• DE NOMBREUX ETRANGERS VIVENT EN CHINE.

    Actuellement, il y a plus de 300 000 étrangers qui résident à Beijing et plusieurs millions à travers toute la Chine.Les demandes de visa pour travail se multiplient à l'ambassade de Chine à un point tel qu'il faut organiser des files.

    Des cas comme Sophie Matthé, étudiante à l'université de Leuven et qui gagna le grand concours international "Un Pont pour le Chinois" cette année, m'a confié que son désir le plus cher, était ,avec son compagnon qui partage les mêmes passions, était de vivre en Chine et d'y organiser son avenir.Et elle n'est pas la seule.Nous sommes nombreux , heureux , dans ce pays si passionant, venant de tous les coins de la terre.

    Jean Michel Jarre : Je voudrais aller vivre à Beijing

    Compositeur français ainsi que pionnier et maître incontestable de la musique électro-pyrotechnique, Jean Michel Jarre, qui aime bien la musique et la gastronomie chinoises, a déclaré le 28 septembre dans la soirée à un correspondant de l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) qu'il voudrait bien aller vivre à Pékin (Beijing).

    Invité à la réception donnée à l'Ambassade de Chine en France à l'occasion de la Fête nationale chinoise, Jean Michel Jarre a parlé de ses profonds liens d'amitié avec la Chine. Il a dit : « Je suis un ami de la Chine. J'ai apporté avec moi en Chine la musique électronique et j'ai eu la chance de conquérir le public chinois, ce qui revêt non seulement une signification importante pour le pays, mais également pour moi. Car cela m'a permis de maintenir des liens amicaux serrés avec la Chine où je vais souvent et où j'ai un grand nombre d'amis. »

    Le musicien français a déclaré qu'il apprécie beaucoup la musique traditionnelle chinoise, de même que la musique moderne chinoise. Pour ce qui est des instruments de musiques traditionnels chinois, il préfère surtout le 'erhu' (violon chinois à deux cordes), « C'est parce que le son émis par cet instrument me rappelle toujours la voix douce, légère et mélodieuse de la femme et j'essaie d'incorporer et de fondre ce genre d'élément musical dans ma musique électronique. », a-t-il dit et d'ajouter qu'il apprécie la musique moderne chinoise parce qu'elle est 'riche, variée et fort intéressante'. Il a dit : « J'ai beaucoup de projets quant au développement de la musique électronique et je souhaite pouvoir coopérer dans ce domaine avec les musiciens chinois. »

    Il a poursuivi en disant qu'il aime fort Pékin, car cette ville lui a donné beaucoup d'idées et d'inspirations. « Lors de mon séjour à Pékin, j'aime surtout me balader dans les rues de la ville, car cela me permets de sentir le dynamisme et la vitalité qui y sont contenus et cachés. Pour moi il y a une grande différence avec la France où à chaque fois que j'y rentre, j'ai le sentiment de revoir une grand-mère. C'est la raison pour laquelle je souhaite pouvoir vivre à Pékin. »

    Jean Michel Jarre a insisté que toutes sortes d'arts ont trouvé leur place à Beijing et qui ont pu se développer dans de bonnes conditions et 'il est persuadé qu'après New York  et Tokyo , lBeijing  sera le prochain centre de la musique mondiale.

    En sentant et en humant la bonne et délicieuse odeur de la cuisine chinoise qui flottait dans l'air, Jean Michel Jarre a affirmé qu'il  raffole de la gastronomie chinoise et qu'à son avis les plats chinois et ceux de son pays natal ‘se valent les uns les autres' et ‘occupent la même place dans son cœur'.

  • CE 1 OCTOBRE,GRANDE CEREMONIE A L'OCCASION DES 60 ANS DE LA CHINE NOUVELLE.

    Grande cérémonie pour célébrer la Fête nationale.

    Les répétitions.

    Une grande cérémonie débutera à 10h00 du matin jeudi à Beijing (04h00à Bruxelles)pour commémorer le 60ème anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine (RPC).

