20/04/2011

Zhujiajiao, ville des eaux, près de Shanghai

Zhujiajiao, ville des eaux, s'offre en spectacle

Zhujiajiao est une destination touristique pittoresque du district de Qingpu, à Shanghaï. Elle est célèbre pour ses anciennes voies navigables. Et c'est dans ce cadre naturel qu'à la fin avril, deux spectacles seront présentés, dont l'un est signé Tan Dun, lauréat d'un Oscar pour sa musique très spéciale où tout raisonne comme l'eau. L'autre est une nouvelle version de "Pavillon de Pivoines", l'opéra classique Kunqu.

Tan Dun est un des meilleurs compositeurs contemporains au monde .

Avec sa dernière oeuvre intitulée "Une Goutte tombée du Toit", le compositeur classico-contemporain Tan Dun fait vivre une expérience unique : la musique "organique".

Les gouttes d'eau qui dégoulinent du toit raisonnent comme la pluie. Les gouttelettes de pluie sont un instrument de musique à eau. Dans le hall, les bassins sont des tambours à eau, les traverses et les pilliers d'acier, des perscussions pour le rock métal, les escaliers, des carillons. Il y a aussi un quatuor à cordes assorti d'un art visuel. Ensemble, ils créent cette expérience totalement originale pour l'ouïe, la vue et la sensibilité.

Le spectacle a lieu au Water Music Hall, un complexe résidentiel de la dynastie des Ming, rénové par Tan Dun et un studio de design japonais. 
 
Tan Dun

Compositeur

"Les gens peuvent faire l'expérience de la structure en s'installant dans l'architecture "flottante" et jouir de l'effet "flottement". Ils découvrirons que tout le bâtiment est un instrument de musique."

Dans 3 ans, Tan Dun espère transformer le Water Music Hall en premier musée mondial du son.

Puis, il y a la version modernisée et abrégée du "Pavillon de Pivoines", l'opéra de Tang Xianzu, réalisé en 1598.

Joué dans le style des Jardins Kezhi des Qing, les chansons de l'acteur sont accompagnées de simples instruments à cordes et à vent, ainsi que de tambours. Et durant tout le spectacle, qui dure une heure, le bruit continuel de l'eau et des forêts de bambou est répercuté subtilement depuis des haut-parleurs nichés dans les bois autour de l'audience.


Le réalisateur, le producteur et l'acteur principal, Zhang Jun, ont un objectif simple, celui de créer un plateau original pour une légende vieille de plusieurs siècles, un retour à la nature... pas à la tradition. Le "Pavillon de Pivoines" sera transplanté dans des jardins de style chinois outre-mer plus tard cette année, histoire de tester sa popularité.

15:40 Écrit par wang dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, shanghai, culture, musique | |  Facebook | | |  Imprimer |

Écrire un commentaire