• Chine : un bouddha vivant tibétain prie pour la paix mondiale sur son "tweet"

    Lodroe Nyima Rinpoche, un bouddha vivant tibétain d'une région frappée par le séisme dans le nord-ouest de la Chine, a commencé à "tweeter" pour la paix dans le monde à la suite des agitations au Moyen-Orient et à l'approche du Nouvel An chinois.

    Lodroe Nyima Rinpoche, un bouddha vivant du monastère Thrangu à Yushu, dans la province du Qinghai, a prié pour la paix mondiale et le bonheur dans son premier "tweet" paru sur le portail Sina.



    "L'année dernière, il est regrettable que dans certains endroits du monde, des gens aient dû souffrir de la guerre, des conflits et des catastrophes naturelles", a-t-il écrit. "J'espère que tous les peuples du monde pourront vivre sans maladie, sans peur et sans catastrophe naturelle".

    Les prières du bouddha vivant font suite aux manifestations meurtrières en Tunisie et en Egypte, remettant ainsi en cause la paix fragile de la région.

    Le monastère Thrangu de Lodroe Nyima Rinpoche a été détruit dans un tremblement de terre de magnitude 7,1 en avril 2010.

    Le séisme a ravagé le bourg de Gyegu, où se trouvait ce monastère vieux de 700 ans. 2 200 habitants de la région ont trouvé la mort.

    Une centaine de moines du monastère Thrangu ont dû vivre dans des tentes depuis le séisme. La reconstruction du monastère va bientôt commencer, à la fin du mois de mars prochain.

    Lodroe Nyima Rinpoche a déclaré à Xinhua que c'est une bonne chose de pouvoir interagir avec les gens en dehors du monastère, à travers des moyens comme le "tweet".

    Bien que son "tweet" soit géré par des amis, il va sur Internet de temps en temps pour lire les commentaires et répondre aux questions.


    Les services de "tweet" sont devenus très populaires en Chine, permettant une interaction sans précédent entre les personnalités connues et le grand public.

    La Chine compte le plus grand nombre d'internautes du monde, soit 457 millions à la fin 2010, en hausse de 73,3 millions en glissement annuel.

    Le nombre d'usagers des services de "tweet" s'élevait à 53,11 millions fin 2010.


    Rinpoches

  • De jeunes Hongkongais posent à demi nus dans la rue pour dire non à la fourrure

    De jeunes Hongkongais ont posé à moitié nus, le 27 janvier, brandissant dans la rue des pancartes disant « Non à la fourrure », afin d'appeler la population à boycotter les vêtements en fourrure, et protéger ainsi les animaux. 

     

  • Les garderies pour animaux font le plein partout en Chine

    Avec la Fête du Printemps qui arrive dans quelques jours,  des millions de personnes s'apprêtent à retourner dans leur ville natale pour se réunir avec leur famille. Le voyage de retour chez soi ,avec la fête la plus importante de la culture chinoise , le Chunyun (le voyage durant la Fête du Printemps) pose problème aux millions de chinois qui ont des animaux de compagnie.

     


    Avant de partir à la maison, les Chinois pensent à leurs petits compagnons à poils. Madame Wang aime son petit chien, mais il lui est impossible de l'emmener avec elle. Elle est à la recherche d'une baby sitter. Mme Wang veut éviter d'ennuyer ses amis, aussi recherche-t-elle les services d'une compagnie capable de s'occuper de son adorable Bichon. Malheureusement les vétérinaires sont débordés. Ils proposent des cages confortables et chauffées mais elles sont toutes pleines. Même les cages VIP ont été prises d'assaut. Elle doit se rabattre sur une cage minuscule qui coûte 40 yuans par jour, soit 400 yuans pour les 10 jours des vacances de la fête du printemps.



    Wang Lili Propriétaire d'un caniche

    "C'est un peu cher mais c'est tellement pratique et sûr. C'est vraiment le meilleur choix."

    A Shanghai, selon la taille de la cage, les prix vont de 40 à 120 yuans par jour, soit 20% de plus que l'an dernier. Durant les vacances, certaines compagnies ont annulé leurs remises habituelles.



    Liu Wei, propriétaire Playful Baby Pet Store

    "D'habitude, si nos membres font appel à nos services pour au moins 8 jours elles bénéficient de 20% de ristourne mais nous avons annulé cette remise parce que pendant la Fête du printemps, nos employés vont devoir travailler et le coût de leur travail est plus élevé."

    Malgré la hausse des prix, seuls les premiers arrivés seront servis. Les listes de réservation de certains centres sont pleines. Les experts suggèrent que les propriétaires d'animaux prennent garde aux licences des centres de soin pour assurer une bonne qualité de service à leur compagnon préféré.


