Les survivants témoignent de l'accident d'avion de Yichun

Chine : 42 morts et 54 blessés lors du crash d'un avion
 

Un avion s'est écrasé mardi soir dans la ville de Yichun, dans la province du Heilongjiang dans le nord-est de la Chine, a annoncé le gouvernement local.

L'avion, avec 96 personnes à son bord, dont cinq membres de l'équipage, appartient à Henan Airlines, a affirmé la compagnie aérienne.

Le gouvernement local a fait savoir que l'accident s'est produit mardi soir à 21H35.

42 personnes ont été tuées lors du crash, 54 blessés sont hospitalisés dans quatre hôpitaux de Yichun, dont sept en état critique, a confirmé le maire de la ville de Yichun Wang Aiwen.

La boîte noire de l'avion qui s'est écrasé dans la ville de Yichun de la province du Heilongjiang (nord-est) a été retrouvée mercredi matin, ont constaté des journalistes photographes de l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle) sur les lieux de l'accident.

 

 Quelqu'un m'a tiré vers la porte de sortie d'urgence et m'a jeté dehors avant que j'aie pu comprendre ce qui se passait ».

Agé de huit ans, le petit Ji Yifan n'a apparemment pas vraiment compris qu'il a échappé de peu à la mort.

Le petit Ji fait partie des 54 survivants sortis de l'Embraer E-190, appareil de fabrication brésilienne, qui s'est écrasé à l'atterrissage à Yichun, une ville de la province du Heilongjiang, dans le Nord-Est du pays, mardi soir.

Au moins 42 personnes ont péri dans l'accident.

Le toboggan d'évacuation, qui avait également pris feu, s'est rompu tandis que le petit Ji y glissait. « Je suis tombé au sol. Une fois encore, quelqu'un m'a tiré sur le côté », a-t-il dit sur son lit d'hôpital, avec un pansement sur sa joue droite et des ecchymoses sur la face, la nuque et les bras.

Un homme, légèrement blessé à la tête, se souvient de fortes turbulences après que l'équipage ait annoncé qu'il était sur le point d'atterrir.

« Il y a eu quatre ou cinq méchantes turbulences, et les bagages situés dans les coffres au-dessus de nous ont commencé à pleuvoir », a-t-il dit. « Tout le monde était paniqué. Ceux qui étaient assis à l'arrière ont commencé à se ruer vers l'avant de la cabine ».

« Il y avait de la fumée, que je savais toxique. J'ai retenu ma respiration et couru, jusqu'à ce que je voie un trou en feu sur un des côtés de la cabine. J'ai rampé jusqu'au dehors et couru au moins cent mètres pour être sûr que j'étais en sécurité ».

 

L'appareil appartenait à Henan Airlines, une compagnie située dans la province chinoise du même nom.

Sa compagnie-mère, Shenzhen Airlines, basée dans la bouillonnante métropole proche de Hong Kong, a de son côté annoncé que tous les vols de Henan Airlines avaient été annulés mercredi.

Henan Airlines utilise des avions régionaux de petite taille, essentiellement sur des routes vers le Nord et le Nord-Est de la Chine. Connu antérieurement sous le nom de Kunpeng Airlines, le transporteur a été rebaptisé Henan Airlines au début de cette année.


Les commentaires sont fermés.