• Chine :Ouverture à la circulation du plus long pont au monde au-dessus de la mer

     

    Le plus long pont du monde au-dessus de la mer , enjambant la baie de Jiaozhou de la ville de Qingdao dans la province du Shandong, a été ouvert à la circulation jeudi.

    La cérémonie d'ouverture du pont de 36,48 kilomètres et à huit voies a été organisée jeudi matin.

    Le pont, reliant le district urbain de Qingdao à son district de Huangdao, a coûté 14,8 milliards de yuans (2,3 milliards de dollars) et sa construction avait été lancée en mai 2007.

    Le pont raccourcit la distance entre les deux districts de 30 kilomètres, avec un temps de trajet en voiture réduit à environ 20 minutes, contre plus de 40 minutes auparavant, a indiqué Han Shouxin, directeur adjoint du comité de gestion de la circulation de la ville.

    Avant cette construction, le plus long pont au-dessus de la mer du monde était le pont de 36 km enjambant la baie de Hangzhou qui relie les villes de Jiaxing et de Ningbo, dans la province orientale du Zhejiang.

     

     

     

  • La Chine vient une nouvelle fois en aide à l'Europe

    Au moment où des pays membres de l'Union européenne (UE) font face à une grave crise de la dette souveraine, la Chine a démontré une nouvelle fois qu'elle était l'amie de l'UE, une amie prête à apporter son aide pour surmonter les coups durs dans les moments difficiles.

    Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, actuellement en visite en Europe, a déclaré le 25 juin que la Chine allait racheter une partie de la dette souveraine de la Hongrie et fournir un prêt spécial d'un milliard d'euros (environ 1,44 milliard de dollars) pour soutenir les joint-ventures entre les entreprises des deux pays.

    En prenant cette décision, la Chine renouvelle ainsi sa promesse de soutenir les membres endettés de l'UE, bien que des incertitudes continuent de peser sur l'économie européenne.

    "Depuis que la crise de la dette en Europe a éclaté en Grèce en 2009, le gouvernement chinois a adopté une série de mesures positives, telles que l'augmentation de ses avoirs et obligations libellés en euro et la hausse de ses investissements en Europe, afin d'aider les pays européens à surmonter la crise actuelle", a indiqué le 21 juin le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei.

    Ces mesures prises par la Chine indiquent que le pays a agi en tant que membre responsable de la communauté internationale et qu'il est toujours disposé à assumer ses responsabilités internationales au mieux de sa capacité. Et maintenir une zone euro stable et un euro dynamique est non seulement dans l'intérêt de l'UE, mais également dans l'intérêt de la Chine et du reste du monde.

    Il se trouve aussi que la Chine et l'UE sont complémentaires du point de vue économique, et que leurs intérêts sont étroitement imbriqués. Comme le président du Conseil européen Herman Van Rompuy l'a indiqué : "La Chine a apporté son soutien aux pays de la zone euro en difficulté, tout comme l'UE soutient de son côté le développement continu de la Chine avec ses investissements et ses technologies".

    Ainsi, le gouvernement chinois a dépêché plusieurs délégations chargées de l'approvisionnement en Europe, avec des contrats d'un montant de plusieurs milliards de dollars, et il a soutenu fermement les mesures de stabilisation prises par l'UE et le Fonds monétaire international.

    Toutefois, certains pays européens éprouvent des difficultés à redresser leur situation économique. Dans ce contexte difficile, les pays européens ont grandement besoin d'une confiance forte, à la fois de l'intérieur et de l'extérieur. En ce sens, le plan de rachat de la Chine récemment annoncé par le Premier ministre Wen témoigne de la confiance de la Chine dans la revitalisation de l'économie européenne.

    La Chine est un partenaire fiable de la Hongrie, a déclaré le président hongrois Pal Schmitt lors de sa rencontre avec M. Wen. En effet, la Chine est un partenaire fiable non seulement de la Hongrie, mais aussi d'autres pays européens et du reste du monde. La Chine est toujours prête à oeuvrer avec d'autres pays pour relever les défis mondiaux.

  • La Chine compte 840 000 membres des partis démocratiques

    Environ 840 000 Chinois sont actuellement membres des partis démocratiques, a annoncé Chen Xiqing, chef adjoint du Département du Travail de Front uni du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

    M. Chen a indiqué que les partis démocratiques étaient des partis "amis" du PCC lors d'une conférence de presse.

    "Contrairement à d'autres systèmes, ces partis démocratiques ne sont pas l'opposition. Ils participent plutôt à l'administration des affaires de l'Etat", a-t-il expliqué.