    Les célébrations seront concentrées autour de la place Tian'anmen et de l'avenue Chang'an, soit au coeur de Beijing et autour de l'axe est-ouest qui traverse la capitale, a indiqué Wang Yue, commandant en chef du quartier général pour la parade civile des célébrations du 60ème anniversaire dans la capitale chinoise.

    D'après Wang Yue, la parade civile suivra immédiatement une parade militaire massive. Elle comprendra 36 formations et six groupes d'exécutants, réunissant 100 000 citoyens et 60 chars de parade. Quelque 80 000 élèves de primaire et de secondaire complèteront ces formations sur la place Tian'anmen en figurant des motifs d'arrière-plan.

    Plus de 4000 exécutants, dont 2 400 choristes, donneront un concert sur la place Tian'anmen, a précisé Wang Yue.

    La parade civile commencera par le lever du drapeau national de la Nouvelle Chine par une formation de gardes d'honneur.

    La parade civile sera divisée en trois thèmes : "Idéologie", "Accomplissements", et "Perspectives", a ajouté Wang Yue.

    La partie "Idéologie" sera représentée par des formations qui porteront des portraits de Mao zedong, Deng Xiaoping, Jiang Zemin, et Hu Jintao, accompagnés de slogans illustrant leur pensée.

    Dix-neuf chars exposeront les accomplissements de la Chine dans différents secteurs, tandis que 34 autres représenteront les 31 provinces chinoises, les régions autonomes et les municipalités, ainsi que Hong Kong, Macao et Taiwan.

    Trois formations d'adolescents exprimeront le souhait d'un beau futur pour la Chine. Plus de 5 000 enfants ont été entrainés à faire voler et lâcher des ballons colorés, et plusieurs dizaines de milliers de colombes seront lâchées sur la place Tian'anmen, a indiqué Wang Yue.

  • FIERTE DU PEUPLE CHINOIS QUI FETE 60 ANS DE PROGRES.

    60e anniversaire de la RPC: la Chine en chiffres

    Le PIB
    En 1952 : 67,9 milliards de yuans
    En 2008 : 30,0670 trillions de yuans

    La réserve des devises
    En 1952 : 139 millions de dollars
    En 2008 : 1,94603 trillions de dollars

    Les dépôts d'argent des habitants urbains et ruraux à la fin de l'année
    En 1952 : 860 millions de yuans
    En 2008 : 21,78854 trillions de yuans

    Le nombre de passagers transitant par les aéroports de Chine
    En 1958 :103,8 mille
    En 2008 : 405,76 millions

    Le nombre de passagers ayant emprunté le transport ferroviaire
    En 1958 : 102,97 millions
    En 2008 : 1,46193 milliards

    Le volume de marchandises transportées par le chemin de fer
    En 1958 : 55,89 millions de tonnes
    En 2008 :3,30354 milliards de tonnes

    Le nombre de voitures en Chine
    En 1958 : 50 000
    La première moitié de l'année 2009 : 69,62 millions

    Le volume des exportations et des importations
    En 1950 : 1,14 milliards de dollars
    En 2008 : 2,56164 trillions de dollars

    Le volume de la Chine dans les exportations et importations mondiales
    En 1950 : 0,9%
    En 2008 : 8,86%

    Les investissements directs étrangers
    De 1979 à 1982 : 1,769 milliards de dollars
    En 2008 : 108,312 milliards de dollars

    Le chiffre d'affaires des travaux entrepris à l'étranger
    En 1983 : 320 millions de dollars
    En 2008 : 56,6 milliards de dollars

    Le chiffre d'affaires de la vente au détail en Chine
    En 1949 : 27,7 milliards de yuans
    En 2008 : plus de 10,8 trillions de yuans

    Les revenus disponibles par habitant des urbains
    En 1949 : moins de 100 yuans
    En 2008 : 15 781 yuans

