16/04/2011

Les Chinois apprécient les « Mères Tigresses »

Maman Tigresse Chua, entourée de ses filles.

Le style d'éducation stricte dont Amy Chua, professeur de droit à l'Université de Yale, s'est fait l'avocate dans son dernier livre en date « Battle hymn of the Tiger Mother » (Chant de guerre de la Mère Tigresse) est toujours populaire en Chine aujourd'hui, d'après une enquête récente.Voir un de mes articles précédent.

En effet, d'après 1'enquête effectuée par le Centre de Recherche Sociale du China Youth Daily, 94,9% de ces personnes disent connaître des femmes qui sont des mères strictes, et 55,1% disent reconnaitre du mérite au style d'éducation de Mme Chua.

Une majorité de répondants, 63,8%, ont dit qu'ils étaient eux-mêmes parents, et 41,5% ont dit qu'ils étaient nés dans les années 1980, a rapporté jeudi le China Youth Daily.

Exemple de ces parents, un professeur de lycée de Beijing, du nom de Liu, a ainsi dit que sa femme avait inscrit leur fille à des cours de violon et de danse à un âge précoce et qu'elle recourait aux réprimandes et aux fessées lorsque l'enfant refusait d'aller à ses cours.

L'article a cité les paroles de M. Liu, disant que les familles chinoises sont souvent composées d'une mère stricte et d'un père doux, et que la discipline et la direction données par la mère sont essentielles pour mettre l'enfant sur la voie du succès futur.

Cependant, 41,2% de ces personnes disent que la méthode d'éducation des Mères Tigresses est mauvaise et 18% d'autres personnes disent que les Mères Tigresses privent leurs enfants de leur enfance, et de fait qu'elles manquent de qualités maternelles.

Quant aux mères chinoises, quelque 70% des répondants disent qu'elles soumettent leurs enfants à des attentes trop fortes et à des niveaux de stress déraisonnables. Ils disent que les mères chinoises attachent trop d'importance aux bonnes notes et pas assez au développement de la personnalité de l'enfant, et qu'elles sont ignorantes des techniques d'éducation parentale.



Li Chenguang, un employé âgé de 23 ans qui travaille chez China Telecom à Beijing, a ainsi dit qu'un soir, alors qu'il était élève à l'école primaire, il est arrivé en retard au dîner. Quand elle l'a vu, sa mère a attrapé un balai et lui a administré des coups qui lui ont laissé un joli bleu au menton. Il dit qu'aujourd'hui encore, cette punition le laisse perplexe.

« Je ne comprends tout simplement pas », a t-il dit. « En fait je n'étais pas si en retard que cela. Il n'y avait pas besoin de me frapper pour me faire me souvenir ce qu'elle attendait de moi ».

De son côté, Zeng Xiaodong, Professeur à l'Université Normale de Beijing, a averti qu'un style d'éducation strict peut même avoir des effets inverses, en particulier si les parents ont de grandes exigences envers leurs parents mais ne se montrent eux-mêmes pas exemplaires. Ainsi, une mère paresseuse risque fort de récolter mépris et ressentiment si jamais elle pousse son enfant à se lever tôt et à étudier et faire davantage de sport.


De nombreuses personnes nées dans les années 1980 viennent juste d'avoir des enfants, et elles doivent faire face à l'énorme difficulté de les éduquer. Le Professeur Zeng les appelle à apprendre à être de bons parents en passant du temps avec leurs enfants, au lieu de trop s'appuyer sur les services sociaux qu'offrent les restaurants, les écoles et les centres de soins de jour.

« L'éducation stricte est aussi de tradition dans d'autres pays d'Asie, comme le Japon et la Corée du Sud, a t-elle dit. Elle a des mérites, en ce qu'elle fait des enfants intelligents et les prépare mieux à une compétition difficile dans l'avenir. Et je suis sûre que les conflits de Mme Chua avec ses filles ont été exagérés dans le livre et que cela s'est rarement passé ainsi dans la vie ».


06:14 Écrit par wang dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chine, education, maman tigre | |  Facebook | | |  Imprimer |

Commentaires

bonjour heureux que tu apprécie cette visite
mettez un tigre dans votre ménage...lol
passe un bon dimanche

bises rené

en bas de chaque page, il y a un ICI pour aller sur le blog 2

Écrit par : rené | 17/04/2011

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire