19/09/2010

AH QUE LES GATEAUX DE LUNE SONT DELICIEUX

Les us et coutumes liés à la Fête de la Mi-Automne
 

Ils varient de région en région. Mais l'expression de son amour profond pour la vie et l'aspiration à un bel avenir, c'est une tradition commune aux uns et aux autres. Aujourd'hui, admirer la pleine lune et manger des gâteaux en cette heureuse occasion, ce sont les deux principales festivités lorsqu'arrive le 15 août lunaire.

La Fête de la Mi-Automne tombe à un moment d'automne doré: le temps est agréable, les cultures moissonnées et les fruits mûrs. Tout se prête à la célébration de la belle récolte, de l'union familiale et de l'harmonie sociale. En effet, les membres de la famille, les proches et les amis se plaisent à se réunir autour d'une table placée dans la cour pour contempler le clair de la lune, en causant et en dégustant des gâteaux et des fruits. Dans les lieux publics, jardins et sites touristiques soigueusement décorés, de multiples activités (expositions de peintures et calligraphies, spectacles d'opéra de Pékin, concerts, bals, galas, soirées de chants et danses folkloriques...) sont organisées à la grande joie de la population.

Sous la clarté lunaire

La lune est depuis longtemps la grande vedette de cette fête que l'on nomme également fête de la lune. Dans de nombreuses régions chinoises, on considère l'automne comme la plus belle saison, plutôt sèche et tempérée, et la lune de la mi-automne est réputée être la plus belle.

C'est donc autour d'elle que sont organisées les activités festives, appelées traditionnellement shang yue(contemplation de la lune) et zou yue(promenade sous la lune), qui se concrétisent par un pique-nique nocturne très populaire. Dans les zones urbaines, les parcs et les cours des écoles restent ouverts à cet effet, et certains n'hésitent pas à s'installer sur le trottoir avec leur matériel de barbecue.

Les enfants se promènent avec des lanternes éclairées. Les fermiers célèbrent la moisson et la fin de la saison agricole. On consomme les fameux gâteaux de lune (yue bing 月餅) Le modèle traditionnel contient une pâte sucrée de haricots ou dattes enrobant souvent un jaune d'œuf de cane salé qui rappelle la lune (le mélange sucré-salé est tout à fait acceptable pour une pâtisserie chinoise).

La surface est décorée de motifs en relief en relation avec les légendes lunaires ou de sinogrammes auspicieux, et plus récemment de caractères indiquant prosaïquement le contenu des gâteaux pour faciliter le choix des clients devant leur diversité croissante. La légende populaire rapporte l'existence d'une déesse nommée Chang'e, d'un lapin et d'un bûcheron vivant sur la lune. Les magasins qui vendent des gâteaux de lune un peu avant la fête montrent souvent l'image de la déesse Chang'e flottant vers la lune.

Pour les lecteurs qui se rendent à Bruxelles , il y a un grand choix de gâteaux de lune arrivés de Chine par avion au magasin chinois  KAM YUEN 2/4 rue de la Vierge Noire  à 1000 Bruxelles (près de la bourse).

 

 

09:33 Écrit par wang dans Actualité, Culture, gastronomie, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gâteau de lune, fêtede la lune, tradition | |  Facebook | | |  Imprimer |

Écrire un commentaire