  • Les 10 raisons pour lesquelles les Etats-Unis diabolisent la Chine

    Le « world politics review » des Etats-Unis a publié le 17 janvier un article intitulé « Pourquoi les Etats-Unis ont besoin de diaboliser la Chine ? ». Voici un extrait de l'article :

    Après que le développement des forces militaires de la Chine ait été récemment dévoilé, la propagande sur la menace chinoise de Washington a atteint un niveau furieux, qui égale la peur des Américains de la croissance de l'économie chinoise. Quant aux relations américano-chinoises, il existe 10 raisons pour lesquelles Washington ne ménage pas sa peine pour diaboliser la Chine :

    1. On ne peut s'empêcher d'être dépensiers et on a besoin de l'aide de la Chine. Les Américains ont l'habitude de dépenser plus qu'ils gagnent et c'est pourquoi les Etats-Unis souhaitent soulager leurs déséquilibres commerciaux avec le monde via une réévaluation du RMB. Les 700 millions de Chinois pauvres dans les villages attendent encore le développement économique. Pourtant, cela ne suffit pas à persuader les 535 députés américains qui pensent surtout à eux.

    2. La Chine souhaite maintenir un équilibre commercial avec les Etats-Unis, alors que ces derniers ont toujours tendance à prendre la Chine comme ennemie. Washington limite l'exportation des hautes technologies vers la Chine et empêche la Chine d'investir dans les industries « sensibles » des Etats-Unis. Tout cela parce que les Etats-Unis sont persuadés que la Chine sera un éventuel ennemi dans les futurs combats entre grands pays.

    3. Dans les années 80 du siècle dernier, la Chine est entrée sur la voie d'un développement rapide et pacifique. Les Chinois n'hésitent pas à promouvoir la liberté économique et continuent à soutenir le système politique de la Chine.

    4. C'est en 1972 que nous avons affirmé à Beijing qu'il y n'a qu'une seule Chine. Cependant, depuis ce moment-là, nous avons commencé à vendre sans cesse des armes à Taiwan.

    5. Depuis 65 ans, les armes nucléaires empêchent les guerres entre les grands pays et il faudrait que les armes nucléaires existent toujours. La Chine est pour ce point de vue et c'est pourquoi elle n'a pas sanctionné l'Iran et la Corée du Nord en ne suivant pas les Etats-Unis.

    6. Les gens du Pentagone serrent la Chine de près et suivent de près chaque progrès militaire de la Chine. Ensuite, ils diront complaisamment : « Je t'ai dit que ce sera comme ça. »

    7. La frénésie de la « domination » existe toujours à Washington. Quelqu'un a dit que ce n'est pas suffisant que les dépenses militaires des Etats-Unis dépassent celles du monde entier, il faut encore dominer la Chine dans le secteur militaire près de ce pays.

    8. Les avocats des « grandes guerres » du Pentagone rêvent toujours de guerres entre les grands pays sans armes nucléaires.

    9. Nous vivons dans une époque politique basée sur la peur. Chaque progrès militaire chinois, même s'il est encore très loin d'être appliqué dans l'avenir, est exagéré par la presse, qui dit qu'il sera « utilisé tout de suite ».

    10. Au lieu de croire la réalité, nous préférons considérer la Chine comme un pays mystérieux qui connaît peu de changements.

    (Auteur: Thomas P.M. Barnett )

  • La garde-robe de Gong Li soulève la colère des défenseurs des animaux

    La star d'origine chinoise Gong Li ,la belle hua qiao , est de nouveau sous les feux des critiques pour avoir porté de la vraie fourrure.

    La star, qui a adopté la citoyenneté de Singapour en 2008 a été vue portant de la fourrure en début de semaine lors de la promotion de son film à Séoul.

    PETA, une organisation internationale de défense des droits des animaux, a lancé hier une campagne contre le port de la fourrure de lapin à la veille de l'entrée dans l'année du lapin, le 3 février prochain. La campagne prend essentiellement comme cible Gong Li, connue pour avoir porté de la fourrure de lapin dans le passé.

    Son agent, Zeng Jingchao a déclaré au Shanghai Daily hier que les vêtements que portait Gong à Séoul pour la promotion de son film Shanghai ont été prêtés par ses sponsors. Zeng a déclaré qu'ils n'avaient pas été réalisés avec de la fourrure d'une espèce animale rare, mais a refusé de commenter davantage.



    « Gong Li est critiquée partout en Chine pour ses choix vestimentaires cruels et défavorables à l'environnement », a pour sa part déclaré hier Coco Yu, membre de PETA.
    C'est PETA qui le dit car moi personnelement , je n'ai jamais entendu de critique contre la belle de Shenyan
    PETA a rappelé que Gong Li portait de la fourrure depuis longtemps. Bien que l'organisation l'ait interpelée plusieurs fois sur ce sujet, elle n'a encore reçu aucune réponse officielle.

