrir. Et pour une bonne frange de la population paysanne sacrifier 3 ou 4 ans de sa vie en turbinant dur un certain temps est une bonne opportunité de sortir de la mlsère. Ce que nous ne saurions accepter est pour eux l'occasion d'améliorer le sort de la famille.

     


    «Tout travailleur recruté par notre cabinet est couvert par un contrat clair définissant les termes et conditions et par la loi du gouvernement chinois qui protège leurs droits", écrit l'entreprise. Foxconn "Nous prenons  notre responsabilité envers nos employés très au sérieux et nous travaillons dur pour donner à nos  salariés qui sont plus d' un million ,un environnement sécuritaire et positif».
    En effet, les dortoirs dont disposent les employés sont propres , spacieux et disposent de facilités et d'infrastructures que je n'ai jamais vues dans la plus part des campagnes chinoises. En plus ils disposent pour leurs loisirs de salles de lecture, de TV, de sport comme des tables de ping pong ou des terrains de badminton.
    Foxconn n'est pas la seule usine à offrir ce genre d'installation à son personnel et au fur et à mesure que le recrutement est difficile , de plus en plus d'usines rivalisent d'idées pour attirer le travailleur.

    Foxconn

    Un autre avantage essentiel pour Apple est que la Chine a su fournir des ingénieurs à une échelle telle que c'était impossible pour les Etats-Unis de rivaliser.

  • Pourquoi Apple construit-elle ses iPhone en Chine ?

    Quand Apple a eu besoin de près de 8700 ingénieurs pour diriger les 200 000 ouvriers des chaînes d’assemblage dédiées à l’iPhone , il aurait fallu à la Pomme, sur le continent américains ,environs 9 mois pour trouver autant d’ingénieurs qualifiés pour assurer ce rôle. En Chine, il lui aura fallu, tenez-vous bien, seulement 15 jours. De plus, les Etats-Unis ont, semble-t-il,  progressivement arrêté de former des ingénieurs et ouvriers avec le savoir-faire dont Apple a besoin pour ces tâches.

    Autre raison évoquée : la Chine est nettement plus réactive sur la question des approvisionnements, et permet là encore des économies d’échelles importantes. Pour résumer donc, les maîtres mots de la présence d’Apple en Chine sont : rentabilité, flexibilité, réactivité et qualité de la main d’oeuvre.

    En engageant de la main d'oeuvre chinoise , Apple savait qu'il pouvait là trouver des ingénieurs capables , des techniciens de haut niveau ainsi qu'une main d'oeuvre alliant courage et sérieux . Apple rend aussi un grand service à cette population de travailleurs qui grâce à Apple peuvent sortir de la pauvreté.

     

    Ce n'est pas parce qu' en Europe ou aux Etats-Unis on ne sait plus ou ne veut plus travailler qu'il faut maudire les gens qui travaillent . La loi Chinoise n'est pas la même qu'en occident et c'est heureux , la flexibilité y est primordiale. Leur manière d'organiser le travail convient très bien aux travailleurs chinois . Cela est bénéfique à tout le monde , au travailleur qui sort de la misère , aux firmes qui sont compétitives et au pays dont le PIB augmente.

    "Made in aux Etats-Unis" n'est plus une option viable pour la plupart des produits Apple , a déclaré Steve Jobs .

     

    Apple est devenu l'une des entreprises les plus connues, les plus admirées et les plus imitées au monde, en partie grâce à une maîtrise implacable des opérations mondiales.


    Un ancien dirigeant a décrit comment la société s'est appuyée sur une usine chinoise de fabrication pour réorganiser l'iPhone . Apple avait redessiné l'écran de l'iPhone à la dernière minute, forçant une révision de la ligne d'assemblage. De nouveaux écrans ont commencé à arriver à l'usine vers minuit.

    Un contremaître a immédiatement réveillé 8.000 travailleurs à l'intérieur des dortoirs de l'entreprise, selon l'exécutif. Chaque employé a reçu une collation  et une tasse de thé, guidé vers un poste de travail et dans la demi-heure a commencé à insérer des écrans  en verre  dans les cadres biseautés. Dans les 96 heures, l'usine produisait plus de 10.000 iPhones par jour.

     


    "La rapidité et la flexibilité est à couper le souffle", a déclaré l'exécutif. "Il n'y a aucune usine américaine qui peut correspondre à cela."

    Des histoires similaires pourraient être racontées sur presque n'importe quelle entreprise d'électronique - et de l'externalisation est aussi devenu commun dans des centaines d'industries, y compris les services comptables, juridiques, bancaires, de la construction automobile et la pharmacie.


