• L'EXPO DE SHANGHAI EST OUVERTE

    Début de la cérémonie d´ouverture à Shanghai de l´Expo 2010

     

    http://fr.cctv.com/program/journal/20100430/104507.shtml

    Cliquer sur ce lien pour suivre la cérémonie.

    F201004302204432641927855

    F201004302204419724288225

  • EXPO SHANGHAI:MEILLEURE VILLE MEILLEURE VIE

    Pour que notre monde devienne meilleur

    F201004300832491602616117

    Suite aux Jeux Olympiques 2008 tenus à Beijing, il y aura aujourd'hui à Shanghai, en Chine, un autre rendez-vous international grandiose qui attirera l'attention du monde entier.

    L'Exposition universelle 2010 Shanghai Chine (Expo 2010 Shanghai Chine) s'ouvrira ce soir solennellement. A partir de ce moment-là, le thème de l'Expo « Meilleure ville, meilleure vie » sera traduit et exprimé dans les magnifiques et remarquables expositions et présentations venues du monde entier et traversera cent quatre vingt quatre jours et nuits. Ainsi, ce grand événement de la civilisation humaine qui était autrefois très éloigné de la Chine pourra être enfin décrit solennellement dans l'histoire du pays. Quant aux pages brillantes, éclatantes et rayonnantes de l'Expo 2010 Shanghai, elles seront imprégnées à fond d'une épaisse couche de « Rouge de Chine » tout en relatant le récit extraordinaire et incroyable qui raconte comment un pays en voie de développement devient le pays hôte de l'Expo.

    F201004231409281088211948

    pavillon belge et européen


    L'Expo 2010 offre une chance à tous les pays du monde de se réunir à Shanghai. Et durant 184 jours (du 1er mai au 31 octobre), on se conforme à l'idée directrice de l'Expo « compréhension, communication, rencontre et coopération » et on fait étalage de toutes sortes de créations et d'innovations ingénieuses et délicates, d'inventions merveilleuses et prodigieuses, d'objets d'art précieux et miraculeux et de cultures diversifiées qui se rassemblent et se réunissent ici dans un espace de 5,28 kilomètres carrés d'exposition qui attire les nombreux visiteurs venus de tous les coins du monde. Quelque soit la nationalité à laquelle on appartient, le pays auquel on tire origine ou bien la religion que l'on pratique, dès que l'on entre dans le parc de l'Expo, on se trouve alors dans un excellent environnement qui fait que « tout le monde est de la même famille ». L'Expo, qui constitue une plate-forme d'échange et de dialogue permettant la jouissance en commun de cultures diversifiées et contribuant à la paix mondiale et au développement mondial, fera en sorte que notre monde devienne meilleur.

    L'Expo 2010 Shanghai nous donne la force de rêver. « Tout commence par l'expo universelle », de la machine à vapeur, l'engin spatial, l'autoroute et le magasin, d'innombrables rêves surprenants, merveilleux, fabuleux et miraculeux sont sortis de l'expo pour s'introduire dans la vie quotidienne. Lors de la première exposition universelle qui s'est déroulée à Londres en 1851, soit 159 années auparavant, l'étalage et la présentation de nombreuses inventions industrielles ont profondément bouleversé les Chinois dont le désir de rendre leur pays puissant, prospère et riche et de réaliser de redressement national était devenu de plus en plus vif et ardent. Un siècle et demi plus tard, la nation chinoise s'est dressée de façon majestueuse et imposante à l'orient du monde et elle a enfin pu réaliser son rêve séculaire d'organisation d'une expo. L'organisation de l'expo universelle 2010 démontre les grands progrès faits et les remarquables succès obtenus par un ancien pays de l'orient, de même que l'intelligence, le dynamisme, la vitalité et l'esprit d'initiative de la nation chinoise, ainsi que les efforts qu'elle a déployés pour rattraper et devancer les autres pays du monde. L'élément chinois, la volonté chinoise ainsi que les particularités chinoises sont entièrement et totalement montrés à l'expo qui fera que l'avenir de la Chine deviendra meilleur.
    F200904241612152235512211

    pavillon de Finlande

    L'expo nous incite à une réflexion profonde sur notre avenir. Face aux nombreux défis à caractère international, dont la crise financière et économique, les changements climatiques, la disparité entre riche et pauvre, la sécurité énergétique et céréalière, la prolifération nucléaire, … etc., le genre humain se rassemble à l'expo pour se mettre en commun à la recherche de la paix et du développement. L'urbanisation est une voie obligatoire et incontournable pour l'être humain qui aspire au développement civilisé, car la moitié de la population mondiale vit dans les villes qui, comme des aimants naturels, attirent les cerveaux créateurs et innovateurs. L'Expo 2010 Shanghai met en avant pour la première fois le thème « ville » pour explorer et échanger les idées et les expériences sur le développement urbain. La pratique de développement des meilleures villes du monde montre la perspective d'avenir de la progression continuelle de la civilisation urbaine – l'Expo 2010 Shanghai fera en sorte que les villes du monde deviendront meilleures.