    « Elle ne nous a jamais promis qu'elle ne porterait plus de vraie fourrure », a expliqué Maggie Chen, représentante de PETA.

    « Contrairement à Gong, d'autres stars sont plus respectueuses des animaux. Denise Ho, de Hong Kong, nous a répondu dès que nous l'avons contactée et n'a plus jamais porté de vraie fourrure. »


    Gong a commencé sa carrière cinématographique en 1987. Son rôle dans « L'histoire de Qiu Ju » en 1992 l'a propulsée sur la scène internationale, lui permettant de remporter le prix de la meilleure actrice au Festival de Venise.

    Elle a été vivement critiquée en 2007 lorsqu'en tant que membre de la Conférence consultative politique du Peuple chinois, elle a soumis une proposition sur la protection environnementale lors de la session annuelle.

    Gong Li n'a pas besoin de porter de fourrure pour laisser éclater sa beauté. Mais je trouve qu'elle porte très bien la mode et n'est pas choqué qu'elle porte de la vraie fourrure.

    Qu'en pensez-vous, j'attends vos avis , pour ou contre?

    fo

  • Le Président Obama a mentionné 4 fois la Chine dans son message sur l'état de l'Union

    Le Président Obama a prononcé un message sur l'état de l'Union le 25 janvier, au soir (heure locale), devant le Congrès. Son discours a abordé l'éducation, la science et la technologie, l'emploi, l'économie, les ouvrages d'infrastructure, ainsi que les partis et organisations. M.Obama a mentionné quatre fois la Chine, il a encore mentionné la Corée du Sud, l'Inde et d'autres pays asiatiques.

    Dans son discours, le Président Obama a parlé du développement rapide de la Chine dans les domaines de l'éducation, des sciences et technologies et des installations d'infrastructure. « La Chine et l'Inde se sont rendues compte qu'elles ne pourront déployer leur force concurrentielle dans un monde nouveau qu'en apportant des changements dans leurs pays. Elles ont déjà renforcé l'éducation des enfants dans les domaines des mathématiques et des sciences », a dit le Président Obama.

    La Chine a augmenté les investissements dans les recherches scientifiques et technologiques, a-t-il dit, ajoutant qu' « Il y a peu de temps, la Chine a créé un organisme privé de recherche sur l'énergie solaire, le plus grand du genre au monde. La Chine possède encore l'ordinateur le plus rapide du monde ».

    S'agissant des ouvrages d'infrastructure, le Président Obama a indiqué : « les installations d'infrastructure américaines ont été les meilleures du monde, mais plus aujourd'hui. En Corée du Sud, se mettre en ligne à domicile est plus rapide et plus commode que chez nous. En Russie comme dans d' autres pays d'Europe, leurs investissements dans la construction des routes et des chemins de fer ont dépassé les nôtres. La Chine est en train de construire des trains plus rapides et de nouveaux aéroports. Mais nos ingénieurs américains n'ont donné qu'une note de D, quand ils ont évalué des ouvrages d'infrastructure locaux ».

    Le Président Obama a encore parlé des plans du gouvernement américain d'augmentation des exportations et des emplois. « Le gouvernement américain envisage de doubler ses exportations en 2014, car ce n'est qu'en augmentant les exportations que nous pourrons créer davantage d'opportunités d'emploi. Actuellement, les exportations américaines ont déjà augmenté. Récemment, nous avons signé des accords avec l'Inde et la Chine et cela aidera à créer 250 000 emplois dans notre pays », a-t-il précisé.

  • Le Palais du Potala du Tibet a accueilli 4 millions de touristes ces cinq dernières années

     

    Le Palais du Potala du Tibet a accueilli 4,04 millions de touristes et de bouddhistes ces cinq dernières années, ont annoncé mercredi les autorités du patrimoine locales.

    Le nombre de touristes a connu un essor à partir de la mise en service du chemin de fer Qinghai-Tibet en juillet 2006, ce qui a porté le nombre des touristes à 2 300 par jour contre 1 500 auparavant.

    Le nombre de touristes a dépassé 1 million en 2007, soit une augmentation de 56 % par rapport à l'année précédente, avant de retomber à 478 300 en 2008 en raison des émeutes meurtrières à Lhassa, le 14 mars 2008.

    Pourtant le tourisme du Tibet a repris son élan ces deux dernières années, avec une remontée du nombre des touristes : 780 000 en 2009 et plus d'un million en 2010.



    Le Palais du Potala, construit initialement au 7e siècle, a servi de palais d'hiver au dalaï lama et a été inscrit par l'UNESCO comme patrimoine culturel mondial.