    Bien que les Américains soient parmi les travailleurs les plus instruits dans le monde, la nation a cessé de former suffisamment de personnes dans les compétences de niveau intermédiaire dont les usines ont besoin, disent les cadres.


    En 2007, un peu plus d'un mois avant la sortie de l'iPhone, Steve Jobs réunit une poignée de lieutenants dans son bureau. Pendant des semaines, il avait transporté un prototype de l'appareil dans sa poche.

     

     


    Steve Jobs en colère a montré son iPhone de sorte que chacun pouvait voir des dizaines de minuscules rayures sur son écran en plastique, selon quelqu'un qui a assisté à la réunion. Il a ensuite tiré ses clés de son jean.

    Les gens vont transporter ce téléphone dans leur poche, dit-il. Les gens auront aussi  leurs clés dans leur poche. "Je ne vais pas vendre un produit qui devient si vite rayé", at-il dit nerveusement. La seule solution était du verre inrayable . «Je veux un écran de verre, et je veux qu'il soit  parfait dans six semaines."

    Immédiatement , un dirigeant a quitté cette réunion et  il a réservé un vol pour Shenzhen, en Chine. Si Steve Jobs voulait du parfait, il n'y avait nulle part d'autre où aller au monde.

    Depuis plus de deux ans, l'entreprise avait travaillé sur un projet - nom de code Violet 2 - qui a présenté les mêmes questions à chaque tour: comment voulez-vous complètement réinventer le téléphone portable? Et comment faites-vous la conception à la plus haute qualité - avec un écran inrayable, par exemple - tout en veillant à ce que des millions peuvent être fabriqués rapidement et économiquement assez pour gagner un bénéfice significatif?

  • Les tentatives des forces sécessionnistes à l'étranger de discréditer le gouvernement chinois sont vouées à l'échec

    Les tentatives des groupes sécessionnistes à l'étranger d'impliquer la question du Tibet pour déformer la vérité et discréditer le gouvernement chinois sont vouées à l'échec, a déclaré mardi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei .

     

    Hong Lei a fait ces remarques, invité à répondre à une question sur le battage médiatique initié par certains groupes sécessionnistes à l'étranger autour d'un affrontement entre des habitants et la police qui s'est produit lundi après-midi dans la province du Sichuan (sud-ouest).

    Lundi vers 14H00 heure locale (06H00 GMT), des dizaines de personnes, dont quelques moines, ont pris d'assaut et détruit plusieurs magasins dans une rue principale et un commissariat de police dans le district de Luhuo de la préfecture autonome tibétaine de Ganzi du Sichuan.

    Le groupe de casseurs, dont certains étaient armés de couteaux, a jeté des pierres sur des policiers et détruit deux véhicules de police et deux ambulances.

    Un membre du groupe a été tué et quatre autres blessés dans l'affrontement, a indiqué le porte-parole, ajoutant que cinq policiers ont également été blessés.

    Les blessés ont été hospitalisés et leurs vies ne sont pas en danger, selon le porte-parole.

    "A l'heure actuelle, le calme est revenu dans le district de Luhuo et les autorités locales mènent une enquête sur l'incident", a poursuivi Hong Lei.

    Les citoyens locaux se sont fermement opposés et ont dénoncé le rassemblement illégal qui a sévèrement affecté l'ordre social et la vie normale de la population, a-t-il indiqué.

    "Le gouvernement chinois luttera, comme toujours, contre tous les crimes et maintiendra résolument l'ordre social normal", a-t-il souligné.

    "Les forces basées à l'étranger favorables à l'"indépendance du Tibet" ont toujours fabriqué des rumeurs et déformé la vérité pour discréditer le gouvernement chinois en mettant sur le tapis des questions concernant le Tibet", a indiqué Hong Lei, ajoutant que le battage médiatique mal intentionné était voué à l'échec.

    Les appels aux émeutes qui viennent de l'étranger sont voués à l'échec car ils ne trouvent aucun écho parmi la population . Ils n'y a que quelques moines endoctrinés par la bande de dalai lama qui ne savant pas faire la part du bien et du mal qui répondent aux élucubrations de voyoux à la solde de dalai lama , lui-même à la solde , depuis bien longtemps, de puissances occultes étrangères.

    Comme le demande la population il faut que justice soit faite et que ces bandits soient punis sévèrement .

     

     

  • La Chine est prête à partager sa richesse culturelle avec le monde

    A l'occasion de la Nouvel Année lunaire du Dragon, lundi, des artistes et des délégations culturelles chinois ont donné des représentations dans le monde entier.