    La Chine compte actuellement neuf partis politiques, soit le PCC et huit partis démocratiques, a-t-il précisé.

     

     

    Tous ces partis démocratiques jouissent, dans le cadre des stipulations de la constitution, de la liberté politique, de l'indépendance organisationnelle et de l'égalité d'après leur statut légal.

    Les partis démocratiques chinois ne sont ni des partis exclus du pouvoir d'Etat, ni des partis d'opposition. Ils sont des partis qui prennent part aux affaires politiques. A l'heure actuelle, un grand nombre de membres de ces partis assument une fonction de direction au sein des comités permanents des assemblées popu-laires des divers échelons, dans les comités des conférences consultatives politiques du peuple chinois des divers échelons, dans les organes du gouvernement, et dans les services économique, culturel, éducatif, scientifique et technologique

    Le Parti communiste chinois (PCC), qui fêtera le 1er juillet prochain son 90e anniversaire, compte aujourd'hui plus de 80 millions de membres. Le chiffre a été annoncé ce vendredi par Wang Qinfeng, le directeur adjoint du Département de l'organisation du Comité central du PCC.

    Quelques 2,516 millions de nouveaux membres, qui avaient moins de 35 ans, ont adhéré en 2010. Le parti au pouvoir en Chine compte aujourd'hui 24,3% de jeunes, a précisé M. Wang.

     

  • Chine : lancement d'un recensement de pandas

    La Chine vient de lancer son recensement, qui a lieu tous les dix ans, de pandas géants en danger, a-t-on appris des autorités forestières de la province du Sichuan (sud-ouest), habitat important d'espèces rares.

    Le recensement, le quatrième depuis les années 1970, a démarré dimanche dernier avec le lancement d'une enquête pilote dans la réserve nationale de Wanglang de la ville de Mianyang, où habite le plus grand nombre de pandas sauvages en Chine, a annoncé lundi Yang Xuyu, fonctionnaire de l'administration forestière provinciale.

    Près de 70 traqueurs participent à l'enquête et reçoivent une formation dans la réserve naturelle, puis commenceront leur mission dans deux ou trois jours, a ajouté Yang Xuyu.

     

     

    L'enquête devrait se terminer début juillet, et alors un recensement national débutera.

    Les traqueurs vont ramasser les excréments de pandas pour l'analyse ADN, ce qui permettra aux zoologistes de suivre la trace des pandas individuels et d'évaluer précisément le nombre de pandas vivant dans la nature, a expliqué Chen Youping, directeur du bureau administratif de la réserve.

    Le recensement vise à découvrir non seulement le nombre de pandas sauvages, mais aussi leurs conditions de vie, leurs tranches d'âge et le changement de leur habitat.

     

     

    Selon le dernier recensement mené il y a dix ans, la Chine comptait 1 596 pandas sauvages, dont 1 206 vivaient dans le Sichuan, y compris 230 dans la réserve de Wanglang et les régions voisines.

     

     

  • Chine:décès du proviseur ange gardien des élèves lors du séisme du Sichuan

    Alors que tant de personnes en Chine , méritent notre respect et admiration , la presse de propagande préfère glorifier des gens qui n'ont rien fait de positif pour le peuple chinois et qui travaillant pour des puissances étrangères occultes répandent de fausses rumeurs que s'empresse de relayer cette presse de propagande dans les mains de quelques magnats. Cette presse a pris le parti de nier la vérité . Et pourtant on ne peut que glorifier les dirigeants du PCC , Hu Jintao et Wen Jibao en tête, d'avoir su gérer le post-séisme après ce terrible tremblement de terre qui frappa le Sichuan en 2008. La manière dont ils ont fait face aux problèmes et menés à bien la reconstruction est un exemple pour le monde entier. Voyez le tsunami , Catherina, Haïti et récemment le Japon , aucun d'entre eux n'a pu faire face à la catastrophe comme les dirigeants chinois.

    Voici l'histoire d'un véritable héro qui n'a fait rien d'autre que son devoir sans en chercher gloire ou argent.

    Ye Zhiping, directeur de l'école secondaire Sangzao de la province du Sichuan dont aucun élève n'était mort ni n'avait été blessé lors du séisme du 12 mai 2008, est décédé d'une hémorragie cérébrale le 27 juin, à l'âge de 57 ans.

