• LA LOI DOIT ETRE RESPECTEE,LA LOI EST RESPECTEE!

    Le tribunal populaire supérieur du Xinjiang a approuvé les peines à l'encontre des émeutiers d'Urumqi

    URUMQI, 30 octobre (Xinhua) -- Le tribunal populaire supérieur de la région autonome ouïgoure du Xinjiang a approuvé vendredi les condamnations en première instance des 21 personnes accusées de meurtre et d'autres crimes, dans l'affaire des émeutes meurtrières du 5 juillet à Urumqi, la capitale du Xinjiang. Le tribunal a approuvé la peine capitale pour 9 des prévenus.

    Les peines capitales (peines de mort) seront exécutées après la révision et l'approbation par la Cour populaire suprême, a indiqué le tribunal populaire supérieur.

    Le tribunal populaire supérieur a rejeté l'appel de Gheni Yusup, Ahmatjan Moming, Han Junbo et de 12 autres personnes accusées de meurtre et d'autres crimes. Le jugement de ces trois personnes, condamnées à mort, a été rendu publiquement ce vendredi.

    Le tribunal a également révisé et approuvé le verdict des six autres accusés qui n'avaient pas fait appel après leur jugement en première instance.

  • DES PELERINS CHINOIS A LA MECQUE.

    Départ du premier vol charter transportant des pèlerins chinois pour la Mecque

    LANZHOU, 30 octobre (Xinhua) -- Le premier groupe de pèlerins chinois de l'année a quitté vendredi la province du Gansu (nord-ouest) pour la Mecque, sur un vol charter d'Air China, a déclaré Ma Jianping, chef de l'Administration des affaires religieuses du Gansu.

    Les 332 pèlerins forment le premier groupe des 12 700 musulmans chinois qui effectueront le pèlerinage à la Mecque grâce à 41 vols charters du 30 octobre au 18 novembre, a précisé Ma Jianping.

    La plupart de ces pèlerins ont été vaccinés contre la grippe A/H1N1, a indiqué Chang Qingliang, directeur adjoint du bureau du pèlerinage de l'Association islamique de Chine.

    Plus de 40 travailleurs médicaux seront également envoyés à la Mecque, a indiqué M.Chang.

  • RELATIONS AMICALES ENTRE LA CHINE ET LES ETATS-UNIS.

    Des discussions en haut-lieu réchauffent les relations sino-américaines avant la visite du Président Obama

    F200910300759572522931228

    Les liens sino-américains se sont réchauffés avant la prochaine visite du Président Obama ; de nombreux et fréquents contacts entre hauts-fonctionnaires des deux cotés ont eu lieu, disaient des experts chinois jeudi.

    La 20e réunion de la Commission commune sino-américaine sur le commerce et les échanges a été officiellement ouverte jeudi matin dans la ville de Hangzhou, à l'est de la Chine.

    Les discussions de la Commission de cette année, qui s'honorera de la présence du Secrétaire américain au commerce Gary Locke, du Représentant pour le commerce Ron Kirk et du Secrétaire à l'agriculture Tom Vilsack, ont été largement reconnues comme faisant partie des préparatifs du sommet présidentiel du mois prochain.

    La réunion de la Commission aujourd'hui a posé des bases solides et accompli toutes les préparations nécessaires à la visite du président Obama dans deux semaines, qui contribuera à construire des relations sino-américaines positives, coopératives et globales tout au long du 21e siècle, a dit Chen Deming, Ministre du commerce chinois à la fin de la réunion.

    Dans le même temps, Xu Caihou, Vice-président de la Commission centrale militaire chinoise, explorait des pistes de futures coopérations entre les militaires chinois et américains, et avait trouvé des points d'accord sur sept sujets, dont la visite de Robert Gates en Chine en 2010 et des visites réciproques de navires de guerre.

    L'accord en vue de la conduite de recherches maritimes communes et d'exercices de sauvetage était déjà un embryon de mécanisme de gestion de crise, a dit Ding Xinghao, Président de l'Association d'études américaines de Shanghai.

    Durant sa visite de 11 jours, le général chinois a été aussi invité à visiter des sites militaires sensibles, y compris le Quartier général du Commandement Stratégique, en charge des armes nucléaires et de la "guerre robotisée".

    La visite du Général Xu à des sites militaires sensibles montre la volonté des militaires américains de promouvoir une confiance mutuelle avec les militaires chinois, a dit Fu Mengzi, chercheur à l'Institut des relations internationales contemporaines de Chine.