    F200908061545263017129878

    pavillon du Pakistan

    L'Expo 2010 Shanghai nous offre en outre une chance unique d'apprendre les uns auprès des autres. Le processus de demande, de préparatifs et d'organisation de l'Expo constitue en fait le changement, l'évolution et l'amélioration de la qualité scientifique et culturelle de toute la nation chinoise, ainsi que l'élévation du niveau civilisé de toute la société chinoise. A travers l'expo, nous avons une vision globale de la situation tout en procédant à un retour sur nous-mêmes. Promouvoir l'éducation nationale, améliorer la qualité scientifique, faire rayonner l'esprit créateur et faire valoir la capacité innovatrice et ce sera ainsi que tout le monde en Chine « disposera d'une force capable de transformer l'avenir ». C'est pourquoi il faut saisir la chance que nous offre l'expo pour promouvoir le développement scientifique et pour faire tout notre possible pour que les ressources immatérielles dues à l'organisation de l'expo puissent être converties et changées en des avantages réels du développement économique et social de notre pays. C'est ainsi que le développement de Shanghai et celui de tout le pays pourront atteindre un niveau plus élevé – L'Expo 2010 Shanghai fera en sorte que notre lendemain deviendra meilleur.

     

    F201004300832492955034016


    L'organisation de l'Expo 2010 n'est pas seulement un grand événement pour Shanghai, mais également pour la Chine dans son ensemble. La mener à bien n'est pas seulement une responsabilité de la Chine, mais également l'attente et le souhait du monde entier. « Non seulement nous déploierons tous les efforts du pays, nous devons en outre réunir et utiliser l'intelligence du monde entier, et ce sera seulement ainsi que nous pourrons assurer la réussite et le succès de l'Expo 2010 Shanghai », a déclaré le Président Hu Jintao qui a pris un engagement solennel devant le monde entier. Nous exprimons nos remerciements à la large masse populaire de Shanghai pour son travail dur et assidu en vue du succès de l'Expo, à l'ensemble du peuple de notre pays pour son important soutien à la réussite de l'expo Shanghai et à tous les exposants pour leur participation chaleureuse à l'expo. Nous sommes persuadés que l'Expo 2010 Shanghai sera une exposition réussie, admirable, merveilleuse et inoubliable.

    Souhaitons la réussite totale et le plein succès de l'Exposition universelle 2010 Shanghai Chine !

     

    F201004300832492763146122

  • LES 7 PAVILLONS LES PLUS POPULAIRES DE L'EXPO DE SHANGHAI

    Une patience en or pour les 7 meilleurs pavillons étrangers de l'Exposition Universelle

    Les sept pavillons considérés les plus populaires à la suite de la période de fonctionnement à titre d'essai de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai, qui a pris fin le lundi, ont été choisis. Il s'agit du pavillon des Etats-Unis, de l'Australie, de l'Espagne, de la France, du Japon, de la Thaïlande et de l'Italie, ont indiqué les organisateurs de l'Exposition Universelle.

    La liste, qui a été publiée lors d'une réunion ce week-end, ne classe pas les pavillons par ordre de popularité, ont déclaré les fonctionnaires au Pavillon thaïlandais qui ont assisté à la réunion.

    Cette liste n'a pas inclus le pavillon chinois « la Couronne orientale», qui a une longueur d'avance sur les autres pavillons. Beaucoup de pavillons n'ont pas encore ouvert lundi dernier.

    Le classement a donc dû prendre en compte les sondages réalisés plus tôt, car certains pavillons n'étaient ouverts que temporairement. Ainsi, le Pavillon des Etats-Unis, n'a accueilli les visiteurs que pendant trois journées sur la période d'essai qui a duré six jours. Cela confirme le pronostic que le pavillon américain sera le pavillon étranger le plus populaire pendant l'Exposition de 2010.

    P201004291001198119289072

    Pavillon des Etats-Unis
    Le classement exclut également les pays, dont on attendait beaucoup, mais qui étaient obligés de laisser ouverts leurs pavillons que pendant quelques heures, comme le pavillon du Royaume-Uni. Le Royaume-Uni était obligé de fermer son pavillon impressionnant « Seed cathedral » après trois heures d'ouverture mardi dernier, en raison d'un trop grand nombre de visiteurs. Mais le pavillon a rouvert à nouveau lundi, avec une annonce à l'extérieur, expliquant aux visiteurs qu'il y a un temps d'attente de trois heures.

    «Beaucoup de gens s'orientent en fonction de la réputation internationale des pays, ils visitent en premier temps les pays, sur lesquels ils savent quelque chose », a déclaré David Martin, directeur adjoint du pavillon.

    « Mais sur les blogs, on peut lire :« Avez-vous vu le pavillon du Venezuela? C'est incroyable». Cela aurait pu entièrement changer le classement ».

    P201004291002591843920874

    Pavillon de la France
    Etant donné qu'un tiers des pavillons n'étaient pas encore prêts pour accueillir les visiteurs ce lundi, les files d'attente devraient diminuer samedi, lorsque l'Exposition Universelle va officiellement ouvrir ses portes.