    Les revenus nets par habitant des ruraux
    En 1949 : 44 yuans
    En 2008 : 4 761 yuans

    La production de pétrole
    En 1949 : 120 000 tonnes
    En 2008 : 190 millions de tonnes

    La production d'électricité
    En 1949 : 4,3 milliards de kilowattheure
    En 2008 : 3,4669 milliards de kilowattheure

    La production de charbon
    En 1949 : 32 millions de tonnes
    En 2008 : 2,793 milliards de tonnes

    La production de fil de coton
    En 1949 : 327 000 tonnes
    En 2008 : 21,49 millions de tonnes

    La production de tissu
    En 1949 : 1,89 milliards de mètres
    En 2008 : 71 milliards de mètres

    Le taux de couverture forestière
    Au début de la fondation de la Chine nouvelle : 8,6%
    En 2008 : 18,21%

    Le taux de reboisement dans les villes en Chine
    En 1981 : 10,1%
    En 2008 : 35,29%

    Espaces verts par habitant
    En 1981 : 3,45 m2
    En 2008 : 8,98m2

  • UN SOMMET DU G20 GAGNANT-GAGNANT.

    Sommet du G20 : pas de perdant ni de gagnant

    Le Sommet du G20 vient d'être clos le 25 courant à Pittsburgh, aux Etats-Unis et il a enregistré plusieurs progrès significatifs et décisifs. Lors de la conférence de presse tenue à l'issue de la réunion, le Président français Nicolas Sarkozy a indiqué que les pays à économie émergente, dont notamment la Chine, sont les plus grands gagnants du présent sommet, mais des spécialistes chinois en la matière ont rappelé instamment que les pays émergents doivent garder 'la tête froide' et 'l'esprit lucide' face aux 'résultats appréciables' du Sommet du G20.

    La Chine dépasse la France et la Grande-Bretagne pour devenir, quant à son droit de vote, le quatrième pays au FMI.


    Dans la « déclaration des dirigeants » publiée à l'issue du sommet, ces derniers se sont engagés à élever la quote-part des marchés émergents et des pays en voie de développement au sein du FMI (Fonds monétaire international) d'au moins de plus de 5% et ont décidé que le droit de vote au sein de la Banque mondiale des pays en voie de développement et des entités économiques en transition sera accru au moins de 3%. Cela est considéré comme le plus grand succès obtenu par les entités économiques émergentes au présent sommet.

    Quelle est en fait la signification qu'il y a derrière ce changement de 5% et de 3% ? Au FMI, 5% de droit de vote passe des mains des pays développés aux mains des pays en voie de développement, ce qui fera que la quote-part du droit de vote des deux parties de 57 : 43 sera réajustée à 52 : 48 et l'écart sera ainsi diminué. Pour le moment, la Chine dispose de 3,66% de droit de vote contre respectivement 4,85% pour la Grande-Bretagne et la France. Les médias occidentaux ont fait l'analyse et ont indiqué qu'à l'issue du réajustement, il est fort possible que la Chine serait le plus grand gagnant quant au transfert du droit de vote et elle dépassera la Grande-Bretagne et la France pour devenir la quatrième des principaux pays disposant du droit de vote au FMI, tout juste derrière les Etats-Unis, le Japon et l'Allemagne. Cet ordre de priorité est adapté pour l'essentiel à la puissance économique de chaque pays.

    « L'augmentation du droit à la parole ne signifie aucunement qu'on a obtenu le droit à la décision et qu'on est devenu un décideur qui joue un rôle prépondérant. Nous devons être conscients que les Etats-Unis et le petit nombre des puissances occidentales jouent toujours un rôle déterminant et décisif, comme celui du Conseil d'Administration, au sein des organisations internationales, dont notamment le FMI et la Banque mondiale, alors que le droit de vote des Etats-Unis au FMI qui dépasse de près de 17% celui des autres pays, ainsi que son droit de veto restent et demeurent inébranlables. », a indiqué Wang Yuanzhou, Directeur Adjoint de l'Institut de l'Economie et de la Politique mondiales de l'Académie des Sciences sociales de Chine.