    Depuis l'entrée en fonctions de l'Administration Obama, les relations sino-américaines ont connu une transition douce et un bon rythme de développement.

    En juin 2009, les Ministères de la Défense de Chine et des Etats-unis ont tenu leur 10e consultation en matière de défense. En juillet, les deux pays ont tenu leur premier cycle de dialogue stratégique et économique. Et en août, les deux armées ont tenu des entretiens en matière de sécurité militaire maritime.

    Par ailleurs, le Président Obama a publié une "décision présidentielle" le 29 septembre, qui a déplacé l'autorité d'approbation de ventes à la Chine de technologies spatiales ou de missiles depuis la Maison Blanche au Département du Commerce, un changement interprété par les experts comme un témoignage de bonne volonté envers Beijing.

    Il est aussi à noter que le Secrétaire d'Etat adjoint James B. Steinberg a aussi proposé une nouvelle définition des relations sino-américaines dans son discours intitulé "Vison de l'Administration des relations sino-américaines", au Centre pour une Nouvelle Sécurité Américaine à Washington le 24 septembre.

    "Garantie stratégique", ainsi que le faisait remarquer M. Steinberg, veut dire que "nos alliés et nous-mêmes devons être surs d'être prêts à accueillir "l'arrivée" de la Chine ... La Chine doit garantir au reste du monde que son développement et son rôle croissant dans le monde ne se feront pas au détriment de la sécurité et du bien-être des autres".

    Ce terme est un point essentiel aux liens Sino-américains, a dit Niu Xinchun, Vice-directeur du Centre pour les Etudes Américaines à l'Iinstitut des Relations Internationales Contemporaines de Chine. "Il vise à établir une confiance stratégique réciproque entre les deux pays". La base pour un développement durable et stable des liens bilatéraux repose sur la confiance réciproque, a-t-il dit, mais les tensions commerciales récentes entre les deux Nations montrent que cette confiance réciproque a encore besoin d'être renforcée.

    Le Président Obama n'a t-il justement pas annoncé en septembre l'imposition de droits de douane très sévères de 35% sur tous les pneus de voitures et de camions légers en provenance de Chine pendant trois années ?

    Mardi dernier, encore, le ministère du commerce des Etats-Unis a annoncé une décision provisoire prévoyant d'imposer à un taux allant jusqu'à jusqu'à 12% certains produits d'acier importés de Chine, mesure évaluée 269 millions de dollars US.

    En outre, la Chine et les Etats-Unis ont toujours des divergences de vues sur quelques questions au sujet de certains points très sensibles pour la Chine, tels que des ventes d'armes américaines à Taiwan et les problèmes relatifs au Tibet.

    Bien que les deux côtés aient la volonté d'accroître la confiance mutuelle, elles ont encore bien des difficultés à atteindre ce but, a dit Fu Mengzi, ajoutant que pour y arriver ; les deux parties devaient encore faire des efforts soutenus".

    "Les relations sino-américaines sont aujourd'hui à un nouveau point de départ historique", a dit le Vice-Premier Ministre chinois Wang Qishan lors de la cérémonie d'ouverture de la 20ème réunion de la Commission commune sino-américaine sur le commerce et les échanges. "

    La première visite du Président Obama en Chine fournira sûrement l'occasion de nouvelles possibilités de coopération bilatérale.

  • LE QUATRIEME PLUS PUISSANT ORDINATEUR DU MONDE EST CHINOIS.

    La Chine dévoile son nouveau supercalculateur.

    1375422_1

    L'Université nationale des technologies de défense a dévoilé jeudi le supercalculateur le plus rapide de Chine, capable de rivaliser avec les appareils de calcul les plus puissants du monde.

    Ce nouveau supercalculateur, nommé Tianhe (Voie lactée), est théoriquement capable de faire plus d'un million de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde, ce qui équivaut à la barre mythique du pétaflop.

    Un ordinateur personnel à double coeur mettrait 160 ans, sans s'arrêter, pour faire ce que fera Tianhe en un jour.1375422_2

     

    Zhang Yulin, président de l'Université des technologies de défense, a indiqué que ce système de 155 tonnes, comprenant 103 armoires ressemblant à des réfrigérateurs alignés, occupant une superficie d'environ 1 000 mètres carrés, pourrait traiter les donnés sismiques pour l'exploration du pétrole, mener des calculs bio-médicaux et aider à concevoir des véhicules aérospatiaux.