    « En choisissant parmi 150 pavillons, les gens regardent les signes et réfléchissent à deux fois avant d'entrer dans le pavillon. Là encore, nous étions obligés de les inscrire toute la journée, mais cela ne les a pas découragé à faire la queue », a déclaré Martin, en regardant une grande file d'attente qui attendait patiemment pour entrer dans le pavillon du Royaume-Uni.

    On peut dire que les visiteurs choisissaient les pavillons en fonction de trois critères: le style, la familiarité et la facilité d'accès.

    «Nous avons pu tirer profit de notre situation sur le site de l'Exposition», a déclaré Kanda Vajrabhaya, commissaire générale du Pavillon thaïlandais. Le pavillon de la Thaïlande se trouve près d'une des entrées principales et à proximité du pavillon de l'Australie de couleur ocre. Il a donc pu réussir à attirer une partie des nombreux visiteurs qui s'y rendaient.

    «Nous sommes facilement repérables grâce au temple dans le style thaïlandais dans notre pavillon», a-t-elle indiqué. « Et nous avons trois expositions interactives et une décoration dans le style high-tech, c'est pourquoi le bouche-à-oreille a fonctionné pour attirer les visiteurs ».

    P201004291000552831025176

    Pavillon de l'Espagne
    Fan Yaoqi, un shanghaien de 40 ans, qui était en train de photographier le Pavillon de l'Espagne, a déclaré: «La première chose, qui attire les Chinois, c'est l'aspect extérieur, parce que nous ne savons pas beaucoup sur l'Espagne. Mais si c'est beau, nous voulons tout de suite prendre une photo de la construction».

    Orné de motifs en osier et conçu par Benedetta Tagliabue, le pavillon tentaculaire de 8 500 mètres carrés projette d'accueillir même des danseurs de flamenco parmi de nombreux artistes et interprètes invités à participer à l'Exposition.

    « Nous avons également trois films produits par de célèbres réalisateurs espagnols et les visiteurs semblent très intéressés par cela », a indiqué le porte-parole du pavillon Yang Yue.

    L'Espagne a réussi à atteindre une fréquentation de 30 000 visiteurs sur les 350 000 qui ont validé leurs billets d'entrée dimanche. Le même jour, la Thaïlande a dépassé sa capacité d'accueil maximale de 29 000 visiteurs de 6 000 personnes.

    Au total de 100 000 personnes ont visité l'Exposition lundi, ce qui a porté le nombre total de visiteurs pendant la période de 6 jours d'essai à 1,1 millions.

    Par ailleurs, le Japon a attiré une véritable foule curieuse de ce que le voisin de la Chine peut présenter avec son mélange des robots futuristes. Dans le même état d'esprit, trois moines bouddhistes basés à Shanghai, ont déclaré lundi qu'ils ont classé la Corée du Sud, le Japon et l'Inde en tête de leurs listes de courses de l'Exposition Universelle.

    Certaines jeunes shanghaiennes sont plutôt intéressées par rivages lointains et des images romantiques d'Europe. Voilà comment la France a réussi à se classer sur la liste des sept meilleurs pavillons, bien que certains visiteurs affirmaient que de l'extérieur son pavillon en treillis métallique de couleur terne n'étonnait pas vraiment.

    « La Chine, le Royaume-Uni et la Suisse sont selon moi les trois incontournables », a indiqué Vivian Chow, âgée de 24 ans, originaire de Shanghai.

    P201004291002268189356231

    Pavillon du Royaume-Uni
    « J'ai également entendu dire que le pavillon du Royaume-Uni semble très beau à l'intérieur, surtout la nuit ».

    Alors qu'elle parlait, sa sœur aînée a reçu un coup de fil sur son portable. « Nous nous dirigeons vers Puxi maintenant pour visiter les pavillons industriels », a précisé Chow.

    «Notre amie vient de nous dire qu'il y a beaucoup moins de monde là-bas ».

  • SARKOZY: LE TIBET ,C'EST LA CHINE

    Sarkozy: «Taiwan et le Tibet font partie intégrante du territoire chinois»

    Ceci n'est pas un scoop , seuls la clique de dalai lama et quelques bobos nostalgiques "du temps des colonies"en doutent. Selon le président français Nicolas Sarkozy, il n'y a dans le monde qu'« une seule Chine » et « Taiwan et le Tibet font partie intégrante du territoire chinois ». La France, a-t-il assuré, a toujours défendu ce point de vue depuis l'établissement des relations diplomatiques bilatérales. Le président français s'exprimait lors de son entretien mercredi après-midi avec le président chinois Hu Jintao, au premier jour de sa visite d'Etat en Chine, où il restera jusqu'à vendredi soir.
    Bravo aux dirigeants chinois de rester inflexibles , il faut que le monde occidental commence à respecter la Chine et mettre les ennemis de la Chine au ban de la société.
    Les deux présidents sont par ailleurs parvenus à des consensus sur le développement des relations bilatérales et les relations sino-européennes. Hu Jintao a notamment assuré que la Chine est prête à passer, avec la France, à une nouvelle étape du partenariat stratégique global entre les deux pays. Chine et France doivent maintenir contacts et dialogues de haut niveau, renforcer les coopérations pragmatiques, les échanges culturels, et faire face à des défis globaux et régionaux, a estimé Hu Jintao. Les deux pays doivent également approfondir leurs coopérations dans les secteurs de l'écologie, des nouvelles sources d'énergie, de l'agriculture, ou encore des PME. France et Chine, a plaidé Hu Jintao, devraient également chercher de nouveaux modes de coopération afin d'arriver à un développement mutuellement avantageux, de façon durable et stable. Il a aussi salué le rôle important que joue l'Union européenne dans les affaires internationales et a dit apprécier la position constructive qu'adopte la France dans le développement des relations sino-européennes.