    Le G20 qui regroupe les principaux pays développés et les pays émergents va être élevé à un niveau supérieur pour devenir une importante plate-forme.


    Selon 'The New York Times', suite à la présence des pays émergents, dont la Chine, l'Inde et le Brésil, le rôle joué auparavant sur la scène internationale par le Sommet du G8 appelé « Club des pays riches » de l'Occident sera désormais remplacé par celui du Sommet du G20.

    Wang Yuanzhou pense que le Sommet du G20 n'a pas vocation à remplacer le Sommet du G8 et qu'il n'est en fait que la suite et l'agrandissement de ce dernier. La mécanisation du G20 traduit le changement de la structure des forces dans le monde. Grâce aux efforts déployés par les marchés émergents et les pays en voie de développement, ils ont accru leurs propres forces et renforcé leur coopération mutuelle, ce qui leur a permis d'obtenir encore plus de droit à la parole.

    En répondant à la question de savoir si la Chine désire « organiser un sommet du G20 ? », le Vice Ministre chinois des Affaires étrangères He Yafei a répondu que cela sera décidé à travers les discussions et les consultations ultérieures entre la Chine et les autres pays membres. D'après Wang Yuanzhou, il est certain que dans un proche avenir, la Chine tâchera d'organiser un sommet du G20.

    Le Sommet a été fructueux pour chacun des pays membre du G20 et pour dire vrai il y a pas de perdants.


    Selon Wang Yuanzhou, en tant que représentant des pays émergents, l'élévation de la position de la Chine dans le système économique international et l'augmentation de son droit à la parole dépendent en premier lieu et principalement de plusieurs facteurs dont la grande quantité de ses réserves de devises et des mesures de stimulation économique qu'elle a appliquées et qui ont donné de bons résultats, mais pour ce qui  est des problèmes complexes qui concernent la réforme financière internationale, dont outils financiers dérivés et fonds d'arbitrage (hedge funds), la Chine est encore en position d'‘écolier'. « La Chine est en train de s'appuyer sur la croissance extensive prématurée et sur la croissance de la quantité pour s'approcher petit à petit du centre de la scène économique internationale, mais il lui faut encore un temps relativement long pour partir de la périphérie et pouvoir atteindre réellement la position clé de décideur qui joue réellement le rôle décisionnaire.. C'est pourquoi il est important pour nous de garder la tête froide et de rester lucide. »

    Jin Canrong a indiqué de son côté que lors du présent sommet, les dirigeants des principales entités économiques du monde ont entamé de larges et profondes discussions sur de nombreux problèmes chauds, dont les efforts à déployer en commun en vue de contribuer au redressement économique mondial, la réforme des institutions financières internationales et l'amélioration du contrôle et de la surveillance des organismes financiers internationaux. Des progrès notables et décisifs ont été enregistrés et c'est pourquoi on peut dire que « le plus grand gagnant c'est l'économie mondiale ». Quant aux Etats-Unis, il a réussi à affaiblir ou à réfuter certains problèmes soulevés par les pays européens, dont la ‘mécanisme de retrait' du programme de stimulation économique et la restriction de la rémunération des gestionnaires de haut niveau, qui leur tiennent particulièrement à cœur, et c'est pourquoi on peut dire également que les Américains sont aussi de grands gagnants. « Certains pensent que le plus grand gagnant c'est en fait le FMI, mais en réalité, l'élévation de la position du FMI et de la Banque mondiale et d'autres organisations internationales est en fait une réussite des Etats-Unis, car cela signifie que sous leur contrôle et leur manipulation, le système économique international existant non seulement n'a pas été affaibli, mais au contraire est renforcé ! » Comparaison faite avec cela, la proposition de certains pays européens concernant le 'retrait' du programme de stimulation économique a rencontré une opposition claire et explicite de la part de la Chine, des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, tandis que les participants n'ont pas pu parvenir à  une vue identique pour ce qui est de la restriction à l'encontre de la rémunération des hauts responsables du secteur bancaire et d'autres organismes.