     

    Quand le séisme a éclaté, les 2 200 élèves et une centaine de professeurs de l'école Sangzao ont évacué, comme ils y avaient été entraînés, tous les bâtiments scolaires, et sont arrivés sur le terrain de sports en 1 minute et 36 secondes. Ce jour-là, Ye Zhiping n'était pas à l'école. Quand il est revenu en hâte et a constaté que tous ses élèves étaient saufs, il en a pleuré d'émotion.

     

    Le district de l'Anxian où se trouve l'école est limitrophe de Beichuan, le plus touché par le séisme. Les bâtiments à l'extérieur de l'école ont tous été détruits. Dans l'école, huit bâtiments scolaires se sont partiellement effondrés, mais aucun mort ou blessé n'a été relevé auprès des élèves et professeurs.

     

     

    L'ancien siège de l'école Sangzao.

    La sécurité des élèves est étroitement liée aux efforts du directeur. Dès son accession au poste de directeur, il a demandé qu'un cours sur la sécurité soit donné chaque semaine, et un exercice d'évacuation chaque semestre, sans aucune interruption. Un bâtiment scolaire, construit de 1983 à 1985 avec 200 000 yuans, était en mauvais état. Grâce aux efforts de M. Ye, ce bâtiment a pu être renforcé en trois ans avec 400 000 yuans. Lors du séisme, ce bâtiment ne s'est pas écroulé.

     

    Ce temps de 1 minute et 36 secondes constitue le plus brillant moment de ses 57 ans, selon ses collègues.

     

    « La protection de la vie des élèves a toujours été le point plus important, le devoir suprême et l'exigence la plus fondamentale, tant pour les directeurs que les professeurs », avait déclaré M. Ye.

     

    « Sérieux et responsable » était son jugement envers lui-même.

    La nouvelle école Sangzao.

     

  • La "Mme Curie chinoise" vient de décéder

    He Zehui, une célèbre physicienne nucléaire et membre de l'Académie chinoise des Sciences, est décédée à Beijing cette semaine à l'âge de 97 ans. En tant que première physicienne femme, elle a fait à partir de 1949 d'extraordinaires contributions à la Chine aux côtés de son mari, Qian Sanqiang, qui est connu comme étant le père de la bombe atomique chinoise.

    Née dans la ville de Suzhou, dans la province du Jiangsu, dans l'Est de la Chine, He Zehui a été diplômée du département de physique de l'Université Tsinghua à Beijing. On l'a souvent surnommée la "Madame Curie chinoise". Les professeurs avaient initialement rejeté son inscription sur des critères sexistes.



    He Zehui

    Physicienne nucléaire

    "Leurs arguments ridicules ont provoqué notre protestation. Ils n'avaient aucune bonne raison de nous rejeter. Il y avait des dizaines de filles qui étaient inscrites dans le programme à cette époque. Je ne voulais pas abandonner comme cela. Donc plus ils me rejetaient et plus je souhaitais m'inscrire."

    Initialement,il y avait plusieurs autres filles dans sa classe, mais beaucoup d'entre elles ont été convaincues d'être transférées dans un autre département. Mais He Zehui a non seulement continué de suivre ses études, mais elle a également obtenu la plus haute note lors de sa soutenance de thèse. Qian Sanqiang, qui est devenu plus tard son mari, s'était classé 2ème de la promotion.

    Après son diplôme, He Zehui, a obtenu le droit d'être admise à l'Université technologique de Berlin. Elle fut la première femme à être diplômée de ballistique. Elle est restée en Allemagne pendant plusieurs années, conduisant des recherches en physique nucléaire et commençant une relation épistolaire avec Qian Sanqiang qui étudiait à Paris et qui est donc devenu plus tard son mari. Les 2 pays étant plongés dans la seconde guerre mondiale, seulement 25 mots français étaient autorisés à figurer dans leurs lettres



    He Zehui

    Physicienne nucléaire

    "Les lettres les plus impressionnantes que nous ayons écrites sont "Comment allez-vous ?" "Je vais bien. Ne vous en faîtes pas pour moi. Prenez soin de vous."

    Après 2 ans d'échanges épistolaires, Qian Sanqiang envoya une proposition de mariage à He Zehui dans une lettre de 25 mots. Plus tard, ils sont rentrés en Chine et se sont dévoués à la construction de la recherche en physique nucléaire dans le pays, et ont offert de grandes contributions dans ce domaine. Ils sont considérés comme les Pierre et Marie Curie chinois.