    Norbu Linkag, le palais d'été du dalaï lama qui est également au patrimoine mondial, a reçu 2,3 millions de touristes et pèlerins bouddhistes entre 2006 et 2010, selon le bureau du patrimoine de la région autonome du Tibet.

     

  • DEUX MUSICIENS CHINOIS EN CONCERT EN BELGIQUE

    Seize jeunes musiciens talentueux issus des plus prestigieux conservatoires du monde réunis sur scène pour le plus grand plaisir de tous!

    Parmi eux , Shao Wenxuan, pianiste, professeur du Conservatoire de Shanghai et Hu Jun, violoniste , professeur à l'université de Shanghai.

    Pour cette première édition qui se tiendra du 11 au 13 février 2011, le festival « Est-Ouest » propose quatre concerts différents qui donneront une chance unique au public d’entendre ces musiciens se produire ensemble et interpréter les grandes oeuvres du répertoire de la musique de chambre. L’occasion aussi de vivre un grand voyage musical d’est en ouest, du lyrisme russe aux rythmes les plus colorés venus tout droit d’Amérique du Sud.

    Ce projet est né à l’initiative d’Alexis Thibaut et d’Axel de Jenlis qui, après avoir terminé leurs études secondaires en Belgique, ont été admis au Conservatoire d’Etat Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg. Suite aux différentes rencontres qu’ils ont pu faire durant leurs années d’études, ils ont eu l’envie de regrouper sur scène plusieurs talents issus des plus prestigieux Conservatoires du monde (Conservatoire d’Etat Rimski-Korsakov de Saint-Pétersbourg, le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et les Conservatoires Royaux de Bruxelles et de Liège).

     Le VENDREDI 11.02.2011 à 13h - Tout le folklore de l'Europe centrale: Smetana, Liszt, Bartók,...
    Le VENDREDI 11.02.2011 à 20h30 - L'âme pétersbourgeoise: Glinka, Borodine, Tchaïkovski,...
    Le SAMEDI 12.02.2011 à 20h30 - La quintessence de l'esprit français: Fauré, Debussy, Ravel, ...
    Le DIMANCHE 13.02.2011 à 16h - Rythmes, parfums et couleurs d'Espagne et d'Argentine: Sarasate, Tedesco, Piazzolla,...
    PRÉSENTATION DES CONCERTS TRENTE MINUTES AVANT L'HEURE ANNONCÉE!

    La Ferme du Biéreau

    La ferme du Biereau

    LA MAISON DE TOUTES LES MUSIQUES
    A LOUVAIN-LA-NEUVE

    Av du Jardin Botanique
    1348 Louvain-La-Neuve
    +32 (0)70 22 15 00
    info@fermedubiereau.be

  • Un défenseur des droits homosexuels veut poursuivre en justice un quotidien de Beijing

    Xiao Dong, défenseur des droits homosexuels qui travaille dans la Beijing Rainbow Volunteer Station for HIV/AIDS Prevention, a lancé une action en justice contre un quotidien de Beijing ayant couvert le "mariage" d'un couple homosexuel.

    Il a raconté à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) qu'un journaliste de Beijing Times avait fait preuve de malhonnêteté en prenant des photographies du couple de dos, celui-ci s'étant opposé à se faire photographier.

    Xiao Dong, maître de cérémonie du mariage, a déclaré agir au nom du couple. Son avocat a déjà envoyé une lettre au Beijing Times, requérant le retrait des photographies du site du quotidien, une excuse officielle et le renvoi du journaliste concerné.

    "S'il (le quotidien) refuse de répondre à notre requête, nous le poursuivrons en justice", a-t-il averti.

    Outre les photographies, selon Xiao Dong, l'article du journaliste invité au mariage, est inexact, car, selon lui, le couple aurait été invité à "se marier".

    "Ils ont pris eux-mêmes cette décision", a fait savoir Xiao Dong.

    Le mariage a suscité un vif débat sur internet, attendu qu'il s'agit apparemment du premier "mariage" gay à Beijing.

    Pour le moment, la plupart des photographies ont été retirées du site de Beijing Times.

  • Présentation d'un nouveau film promotionnel sur la Chine

    Le 25 janvier, un nouveau film promotionnel sur la Chine intitulé Point de vue a commencé à être diffusé sur Internet. Cette vidéo de dix-sept minutes est la deuxième du genre, faisant suite à celle présentant les personnalités chinoises de divers milieux.

    L'œuvre réunit des Chinois ordinaires, et montre à travers ces dernières la vie politique, économique, sociale, culturelle et éducative du pays.

    Le film a pour ambition de présenter, sous différents angles, le développement économique et social de la Chine, et d'offrir ainsi une meilleure image du pays au reste du monde.