    Le programme chinois de recherche et développement des hautes technologies et la Nouvelle Zone de Binhai, une importante zone de développement économique située dans la municipalité portuaire de Tianjin (nord), ont conjointement financé Tianhe, qui a coûté au moins 600 millions de yuans (88,24 millions de dollars).

    1375422_3

     

    Selon M. Zhang, les données techniques de Tianhe ont été soumises à la liste des 500 plus puissants supercalculateurs du monde, établie par l'Université de Mannheim en Allemagne, le Centre national de Calcul scientifique de la recherche sur l'Energie, le Laboratoire Lawrence Berkeley et l'Université du Tennessee des Etats-Unis.

    La prochaine liste des 500 supercalculateurs les plus puissants sera publiée en novembre.

    Les performances de Tianhe auraient fait de lui le 4e supercalculateur le plus puissant du monde dans le dernier classement établi en juin.

  • LA CHINE AIDE L'AGRICULTURE AFRICAINE.

    La Chine aide l'Afrique à régler son problème de la faim.

    L'aide apportée aux frères africains, qui souffrent énormément et terriblement des problèmes de la faim, de la disette et de la malnutrition, constitue un sujet important de la coopération sino-africaine. Le Ministère chinois du Commerce vient de révéler le 28 courant que jusqu'à fin 2008, la Chine a investi beaucoup en Afrique en vue d'y créer des entreprises agricoles dont le nombre atteint déjà 72 et que le montant de ces investissements directs se chiffre à 134 millions de dollars US.

    Pour n'importe quel pays du monde, le règlement du problème céréalier est sans exception d'une importance primordiale, et surtout pour les pays africains, il s'agit d'une question de vie ou de mort. En Afrique, le taux de croissance annuelle moyenne de l'agriculture est seulement de près de 2,5%, ce qui est loin de répondre à la croissance démographique africaine et l'augmentation céréalière est loin de pouvoir nourrir la nouvelle population.

    L'Organisation mondiale pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a publié ce mois-ci un rapport dans lequel il est indiqué que dans les régions au sud de l'Afrique saharienne, les gens qui souffrent de la famine représentent 32% de la population totale locale, que ce taux est le plus élevé dans le monde et que parmi les trente pays qui ont un besoin urgent d'aide céréalière, vingt sont des pays africains.

    Avec ses terres arables qui représentent seulement 7% des terres cultivables du monde, la Chine a réussi à nourrir sa population qui représente 22% de la population globale mondiale, c'est pourquoi elle est une source d'expérience pour l'Afrique.

    Tout en apportant activement une aide agricole à l'Afrique et en augmentant peu à peu l'ampleur de cette aide, la Chine encourage ces dernières années ses entreprises à investir en Afrique dans le domaine de l'agriculture. Un responsable du Ministère chinois du Commerce a expliqué que les investissements chinois dans le domaine agricole sont réalisés principalement sous formes de prolongement de la chaîne de production, de l'augmentation de la valeur ajoutée des produits, de la formation et du perfectionnement des personnels locaux et du transfert adéquat de techniques agricoles, ce qui permet aux pays aidés de renforcer leur capacité de développer eux-mêmes leur agriculture.

    En févier 2007, lors de sa visite dans plusieurs pays africains, le Président chinois Hu Jintao et son homologue mozambicain Armando Guebuza ont inauguré ensemble le Centre pilote Mozambique-Chinois des techniques agricoles. A l'heure actuelle, dix centres de ce genre sont mis en chantier en Afrique.

    Lors du Forum sur la coopération sino-africaine tenu en 2006, la Chine s'est engagée à envoyer en Afrique une centaine d'agronomes de niveau supérieur et jusqu'à présent il y en a déjà 87 qui travaillent dans des pays africains, alors que les autres arriveront successivement en Afrique avant la fin de ce mois.

    Il y aura alors à ce moment-là 104 agronomes chinois qui travailleront dans trente-trois pays africains. Vu que la Chine pense « Mieux vaut apprendre à quelqu'un comment pêcher que de lui donner du poisson », c'est pourquoi ces spécialistes chinois aideront les pays concernés dans les domaines suivants : assistance aux gouvernements locaux pour établir un programme de développement agricole, amélioration des espèces de semences, enseignement de techniques et d'expériences de gestion dans la production agricole, formation et perfectionnement des techniciens agricoles, … etc.

