Des volontaires chinois vont enlever des pièges pour les tigres de Sibérie

Soixante volontaires chinois des quatre coins du pays vont enlever des pièges pour les tigres de Sibérie dans le nord de la Chine, cet hiver.

tiLa campagne pour enlever ces pièges va être sponsorisée conjointement par  l'Administration provinciale de l'industrie de la forêt du Heilongjiang, l'entreprise Harbin Daily Newpaper Group, et une entreprise d'informations en ligne, www.harbinnews.com., a indiqué Wang Lin, chef de l'équipe en charge de cette campagne.

Du 7 au 14 janvier, 60 volontaires vont enlever des pièges en fils de fer, tendus par des braconniers pour piéger les tigres de Sibérie sauvages durant l'hiver, dans les zones de passage des tigres de Heilongjiang, a précisé M. Wang.

Les 60 volontaires, âgés de 19 à 65 ans, ont été sélectionnés parmi plus de 300 candidats à travers la Chine, dont des fonctionnaires, des étudiants, des professeurs, des journalistes, des médecins et des chefs d'entreprises.

"Je suis engagé dans la protection de la vie sauvage depuis plus de 30 ans, c'est un travail ardu mais important ", a affirmé un volontaire de 65 ans, Zhang Yongming, également officiel retraité du département forestier du Heilongjiang.

Le tigre de Sibérie, une espèce menacée, est une sous-espèce de tigres qui parcouraient l'ouest et l'Asie centrale, ainsi que la Russie orientale.

En Chine, il n'y a qu'une vingtaine de tigres sauvages de Sibérie, dont huit à dix d'entre eux se trouvent dans la province du Jilin, et dix à quatorze dans la province du Heilongjiang.

Commentaires

  • bonjour Roland ton idée est bonne mais hélas vouée a l'échec, car même avec 3 lignes, le bloggeur arrive encore a poser des questions idiote, preuve qu'il n'a pas lu.
    tes textes sont fort journalistique, mais je doute que beaucoup lise tout ?
    bonne journée bise a vous deux

Les commentaires sont fermés.