    La Chine est un des partenaires importants de la France, a assuré Nicolas Sarkozy. Le président français souhaite renforcer la coopération avec la Chine dans le domaine du nucléaire civil, de l'aéronautique, des transports, de l'écologie, de la finance, de l'agriculture et de la culture. La France, qui assurera la présidence du sommet du G20 en novembre prochain, souhaite coopérer de manière étroite avec la Chine pour garantir le succès du sommet.

  • EXPO DE SHANGHAI , VITRINE DE LA CHINE NOUVELLE

    Bienvenue à l'Expo de Shanghai

    Jiang Yu, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré le 27 avril à Beijing que les dirigeants et les peuples étrangers sont les bienvenus à l'Expo de Shanghai.

    Elle a fait savoir que 192 pays et régions et 50 organismes internationaux participeront aux activités de l'Expo de Shanghai. Et de nombreux dirigeants étrangers participeront à la cérémonie d'ouverture dont le président français Nicolas Sarkozy et celui de la Commision européenne José Barroso

    L'Exposition Universelle attire les marques de luxe à Shanghai

     

    Les fabricants de mode et les marques d'accessoires de luxe font la queue pour accroitre la présence de leurs produits à Shanghai afin d'être en phase avec l'ouverture de l'Exposition 2010, l'énorme marché chinois continuant à attirer les marques de luxe européennes comme un aimant.

    Shanghai est en train de connaître une multiplication des magasins de marques de luxe, en particulier dans la très cotée zone commerciale de la Rue Huaihai, où de nombreuses ouvertures vont coïncider avec le début de l'Exposition.

    Huaihai Road

    Coach a ainsi récemment ouvert une boutique sous sa griffe Rue Huaihai, tandis que Louis Vuitton, Tiffany & Co, Cartier et Ermenegildo Zegna vont ouvrir leurs boutiques à la fin du mois. Hermès les rejoindra un peu plus tard.



    Ces ouvertures sont le point culminant d'un plan de trois ans concernant la structure commerciale de la partie centrale de la Rue Huaihai, située dans le District de Luwan. D'autres projets divers dans cette zone, connue pour ses influences architecturales à la fois européennes et chinoises, sont en cours de finalisation.

    Les bâtiments de cette partie de Luwan présentent trois styles architecturaux différents : commercial moderne, européen des années 1930 et classique shanghaien, ce dernier essentiellement concentré dans le quartier de Xintiandi, zone où sont présents de nombreux restaurants chics et des boutiques de marques.

    « Afin de mieux coller à l'atmosphère de Xintiandi, nous voulons transformer les bâtiments situés le long des rues Huaihai et Songshan en structures plus modernes et plus commerciales », a déclaré Zhu Hong, Directeur adjoint de la Commission du Commerce du district de Luwan. « Nous voulons combiner marques internationales de luxe et marques chinoises de haut de gamme afin de créer un équilibre sur une longueur de 2,2 km de la Rue Huaihai »
    .
    Le plan actuel concernant le District de Luwan vise à compléter la modernisation commerciale de la section Est de la Rue Huaihai avant d'inviter davantage de marques de luxe à ouvrir des boutiques le long des rues Huaihai et Songshan.

    « La Chine est aujourd'hui un des plus importants marchés pour les marques de luxe. Avec le développement actuel de la Rue Huaihai, nous voyons un quartier commercial traditionnel se transformer en temple du luxe », dit Sylvia Au Yeung, Directeur de groupe en Chine de Tiffany & Co. « Nous croyons que ce développement pourra apporter une atmosphère vivante au voisinage et ajouter une nouvelle perle à ce district ».

    Tiffany & Co. a déjà dix boutiques en Chine. Elle a ouvert son troisième magasin à Shanghai sur la Rue Huaihai mardi, et ouvrira le quatrième en mai sur le Mall IFC dans le District de Pudong.

    Afin de capitaliser tant sur l'Exposition 2010 que sur la frénésie pour les marques de luxe en Chine, Chanel a même lancé une collection spéciale Expo, qui sera disponible à compter du mois de mai dans le monde entier. Cette collection comprendra des accessoires et des bijoux de vêtement inspirés par « la Chine et ses nombreuses légendes », d'après la société. D'autres marques de luxe comme Salvatore Ferragamo, Swatch, Gucci et Prada ont aussi créé des produits sur le thème de l'exposition, en série limitée.