  • Selon un haut fonctionnaire européen , il faut familiariser le public européen avec le Parti communiste chinois qui ne cesse de se transformer, de se moderniser

    A l'approche du 90ème anniversaire du Parti communiste chinois le 1er juillet, un séminaire consacré au thème "comment le Parti communiste chinois travaille" dans le miracle de la Chine s'est tenu vendredi à Bruxelles, dans la salle de conférence du Comité économique et social européen (CESE) de l'Union européenne (UE), en présence de plus de 150 officiels de l'UE, chercheurs de différents instituts ou think tanks européens et diplomates de pays européens auprès de l'UE.

    Il s'agit d'une initiative du Fonds de Madariaga du Collège de l'Europe, en partenariat avec le CESE et le Comité des régions ( CdR) de l'UE, en surmontant le fossé idéologique entre l'Europe et la Chine.

     

     

    Le directeur exécutif du Fonds de Madariaga, Pierre Defraigne, a indiqué dans son intervention d'ouverture qu'avec un sixième de la superficie arable par habitant des Etats-Unis et un territoire plus exposé aux calamités naturelles, la Chine a rejoint l'Occident en deux générations, notant donc la nécessité de " démystéfier" le Parti communiste chinois qui constitue "l'un des moteurs du miracle de la Chine".

    M. Defraigne, un économiste et ancien vice-directeur de la DG du commerce de la Commission européenne, a déclaré  qu'en raison de notre ignorance, le Parti communiste chinois était assimilé au Parti communiste russe".

     

    "Le Parti communiste chinois est réformateur, et le Parti communiste russe est bureaucratique et a bloqué une réforme (...) il faut familiariser le public européen avec le Parti communiste chinois qui ne cesse de se transformer, de se moderniser", estime M. Defraigne.

     

    Le secretaire général du CdR, Gerhard Stahl, a estimé qu'à cause de l'effet de taille, il faudrait comparer la Chine à l'UE plutôt qu'à un gouvernement individuel.

  • Le Paysage culturel du lac de l'Ouest de Hangzhou inscrit au patrimoine mondial

    P1000041.JPG

    Le Paysage culturel du lac de l'Ouest de Hangzhou de Chine a été inscrit vendredi dans la Liste du patrimoine mondial, à l'issue d'un examen au sein du comité du patrimoine mondial de l'Unesco, réuni à Paris.

    Le lac de l'ouest de Hangzhou, situé dans la capitale de la province de Zhejiang (est de la Chine), fait environ 15 km de circonférence, avec une profondeur moyenne de 2,27 mètres. Entouré de montagnes et semé d'îlots, ce lac, cité par nombre d'hommes lettres dans leurs oeuvres littéraires, est témoin de plusieurs siècles d'histoire et de légendes.

     

    PB030041.JPG

    Selon l'Unesco, le paysage inscrit a inspiré des poètes, artistes et érudits renommés depuis le IXe siècle. Il comprend de nombreux temples, pagodes, pavillons, jardins, arbres d'ornement, ainsi que des chaussées et des îles artificielles. Ces éléments ont été ajoutés afin de parfaire le paysage à l'ouest de la ville de Hangzhou, au sud du fleuve Yangtze.

    Le lac de l'Ouest a influencé de façon durable l'aménagement paysager et l'art des jardins en Chine, au Japon et dans la péninsule coréenne depuis des siècles. Il s'agit d'un témoignage exceptionnel d'une tradition culturelle d'embellissement des paysages en vue de créer une série de panoramas reflétant une fusion idéalisée entre les hommes et la nature, indique un communiqué de l'Unesco.

     

    PB030048.JPG

    "Nous nous félicitons de l'inscription du Paysage culturel du lac de l'Ouest de Hangzhou dans la liste du patrimoine mondial", a déclaré Tong Mingkang, directeur adjoint de l'Administration chinoise du patrimoine culturel.

    "Les autorités chinoises n'épargneront pas d'effortS pour renforcer la protection et la gestion des biens du lac de l'Ouest de Hangzhou, en respectant sa valeur universelle exceptionnelle, son authenticité et intégrité, et promouvant son développement durable", a assuré M. Tong.