    On a appris récemment de l'Afrique que la culture d'une nouvelle espèce de riz hybride cultivée par un institut chinois de sciences agricoles a été pour la première fois réussie au Mali, un pays africain enclavé aux confins sud du Sahara de l'Afrique occidentale et que sa production est plus que le double du riz local. D'autres pays africains, dont le Sénégal et le Libéria, ont également introduit le riz hybride cultivé par Yuan Longping, appelé en Chine ‘Père du riz hybride', et par d'autres scientifiques en la matière.

  • OMBRES CHINOISES A EUROPALIA.

    Beauté du théâtre d'ombres chinoises.

    1374301_1

    Tangshan Chinese  Shadow  Puppet Compagny a présenté dans le cadre d’Europalia Chine un spectacle éblouissant. Le théâtre d’ombres qui a vu le jour en Chine est une des manifestations  de l’art populaire des plus anciennes. Tout  en  poursuivant une tradition qui remonte à la période Ming , cette troupe créée en 1943 ,  a su relifter  le genre.

    Les figurines sont manipulées entre une toile sur laquelle est dessiné le décors  et une source lumineuse. La manipulation se fait à l’aide de tiges accrochées à différentes parties de la figurine tandis que  le jeu du foyer lumineux permet d’agrandir le personnage ou  d’en accentuer le coloris.

    La beauté des décors en harmonie avec les coloris des figurines sont d’un esthétisme qui nous enchante tout en captivant le jeune public. Bien que gavés de dessins animés et blasés par les émissions de télévision , les enfants prirent un réel plaisir à suivre ce spectacle féérique.

    Un ingénieur de sons et sa table de mixage remplace l’orchestre de musique traditionnelle, parfois une chanson moderne se glisse parmi les airs traditionnels ou petit clin d’œil , un princesse de l’époque Ming  se met  à  se déhancher , anachronisme humoristique, au son de musiques modernes .

    Surprise, notre bon Manneken pis apparait en héro salvateur en faisant pipi sur une mèche allumée par des bandits  pour faire exploser la poudre à canon. Sa soudaine apparition a déclenché un éclat de rire général ainsi que des tonnerres d’applaudissements.

    Mesdames Bloeme van Roemberg, Bozena Coignet et Marleen De Baets ont démontré que la direction de la section musicale d’Europalia ne manquait pas d’humour en offrant après le spectacle un Manneken pis grandeur nature en chocolat ainsi qu’une reproduction à chacun des membres de la troupe composée d’une dizaine de manipulateurs de 2 chanteurs , d’un ingénieur de son ainsi qu’un éclairagiste qu’encadre un metteur en scène.

     

  • STATION DE RECHARGEMENT DE VOITURES ELECTRIQUES A SHANGHAI.

    Chine : première station de rechargement des voitures électriquesF200910261056564681119636

    A Shanghai, rares sont ceux qui conduisent une voiture électrique. Ceux qui en ont une pourront très bientôt les recharger dans des stations de rechargement publiques. La première station d'entre elles est quasiment prête à ouvrir dans le district Xuhui.
    Dans cette station de rechargement sur la route de Huashi près du stade de Shanghai, une seule chose à faire : insérer une carte payée d'avance, indiquer le temps de rechargement, brancher votre voiture et attendre la fin du processus. En général, le rechargement complet d'une voiture prend moins de 10 minutes. Le Réseau National se trouve derrière cette station spéciale. Quelques voitures électriques ont déjà bénéficié de cette technologie, mais les autorités ont annoncé que ce service ne serait pas proposé immédiatement au public.

    He Weiguo

    Vice-Directeur

    Centre de développement technique

    Réseau National de Shanghai

    "Tous les équipements ont passé les tests, et nous pourrions fournir ce service au public tout de suite. Mais le problème, c'est qu'il n'y a quasiment pas de voitures commerciales électriques dans la ville."

    Les constructeurs automobiles chinois, dont Chery et BYD, ont commencé à présenter leurs modèles électriques à l'Exposition Automobile de Shanghai cette année. Mais pour acheter cette hybride de BYD, la F3DM par exemple, il faut débourser quelque 150 mille yuans, soit deux fois plus que le même modèle roulant à l'essence. Beaucoup de conducteurs préfèrent attendre un prix plus raisonnable.

    Yan Weijie

    Conducteur

    "Je voudrais bien protéger l'environnement, mais une voiture électrique est trop chère pour moi. En plus, comme presque personne n'achète ce genre de voiture, il n'y a pas assez de stations de rechargement. "

    Actuellement, la politique qui encourage la voiture alternative reste limitée. En février, le Ministère des Finances avait offert une subvention d'environ 60 mille yuans aux acheteurs de voitures électriques. Mais ce n'était toujours pas assez pour couvrir la différence de prix entre une voiture électrique et une voiture normale. Quant au nombre de stations de rechargement, les développeurs sont en train de négocier avec les autorités de la ville pour étendre le réseau de service et promovoir cette nouvelle solution énergétique.