    Toute cette activité dans le secteur du luxe en Chine témoigne de la demande croissante pour des produits de ce genre dans le pays.

    D'après des chiffres officiels, en 2008, le nombre de familles riches en Chine atteignait 1,6 millions. Il y en aura quatre millions de plus d'ici 2015, plaçant ainsi le pays au quatrième rang mondial, derrière les Etats-Unis, le Japon et le Royaume-Uni.

  • SUIVEZ L'INAUGURATION DE L'EXPO DE SHANGHAI EN DIRECT SUR CE BLOG

    L'inauguration de l'Exposition universelle 2010 de Shanghai en plus de 30 langues sur Radio Chine Internationale

    La cérémonie d'inauguration de l'Exposition universelle 2010 aura lieu à Shanghai le 30 avril de 20h à 22h. RCI vous accompagnera en direct pendant cet évènement grandiose dans plus de 30 langues, dont le mandarin et l'anglais.

    Les programmes de RCI en chinois et en anglais seront retransmis en direct sur les ondes et sur Internet. Vous pourrez les suivre à New York, à Perth et à Melbourne sur les fréquences FM  de RCI à l'étranger. Une retransmission vidéo en direct sera assurée en anglais, japonais, coréen, malais, arabe, russe, français, espagnol, portugais, italien . Pour une vingtaine d'autres langues étrangères comme le mongol, l'allemand ou le roumain, RCI diffusera des reportages avec des photos en temps réel sur Internet. Vous pourrez également suivre les programmes de RCI sur 90.5 FM, et les progammes de Easy FM en anglais sur 91.5 FM.


  • LA PETITE SIRENE VOUS ATTEND A SHANGHAI

    La petite sirène fait sensation à Shanghai

    F201004261338591697521615

    La statue du emblèmatique du Danemark "La petite sirène" est exposée dans le Pavillon du Danemark, sur le site de l'Exposition universelle de Shanghai le 25 avril 2010.

    F201004261338483509185592

    Des visiteurs prennent des photos de la "petite sirène" à l'extérieur du pavillon; la statue est exposée dans le Pavillon du Danemark, sur le site de l'Exposition universelle de Shanghai le 25 avril 2010.

    F201004261338513161929930

     

    Le pavillon du Danemark sera un des pavillons étrangers le plus visité , la petite sirène suscite un engouement extraordinaire en Chine. 

    F201004261338572678221035

  • LE PREMIER TUNNEL SOUS-MARIN CHINOIS

    Entrée en service du premier tunnel sous-marin dans la partie continentale de Chine

    13268067_11n

    Le premier tunnel sous-marin dans la partie continentale de Chine est entré en service lundi 26 avril.

    Le tunnel relie l'île de Xiamen, une des cinq premières zones économiques spéciales créées au début des années 1980, et le district de Xiang'an, sous juridiction de la municipalité de Xiamen.

    Les voitures peuvent y rouler à une vitesse de 80 km/h, ce qui raccourcit le trajet entre la zone et le district à neuf minutes contre une heure auparavant

    Sur les 8,7 kilomètres de tunnel, 6 kilomètres se trouvent sous la mer à une profondeur maximale de 70 mètres. Les travaux ont coûté 3,2 milliards de yuans et la construction a duré quatre ans et huit mois.


    13268067_21n

    Il s'agit du tunnel le plus large du monde. Sa section transversale maximale est de 170 m². De conception et fabrication purement chinoises, il comporte trois galeries, l'une pour l'entretien et l'utilisation en cas d'urgence, et les deux autres pour la circulation à trois voies dans les deux sens.

    La province du Fujian prévoit de construire deux autres tunnels dans un proche avenir, a indiqué Zeng Chao, directeur adjoint du programme du tunnel Xiang'an.

    Les milieux universitaires et industriels ont proposé de construire un tunnel sous-marin reliant le Fujian et l'île de Taiwan sur l'exemple du tunnel Xiang'an, a-t-il ajouté.

    L'ingénieur en chef He Huawu, du ministère chinois des Chemins de fer, a fait la même proposition la semaine dernière, lors d'un séminaire sur la construction d'un tunnel sous-marin à travers le détroit de Taiwan, regroupant des associations professionnelles des chemins de fer et des travaux publics des deux rives et de hauts responsables du Fujian.

    13268067_31n

    Selon les statistiques officielles, au cours des dernières années, le volume du fret de Taiwan vers la partie continentale a augmenté de 11% par an et de 20% dans l'autre sens.

    En décembre 2008, les deux rives ont repris les liaisons aériennes et maritime directes, suspendues depuis 60 ans.

    Le projet de construire un tunnel sous-marin entre les deux rives du détroit de Taiwan est en discussion depuis des années, a indiqué Zeng Chao. Celui-ci a ajouté que l'étude de faisabilité et les autres travaux préparatoires prendraient encore des années avant qu'il soit possible de commencer les travaux de ce tunnel dont la longueur dépasserait 100 kilomètres.