     

    PB030061.JPG

    Le comité du patrimoine mondial a passé en revue depuis lundi l'état de conservation de 169 biens du Patrimoine mondial, notamment les 34 sites qui figurent sur la Liste du patrimoine en péril. Il examine à partir de vendredi les candidatures des 35 sites proposés à l'inscription dans la Liste du Patrimoine mondial.

    La Liste du patrimoine mondial comprend 911 biens d'une "valeur universelle exceptionnelle", dont 704 biens culturels, 180 biens naturels et 27 mixtes dispersés dans 151 Etats. A ce jour, la Chine compte 41 biens inscrits dans la liste du patrimoine mondial.

     

    PB030072.JPG

    PB030082.JPG

    PB030114.JPG

    PB030115.JPG

    PB030103.JPG

    PB030108.JPG

    P1000081.JPG

     
  • Guan Jianzhong : la dégradation des notations de crédits souverains de certains pays développés répond au risque potentiel d'investissement

    Dagong Notation international a récemment dégradé les notations des crédits souverains de certains pays développés, dont les États-Unis, la Grande-Bretagne et le Japon, et a maintenu la notation négative des crédits souverains français. Ceci a suscité de vives réactions à travers le monde. Guan Jianzhong, PDG de la société, a indiqué que le risque potentiel est énorme pour les investisseurs dans les crédits souverains de ces pays qui affrontent actuellement de graves problèmes dans la croissance économique.

     

    Au début de cette année, Dagong a affecté une notation négative sur la perspective et la solvabilité des dettes publiques de ces pays, et maintenant la situation ne s'est pas améliorée, a expliqué Guan Jianzhong.

     

    La notation actuelle répond bien au risque potentiel des dettes publiques de ces pays, a déclaré le PDG de Dagong. Le problème du moteur de croissance est devenu évident après la crise financière globale qui a beaucoup changé la base économique des dettes publiques. La notation de Dagong offre une référence aux investisseurs et leur rappelle les risques potentiels. Ceci peut s'avérer très utile pour eux.

     

    Selon Guan Jianzhong, les notations de cette année sont hautement identiques à celles de l'année 2010 sur les crédits souverains d'une cinquantaine de pays. Les pays classés négatifs en 2010 ont en réalité poursuivi la tendance au cours de l'année passée, notamment le Japon, la GB et la Grèce, qui font cette année l'objet d'une dégradation. À l'inverse, d'autres ont fait des progrès, à l'instar de la Malaysie et du Chili, qui ont également évolué à peu près dans le sens de notre notation.

     

    Par ailleurs, les études ont également vérifié la quasi-conformité entre les notations de l'année dernière et la situation de cette année. Il y aura certaines modifications, mais la tendance générale ne va pas beaucoup changer. En général, la notation de Dagong a présenté une bonne exactitude et une haute crédibilité.

     

    À propos de la notation révisée vers le bas par certains cabinets étrangers sur les 12 banques chinoises, Guan Jianzhong a indiqué qu'il existait certainement des problèmes dans le secteur bancaire chinois, mais que ceci n'était pas dû à la forte croissance d'actifs douteux.

     

    Le cabinet américain Fitch a annoncé ce mercredi que des banques chinoises se trouveraient bientôt exposées à des risques sensibles liés aux énormes crédits accordés aux gouvernements locaux et aux entreprises dans l'exploitation immobilière. Le secteur immobilier fait actuellement l'objet d'une restriction sévère de la part du gouvernement central.

     

    Pour Guan Jianzhong, des notations étrangères ont plutôt interprété les soucis concernant les actifs douteux des banques chinoises, notamment l'influence du changement des conditions des plateformes de financement sur le taux des actifs douteux, mais ont négligé la base fondamentale du développement du secteur bancaire chinois.

  • Le PNUD salue les progrès chinois en matière de réduction de la pauvreté

     

    Steven Sabey, conseiller de la représentation du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Chine, a salué ce jeudi 23 juin à Beijing les progrès remarquables de la Chine en matière de réduction de la pauvreté.

    Invité d'un colloque sur le financement des micro et petites entreprises de Chine, il a également souhaité que le gouvernement chinois puisse partager son expérience dans ce domaine pour faire avancer la réduction de la pauvreté dans le monde entier.

    Selon certains accords signés entre le gouvernement chinois et le PNUD, les deux parties soutiendront la réduction de la pauvreté des pays africains via une formation.

    Par ailleurs, le PNUD souhaite davantage approfondir la coopération et les échanges avec la Chine pour partager les expériences chinoises avec d'autres pays en développement.