    Ancienne civilisation connue pour son thé, sa céramique et sa soie, la Chine a attiré au cours des dernières décennies l'attention du monde grâce aux nouvelles tendances qu'elle a développées dans les domaines du cinéma, de la mode, des arts et de l'étude du chinois.

    Selon des chiffres officiels, plus de 500.000 personnes ont suivi les cours de langue chinoise proposés par 358 Instituts Confucius établis dans 105 pays et régions dans le monde.

    Par ailleurs, les représentations artistiques et les concerts de musique traditionnelle chinoise font souvent salle comble en Europe et en Amérique du Nord, selon les ambassades de Chine.

    Alors que la Chine est devenue la deuxième économie du monde, davantage de ressources financières se sont libérées au cours des dernières années pour soutenir l'épanouissement de l'industrie culturelle, à l'intérieur du pays comme à l'étranger.

    La culture chinoise ne se réduit plus à des antiquités rouillées exposées dans divers musées à travers le monde, ni à des descriptions romancées destinées au public étranger.

    C'est une culture chinoise plus dynamique et plus diversifiée, mélangeant subtilement l'ancien et le nouveau, la tradition et la modernité, qui part à la rencontre des publics étrangers.

    La Nouvelle Année, placée sous le signe ambitieux de ce symbole magique de l'Asie qu'est le Dragon, est appelée à devenir l'année de la montée spectaculaire de la culture chinoise sur la scène internationale.

    En octobre, le gouvernement chinois a annoncé un plan national destiné à soutenir l'industrie culturelle, visant à faire augmenter sa contribution au PIB chinois de 3% à 5% d'ici 2016.

    Les sommes importantes investies par le gouvernement, les technologies de pointe et l'amélioration des institutions juridiques et financières seront autant de facteurs à même de donner une nouvelle impulsion au développement de l'industrie culturelle en Chine.

    Au cours des dernières décennies, la Chine a acquis une solide expérience dans sa stratégie de communication avec les publics étrangers. Neuf Centres culturels chinois ont ouvert leurs portes en Asie, en Europe et en Afrique pour soutenir des projets interactifs de diffusion de la culture chinoise.

    Les professeurs, étudiants et travailleurs chinois à l'étranger deviennent souvent des ambassadeurs de la culture chinoise, oeuvrant à jeter un pont sur le fossé culturel entre l'Orient et l'Occident.

    Pour donner au public étranger un meilleur aperçu de la culture chinoise, les acteurs de l'industrie culturelle doivent redoubler d'efforts pour concrétiser la stratégie de "diffusion vers l'extérieur" proposée par le gouvernement central, étudier les techniques de communication interculturelle, et examiner ce qui fait la force et l'unicité de la culture chinoise par rapport à ses voisins proches et lointains.

    Comme l'eau de pluie s'infiltre dans la terre au début du printemps, la culture nourrit la vie de manière silencieuse, presque imperceptible. La présence de la culture chinoise au sein d'un monde globalisé ne peut qu'apporter aux gens de toutes cultures davantage de choix, davantage de possibilités, ainsi qu'une plus large compréhension du monde.

  • Célébrations de l'année du Dragon dans toute la Chine

    Le 18 janvier, des lanternes en forme de dragon sont installées sur une place de la province du Shanxi.

    Des lanternes en forme de dragon sont installées sur une place de la province du Shanxi.

    Le 19 janvier, des hommes se préparent pour la démonstration du dragon pendant le Nouvel An.

    Ces hommes se préparent pour la démonstration du dragon pendant le Nouvel An.

    Foire du temple au parc Ditan

    Des acteurs revêtus de costumes traditionnels défilent au cours d'une cérémonie traditionnelle de la dynastie Qing, durant laquelle les empereurs priaient pour de bonnes récoltes et la prospérité, à l'occasion de l'ouverture de la foire du temple du parc Ditan.

    Le 22 janvier, des acteurs présentent la danse du dragon à la foire du parc du temple de la Terre pour le Nouvel An chinois.

    Des acteurs présentent la danse du dragon à la foire du parc du temple de la Terre pour le Nouvel An chinois.

    Foire du temple au parc Ditan

    Un acteur portant un costume d'empereur de la dynastie Qing prie durant une cérémonie traditionnelle impériale pour de bonnes récoltes et la prospérité, à l'occasion de l'ouverture de la foire du temple du parc Ditan, aussi connu sous le nom de temple de la Terre.

    jar47.jpg

    Dragon fait avec de la vaisselle . Photo prise à Guangzhou par René et publiée sur son blog-Vivre en Chine.

    jar4.jpg

    Pour voir le blog de René, il suffit de cliquer ,dans la colonne de gauche sur Blog d'un Belge qui vit à Guangzhou.