    13268067_51n

  • SEISME DE YUSHU, REACTIONS DE LA PRESSE ETRANGERE

    Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée

    F201004261604423009617523

    Geng Yao, un vieux Tibétains âgé de 65 ans et sa nombreuse famille qui compte une vingtaine de membres sont installés dans quatre tentes ouatées tendues dans un coin du terrain aménagé pour les courses de chevaux. Avec sa vieille main rugueuse, il soulève le rideau d'une tente pour laisser voir une vingtaine de boîte en plastique contenant de l'eau potable, ainsi qu'une assez grande quantité de boîtes de conserve et de nouilles instantanées. A côté, il y a deux chaudrons tout noircis posés sur deux fours provisoires confectionnés avec du ciment. Le vieux Tibétain a dit : « Les chaudrons et les couvertures de laine, nous les avons sortis et déterrés des décombres de notre maison, alors que l'eau potable et les provisions nous sont offertes par l'Etat qui est plein de sollicitude envers nous. », tout en parlant, un sourire parut sur son visage usé, ridé, hâlé et marqué par les multiples épreuves de la vie.

    Le spectacle ci-dessus se passe dans la Préfecture de Yushu, Province du Qinghai, laquelle a été frappée durement le 14 avril dernier par un séisme de magnitude 7,1 sur l'échelle de Richter, et c'est un correspondant de l'agence de presse américaine Associated Press (AP) qui raconte ce qu'il a vu de ses propres yeux et dont il est le témoin direct. Dès après le séisme, plusieurs dizaines de journalistes étrangers se sont immédiatement rendus dans la région sinistrée.

    Les rapports entre Tibétains et Hans aux yeux de la presse étrangère.


    Dans la Préfecture autonome tibétain de Yushu, 95% de la population est tibétaine et dans leur reportage sur le présent séisme, les journalistes étrangers ont tenu à souligner cette réalité essentielle tout en accordant une attention particulière aux relations entre les Hans et les Tibétains qui vivent côte à côte dans la préfecture.

    Par exemple, ces derniers temps, plusieurs médias occidentaux ont cité les paroles dites par Robert Barnett, un professeur tibétologue et sinologue et directeur du programme d'études du Tibet moderne à l'Université de Columbia à New York, qui a dit : « Comme dans le passé, la population exprimé toute sa gratitude pour l'aide et le soutien accordés par le gouvernement chinois. » Puis, il a insisté sur le fait qu'à Yushu, « il y a une chose qui mérite qu'on en tire une juste fierté : les rapports sont excellents entre la population tibétaine et les autorités locales, car les Tibétains ont établi leurs propres organisations, leurs propres écoles et leurs propres bibliothèques. »

    Le quotidien espagnol « The public » rapporte que les photos publiées à plusieurs reprises par la presse internationale montrant des moines bouddhistes tibétains et des militaires de l'APL (Armée populaire de Libération) de Chine travaillant côte à côte et épaule contre épaule pour porter secours aux personnes ensevelies sous les décombres ont fait le tour du monde et présentent la situation d'unité et de solidarité des diverses ethnies chinoises face au violent tremblement de terre qui a causé de considérables pertes tant humaines que matérielles. Les autres régions du pays se sont mobilisées rapidement pour porter secours à la région tibétaine sinistrée et les gens ont exprimé leur solidarité avec les Tibétains les uns en faisant des dons et des offrandes et les autres en se portant volontaires. Un autre quotidien espagnol « El Mundo » a indiqué de son côté que le présent séisme a offert à la Chine une bonne occasion pour renforcer son unité nationale. Dans le cas où les opérations de secours et de sauvetage seraient réussies et couronnées de succès, le gouvernement de Beijing gagnerait le cœur de la population tibétaine.


    Le journal japonais « Asahi Shimbun » a pour sa part publié des articles qui disent que compte tenu que la plupart des victimes et des sinistrés sont cette fois-ci des Tibétains, le gouvernement chinois a souligné alors l'importance de l' « unité nationale » et de la « stabilité sociale » et a adopté successivement une série de mesures politiques « exceptionnelles » qui montrent la grande importance qu'il accorde aux opérations de secours. Par exemple, le Président Hu Jintao a écourté sa visite en Amérique du Sud et est rentré tout de suite en Chine, tandis que le Premier Ministre Wen Jiabao s'est rendu le lendemain dans la région sinistrée et a retardé sa visite dans plusieurs pays de l'Asie du Sud Est.

    L'hebdomadaire américain « Newsweek » a publié un article dans lequel est cité les paroles dites par un jeunes Chinois dans son blog : « c'est une occasion nous permettant de savoir que les Tibétains vivent comme nous et subissent les mêmes malheurs que nous …… » et que le séisme offre une occasion ‘unique' permettant de contribuer à la compréhension mutuelle entre Hans et Tibétains de classes inférieures. Il est rapporté dans l'article que les forums de l'Internet chinois sont pleins de sentiments de condoléances et de sympathies exprimés par diverses ethnies, et principalement par les Hans, à l'égard des habitants de la région sinistrée, et il est souligné que c'est effectivement « de la sympathie et non de la réjouissance du malheur d'autrui ». Le reportage indique que la réaction des autres régions du pays envers les habitants de la région sinistrée renforcera le sentiment d'appartenance les masses populaires tibétaines envers l'Etat et le gouvernement.