  • LES SECRETS DE LA CEREMONIE D'OUVERTURE DES JO 2008(8)

    WO  HE  NI  .

                      TOI  ET   MOI. 

                       

    Comment fut choisie la chanson des jeux olympiques et  ceux qui devraient l'interptéter.

     

          

    http://fr.cctv.com/program/documentaire/20091012/102279.shtml

    Cliquez sur le lien pour voir la vidéo.

  • L'AIDE CHINOISE EN AFRIQUE,C'EST GAGANT-GAGNANT.

    L'aide chinoise à l'Afrique a doublé au cours de ces trois dernières année

    china-africa

    Le Ministère chinois du Commerce vient de révéler le 26 courant que depuis 2007, la Chine a fait de son mieux pour remplir sérieusement les engagements qu'elle a pris lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, qu'elle a fourni à l'Afrique des aides sous de multiples formes et qu'en fin 2009, l'ampleur des aides chinoises à celle-ci sera doublée par rapport à 2006.

    Compte tenu des besoins des pays africains, les aides financières de la partie chinoise sont utilisées principalement dans les domaines suivants : construction d'installations d'infrastructure, production agricole et production céréalière, soins médicaux, hygiène sanitaire et prévention de maladies, éducation, exploitation de ressources humaines, … etc. Les aides chinoises ont pour objectif principal d'aider les pays africains à réaliser le développement économique et social, ainsi qu'à améliorer le niveau de vie et à assurer le bien-être de leurs populations.

    Au cours de ces trois dernières années, d'après la demande africaine, le gouvernement chinois a organisé au total près de 700 stages de formation et de perfectionnement et les stagiaires sont pour la plupart de hauts et moyens fonctionnaires de gouvernements et des personnels techniques et gestionnaires de haut et moyen niveaux couvrant une vingtaine de domaines, dont économie et commerce, diplomatie, défense nationale, gestion administrative publique, santé, hygiène et soins médicaux, agriculture, élevage et pisciculture, éducation, radiodiffusion, science et technique, culture, protection de l'environnement, télécommunication, transport, finances, énergie, … etc. La partie chinoise a formé jusqu'ici au total pour les pays africains 13.757 personnes qualifiées dont le nombre atteindra 15.000 à la fin de cette année.

    La Chine a aidé activement les pays africains à développer leur agriculture afin de pouvoir réaliser leurs objectifs essentiels d'autosuffisance céréalière, de la diminution de pauvreté et du débarras de la misère. Il y a eu jusqu'ici 87 agronomes chinois qui ont travaillé dans des pays africains et avant fin octobre prochain d'autres arriveront successivement en Afrique et à ce moment-là, il y aura alors 104 agronomes chinois de niveau supérieur qui mettront en valeur leur compétence dans 33 pays africains. D'autre part, les travaux de construction par la Chine en Afrique de dix centres pilotes de techniques agricoles caractéristiques ont déjà démarré.

    Dans le domaine de la santé et de l'hygiène, l'aide chinoise à l'Afrique comprend trente hôpitaux dont vingt-huit à construire et deux à fournir les équipements et les appareils sophistiqués nécessaires. A l'heure actuelle, parmi les vingt-huit nouveaux hôpitaux à construire, seize sont déjà en cours de construction, dix seront mis en chantier avant la fin de cette année et les deux autres sont en cours d'études et de préparation. Deux contingents d'équipements médicaux sont déjà livrés aux deux hôpitaux susmentionnés. De plus, la partie chinoise a accordé une aide sans contrepartie de 300 millions de yuans RMB pour aider des pays africains dans la prévention du paludisme et cette aide est constituée de la fourniture d'artémisine (un médicament antipaludique) et l'établissement de trente centres antipaludéens. A l'heure actuelle, l'artémisine des années 2007 et 2008 est déjà arrivé à destination dans les pays qui en ont besoin et commence à être utilisé. Quant à l'artémisine de l'année 2009, sa livraison suit le programme prévu. Pour le moment, vingt et un centres antipaludéens viennent d'être établis et les spécialistes chinois arrivés sur place sont en train d'installer et de régler les équipements et les appareils et de former les personnels locaux. Les autres neuf centres commenceront le travail avant fin octobre 2009.