    Guangzhou ou Canton en français est la capitale de la province où se trouve Shenzhen , ma ville.

    J'ai un petit différent avec mon ami René . Si René est persuadé et proclame haut et fort que Guangzhou est la plus belle ville de Chine , je suis tout autant persuadé que la plus belle ville de Chine , c'est Shenzhen.

    Quoi qu'il en soit , nous sommes tous deux fiers de notre ville d'adoption en tous les cas plus fiers tant lui le Liégeois que moi le Bruxellois de nos villes d'origine.

  • Aujourd'hui , fête du printemps , je ne parlerai pas politique , donc je ne dirai pas...

                     

     

                                                         

                                                                       祝贺好年

     

    Aujourd'hui , fête du printemps , je ne parlerai pas politique , donc

    Je ne dirai pas que le Tibet est partie intégrante de la Chine.

    Je ne dirai pas que Falun gong est une secte abjecte qu'il faut interdire dans le monde entier.

    Je ne dirai pas que les dissidents chinois sont à la solde de l'étranger.

    Je ne dirai pas que les dirigeants de Amnesty international gagnent beaucoup d'argent pour essayer de déstabiliser la Chine.

    Je ne dirai pas que dalai lama est un fieffé menteur payé par la CIA.

    Je ne dirai pas que Mike Daisey est payé pour discréditer Apple.

    Je ne dirai pas que RSF est subventionné par la maffia cubaine de Miami.

    Je ne dirai pas que je me sens plus libre ici en Chine qu'en Europe.

    Je ne dirai pas que Shenzhen est plus propre , plus belle et plus sécurisante que n'importe quelle ville de Wallonie ou Bruxelles.

    Je ne dirai pas que le Prix Nobel de la Paix est devenu le Prix Nobel de la Honte

    Je ne dirai pas que les musulmans chinois sont plus respectés que les musulmans européens.

    Je ne dirai pas que l'Afrique sortira du mrrasme grâce à la Chine.

    Je ne dirai pas que le parti unique est ce qu'il y a de meilleur aujourd'hui pour la Chine.

    Mais je dis Bonne Année du Dragon à tous les Chinois du monde entier et à tous les amis de la Chine.

     

     

  • C'est Nouvel An , Shenzhen se vide, les travailleurs retournent dans leur région pour les fêtes

    La ville de Shenzhen s'est vidée , un véritable exode.On estime que 40% de la population a quitté la ville. 4 millions de gens qui en quelques jours ont envahi les gares, les bus et l'aéroport.C'est la semaine de Nouvel An , la semaine d'or comme on dit ici. Shenzhen étant une ville d'immigrés avec des gens venant des 4 coins de Chine , ils sont nombreux à retourner dans la famille , les bras chargés de cadeaux.

    Impossible d'aprocher des gares . Habitant près de la gare de bus , je dois faire un détour pour éviter la cohue , les centaines de taxis qui viennent déverser des cohortes de candidats au voyage.

    P1000816.JPG

    Certains ont attendu plus de 24 heures dans les gares et surtout hors de la gare , si bien que les autorités ont installé des tentes.

     

    La police de Zhaoqing, ville de la province du Guangdong, a offert ses services aux passagers au guidon de leur moto pour le retour. A l'approche de la fête du printemps, des vagues de motos partent pour le Guangxi, le Guizhou et le Sichuan depuis le Guangdong. Environ 15 000 motos passent quotidiennement par Zhaoqing.

    On ne rentre pas les mains vides , ceux qui ont des cadeaux trop volumuneux choisissent le train surtout pour des distances de 1000 à 2000 km , les autres prennent l'avion et pour de courtes distances de moins de 1000 km , ils prennent le bus.

    Jia Gang,  menuisier de 35 ans, qui fabrique des meubles haut de gamme pour une compagnie de Beijing, a acheté deux machines de massage pour les pieds valant 500 yuans chacune (80 $), une pour ses parents et l'autre pour ses beaux-parents. M. Jia, qui ne retourne qu'une fois par année dans sa ville natale de Linfen, province du Shanxi, a aussi acheté des vêtements pour son fils. Le montant total de ses cadeaux représente plus de 3 000 yuans.

    Pour ceux qui restent , la question primordiale est la préparation du dîner de réveillon , courir les marchés , la préparation des jiaozi ( raviolis chinois)