    Et même « The Wall Street Journal », qui en général n'est pas tellement amical envers la Chine, publie un article dans lequel il est raconté que Guoyang Zhaxi, un Tibétains qui habite dans le bourg Jiegu, s'est porté volontaire pour aider à distribuer les produits et les articles de secours. Il a dit que grâce à l'arrivée ininterrompue de ces produits et de ces articles, ainsi que de l'inspection effectuée respectivement par le Président Hu et le Premier Ministre Wen, les habitants locaux se sentent réconfortés et encouragés, car ils aperçoivent que l'ensemble du peuple chinois leur accorde sympathie, aide et soutien. « L'état d'esprit de la population sinistrée se stabilise et devient meilleur », a dit Guoyang Zhaxi avant d'ajouter qu'après l'éclatement du séisme, la sympathie exprimée et le soutien accordé par les Hans ont « vivement remué les Tibétains du plus profond de leur cœur ! ».

    La presse internationale dans son ensemble est unanime à apprécier à sa juste valeur la capacité de la Chine à secourir et à aider la région sinistrée.

    Cette fois-ci, la grande majorité des médias étrangers ont fait preuve de franchise et de sincérité en rapportant les grandes difficultés rencontrées dans les opérations de secours et de sauvetage, ainsi que la progression et plusieurs miracles réalisées dans ces opérations.

    « The New York Time » a rapporté le 15 courant, c'est-à-dire au lendemain du séisme, qu'un temps effroyable sévit dans la région sinistrée qui est sujette à des intempéries, « Un vent glacial transperce jusqu'au os, la pluie avec des flocons de neige tombent drues sans cesse et la température chute à moins de zéro. En dehors du froid glacial, les secouristes rencontrent un autre grand obstacle – le mal d'altitude qui occasionne une terrible malaise et souffrance qui abattent les gens les plus forts, les plus robustes et les plus solides. ». Le quotidien britannique « Daily Telegraph » a publié de son côté le 15 un article dans lequel est cité les paroles dites par un jeune secouriste chinois qui a dit que lui et ses copains, ils sont « venus par avion de l'extrême sud du pays » et qu'une fois arrivés à Xining, chef-lieu de la Province du Qinghai, ils se sont jetés dans des camions qui ont roulé toute la nuit sur une route mauvaise, cahotante et dangereuse. Après avoir atteint leur destination, ils n'ont même pas eu le temps de prendre souffle et se sont lancés immédiatement dans les opérations de secours.

    La plupart des médias outre-mer apprécient fort la rapidité et la capacité des secouristes chinois. L'Agence de presse britannique « Reuters » a rapporté le 15 que le Premier Ministre Wen Jiabao, arrivé le même jour à Yushu, s'est rendu immédiatement sur les lieux où l'on procédait à des opérations de sauvetage. Il a pris dans sa main un porte-voix pour saluer et encourager les habitants locaux qui lui ont répondu qu' « ils sont satisfaits et contents de la rapidité des opérations de secours ». Quant à « Associated Press », il a publié le 20 courant un reportage qui dit que « dans la région sinistrée, les opérations de secours et de reconstruction sont menées à un rythme accéléré, que l'approvisionnement en électricité et le service de télécommunication sont rétablis pour l'essentiel et que les convois de camions transportant des équipements, des matériels et des marchandises d'aide, d'assistance et de secours arrivent sans cesse. Sur la voie principale menant au bourg Jiegu, on voit des convois militaires interminables transportant ce genre de marchandises qui s'étalent jusqu'à plusieurs mille anglais. »

    L'esprit d'ouverture présenté cette fois-ci par la partie chinoise quant au reportage a également laissé une profonde impression aux médias outre-mer. « The Christian Science Monitor » rapporte que la partie chinoise encourage les journalistes chinois et étrangers à se rendre dans la région sinistrée pour rapporter la progression des opérations de sauvetage. Il a cité les propos de Michael Moore, correspondant à « The Daily Telegraph » qui a affirmé que durant tout son chemin pour arriver à Yushu, « il n'a rencontré aucun obstacle ».

    Toujours des voix discordantes dans la presse étrangère.


    Les reportages étrangers sur le séisme de Yushu sont, dans leur ensemble, plutôt objectifs, mais pour ce qui est de la presse occidentale il existe toujours des voix discordantes désagréables, méchantes et acerbes. On peut citer le cas de « The New York Times » qui a publié plusieurs articles qui, tentent en évidence par tout moyen de semer la discorde et de provoquer des dissensions entre les Tibétains et les Hans pour pouvoir pêcher en eau trouble. Ils disent que les Tibétains locaux « n'ont aucune confiance dans les Hans » et qui cherchent à dénigrer les secouristes de l'Armée chinoise en disant qu'ils font étalage de leur mérité et de leur exploit devant les journalistes et les reporters. Quant à « Associated Press », il souligne dans ses reportages l' « indignation » et la « colère » de la population tibétaine locale envers les Hans et affirment que les autorités chinoises « restreignent » la liberté politique et la liberté religieuse des Tibétains.