    Jusqu'à présent 281 volontaires chinois sont déjà arrivés en Afrique pour se consacrer à leur travail qui couvre plusieurs domaines : enseignement du chinois, formation d'utilisateurs d'ordinateurs, apprentissage du wushu (art martial chinois), entraînement sportif, soins médicaux et hygiéniques, travaux agricoles, … etc. Il est prévu que le nombre des volontaires chinois qui travaillent en Afrique dépassera trois cents avant fin 2009.

    A la demande de la partie africaine, l'aide chinoise comprend en outre 126 écoles rurales, dont 96 qui seront construites et 30 à qui il sera fourni équipements, appareils et instruments nécessaires. A l'heure actuelle, parmi les 96 écoles à construire, 66 sont déjà achevées, 25 le seront avant fin 2009 et 5 qui seront mises en chantier avant la fin de cette année. Les équipements et appareils destinés aux trente écoles existantes leur ont déjà été livrés. La durée de construction des écoles qui font l'objet d'aide chinoise est relativement courte, tandis que la qualité des travaux est excellente, les gouvernements des pays concernés ont exprimé leur satisfaction pour cela et ne  tarissent pas d'éloges sur l'aide chinoise.

    En dehors de la coopération dans les domaines susmentionnés, les aides chinoises au cours des trois dernières années se sont chargées en outre de 59 projets en série, de 122 projets de fournitures de matériels, de 65 projets de coopération technique et de l'envoi de 42 équipes médicales dans des dizaines de pays africains.

  • AUJOURD'HUI, LA CHINE FETE SES VIEUX.

    La Chine célèbre le festival du "double 9".

    double-nine-festival-china

    Le 26 octobre marque le Festival chinois du "double 9", traditionnellement célébré le 9ème jour du 9ème mois du calendrier lunaire. Remontant à la dynastie des Han de l'Ouest, le festival est aujourd'hui une occasion traditionnelle pour les Chinois d'exprimer leur respect aux personnes agées.

    Le festival du double neuf est l'homonyme de longévité et santé selon la coutume traditionnelle chinoise.

    Zhao Shu

    Chercheur

    Institut de Recherche sur la Culture et l'Histoire de Beijing

    "L'été nous quitte après le "Festival du double 9". Vient l'automne qui nous apporte de bonnes récoltes. Nous mangeons un gâteau spécial pour escalader des montagnes et faire nos adieux aux arbres et à la verdure."

    En 1989, le gouvernement chinois a transformé le "Festival du double 9" en "Journée des personnes âgées". Il a aussi réhaussé l'esprit du respect et de l'aide aux personnes agées, donnant une nouvelle orientation à ce festival traditionnel. Cette année, les Chinois le célèbrent de différentes façons à travers le pays.

    Le 25 octobre, la communauté de Huayang, de Shanghaï, a offert un cadeau high tech aux personnes âgées, en fait, une carte électronique surnommée "compagne électronique". Grâce à elle, les personnes âgées pourront s'enquérir à tout moment des informations de service.

    A Ningbo, on prépare la répétition d'une soirée du festival du double 9. L'acteur le plus âgé a déjà 82 ans, mais ce monsieur excelle dans les opéras chinois et dans l'allegro.

    A Zibo, dans le Shandong, un couple âgé plus de cent ans célèbre ses noces de Chêne, après 80 ans de mariage. Des bénévoles leur offrent des fleurs et des articles d'usage courant en leur chantant des chansons à leur santé.

    Beaucoup expriment leur respect à leurs parents en leur offrant des billets de voyages. Les voyages pour seniors sont de plus en plus populaires en Chine. Les itinéraires sur Beijing, Zhangjiajie, les montagnes de Yuntai, les provinces du Yunnan et du Guizhou, ainsi que les cinq grandes villes de l'Est du pays sont les plus demandées.

    Les lanternes qui s'élèvent dans le ciel à l'occasion de ce festival sont fréquentes dans l'histoire chinoise, mais aujourd'hui, elles sont entourées de grandes précautions. Et pour parer à la sécurité publique en escaladant les montagnes, le département de sécurité contre les incendies de forêts du Guangdong a demandé aux habitants de ne pas emporter de briquets, allumettes, bougies et autres objets pouvant provoquer des incendies.Il est ainsi désormais interdit d'allumer des lanternes, brûler des cierges et bâtonnets d'encens ou lancer des pétards dans les forêts.Chong%20Yang(1)