    Face à ce genre de reportages subjectifs, partiaux et tendancieux, même certains médiaux occidentaux n'acceptent pas et sont indignés. Le quotidien anglais « The Guardian » cite les propos de Robert Barnett qui a indiqué que Yushu est une préfecture autonome tibétaine où les fonctionnaires locaux et la masse populaire ont établi des relations réciproques excellentes et parfaites et que certains médias occidentaux ont donné des explications négatives sur cela, alors qu'en « réalité sur place, la chose la situation est complètement contraire ».

    Tao Wenzhao, chercheur à l'Institut d'études sur les problèmes américains de l'Académie des Sciences sociales de Chine, pense qu'il n'y a rien d'étrange et de surprenant quant aux reportages mensongers et fallacieux publiés par « Associated Press », « The New York Times » et par certains autres médias occidentaux. En répondant à une question posée par un correspondant de « News of the world », il a fait remarquer que certains rédacteurs et journalistes considèrent la Chine avec des lunettes noires et qu'ils tentent toujours de « chercher la petite bête » et de dire que « La moustique est gros comme un éléphant ». Quant à la Chine, elle ne doit pas s'attendre à ce que toute la presse étrangère la comble d'éloges et que de toute façon, cette fois-ci, la communauté internationale a parlé d'une voix plutôt équitable et impartiale.

    Tao Wenzhao a dit qu'il a procédé à des échanges d'idées avec des journalistes occidentaux qui lui ont dit qu'en réalité, ils sont plutôt « équilibrés » en écrivant des reportages sur la Chine en disant du bien d'elle et en indiquant la source du mal, mais que les rédacteurs qui « sont assis dans leurs bureaux à New York » et qui ne sont pas au courant de ce qui se passe réellement en Chine, ou bien qui ont des préjugés sur elle, ne laissent publier que des reportages négatifs.



  • 140 000 CHINOIS DANS LA REGION D'YPRES AVEC LES ALLIES EN 1916

    Inauguration d'une exposition sur  140.000 travailleurs chinois en Europe pendant la Première Guerre Mondiale à Ypres

    13265857_21n

     

    Une exposition spéciale sur les 140.000 travailleurs chinois en Europe pendant la 1ère Guerre mondiale, réalisée et présentée par Dominique Dendooven , a été inaugurée vendredi soir dans la ville d'Ieper, située dans l'ouest de la Belgique et près de la frontière française.

    Par une centaine d'objets, deux centaines de photos ainsi que des films documentaires, l'exposition, intitulée "Des bras parmi les fusils -- les travailleurs chinois pendant la 1ère Guerre mondiale", déroule une histoire longtemps ignorée ou oubliée des Chinois et de la Chine.

    13265857_31n

    On peut y voir des brassards, des manuels militaires sino-français, des médailles, la copie d'une enveloppe couverte de 24 tampons postaux, des images et poèmes gravés sur des douilles, le drapeau national à cinq couleurs utilisé par la mission de la République de Chine d'alors pour la Convention de Versailles en 1919.

    Lors de la 1ère Guerre mondiale, la Chine avait envoyé 140.000 travailleurs en Europe pour soutenir les armées de la coalition franco-britannique dans les domaines de la logistique, du nettoyage de champs de bataille et de l'enterrement de cadavres.

    13265857_61n

    Ieper avait été une saillie de la ligne de front des forces alliées et attaquée de manière répétée par l'armée allemande. Le gaz toxique avait été utilisé ici, pour la première fois dans l'histoire des guerres de l'humanité. Toute la ville avait été détruite par le feu. Pour cette raison, un grand nombre de travailleurs chinois avait servi à Ieper.

    13265857_71n

    Dominiek Dendooven, responsable du Stedelijke Musea in Flanders Fields à Ieper et organisateur de l'exposition, a expliqué à Xinhua que son initiative était basée sur la découverte d'une photo montrant des travailleurs chinois, lorsqu'il avait préparé il y a quatre ans une autre exposition thématique sur la 1ère Guerre mondiale. Il a pris conscience qu'une histoire de la contribution de la Chine à la fin de la 1ère Guerre mondiale a été ignorée ou oubliée pendant longtemps.

    Cette exposition, qui a pris deux ans de préparatifs, montre entre autres les efforts difficiles de la Chine il y a 100 ans de monter sur la scène politique internationale, par rapport à l'émergence remarquable de la Chine d'aujourd'hui, a commenté M. Dendooven.

    Plus de 300 personnalités, dont l'ambassadeur chinois en Belgique, Zhang Yuanyuan, ont assisté à la cérémonie d'inauguration de l'exposition.

     

    13265857_51n