    « Bref, que ce soit le système économique mondial ou ses institutions représentatives, dont notamment le Fmi et la Banque mondiale, que ce soit les Etats-Unis ou la Chine qui est à la tête des pays émergents, chacun a obtenu plus ou moins une partie de ce qu'il désire, ce qui signifie que tous, ils sont des gagnants au présent sommet. », a conclu Jin Canrong.
  • SUIVEZ LES CEREMONIES DES 60 ANS DE LA CHINE ON LIVE.

    Les cérémonies des 60 ans de la Chine nouvelle en direct et en vidéo ce 1ier OCTOBRE.

    La République populaire de Chine fêtera le 1er octobre ses 60 ans. A cette occasion, je vous propose de suivre, en direct et en vidéo, l'intégralité des cérémonies sur mon site Internet. Les cérémonies auront lieu sur la place Tiananmen, l'une des plus grandes places du monde.

    Le premier événement de la journée sera la parade militaire de l'Armée populaire de libération, la première du XXI e siècle. Un grand nombre de troupes y participeront et des équipements militaires dernière génération seront présentés au public. La plupart sont de fabrication chinoise et sont les plus modernes depuis la fondation de la Chine nouvelle.

    Une parade civile prendra ensuite le relais. Avec un public de 100 000 personnes, vous pourrez assister, en direct, à un défilé de chars festifs, qui retracera l'histoire de la Chine nouvelle. Parmi les participants figureront des vétérans de l'Armée rouge chinoise, des personnes qui fêtent cette année leurs 60 ans –et qui ont donc le même âge que la République populaire-, des musiciens, des sportifs ou encore des jeunes mariés, mais aussi des étudiants et quelques étrangers vivant en Chine.

    A partir de 20 heures débutera le temps fort de cette journée historique, avec un spectacle son et lumière, agrémenté de chants et de danses. Un spectacle qui s'annonce grandiose et qui devrait présenter toute la diversité et la richesse de la culture chinoise.

    Pour suivre l'intégralité des cérémonies, rendez-vous le 1er octobre, à partir de 10h heure chinoise, jusqu'à 22h. Un grand moment d'information sur notre site . Venez nombreux !

    1. Parade militaire et civile :

     Retransmission en direct des parades militaires et civiles à la radio et sur Internet en 25 langues étrangères, dont le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais et le cantonais, entre autres.

    Le 1er octobre, de 10h à 12h30, heure chinoise (de 4h à 6h30, heure française).

    2. Spectacle son et lumière :

     Retransmission en direct et en vidéo du spectacle, en six langues étrangères, dont le français, l'allemand et l'espagnol.

    Le 1er octobre, de 20h à 22h, heure chinoise (de 14h à 16h, heure française).

  • LIVRE BLANC DE L'HARMONIE ET DE L'EGALITE ENTRE LES ETHNIES.

    Chine: un livre blanc souligne l'harmonie et l'égalité entre les ethnies.

    Le gouvernement chinois a publié dimanche un livre blanc sur sa politique ethnique, mettant l'accent sur l'harmonie et l'égalité entre toutes les ethnies.

    Ce document, publié par le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois), fait un bilan de la situation des problèmes ethniques du pays, des mesures décidées par le gouvernement ces six dernières décennies ainsi que des progrès économiques, sociaux et culturels dans les régions où se trouvent des ethnies minoritaires.

    Il s'agit du 3e livre blanc sur la politique ethnique de la Chine après ceux de 1999 et 2005, a précisé un responsable de la Commission d'Etat pour les Affaires ethniques.

    "Nous souhaitons que ce livre blanc, qui résume notre politique ethnique et son application, permette à la communauté internationale de mieux comprendre la véracité de notre politique, sur quoi elle se fonde et son impact sur la solution des problèmes ethniques et sur le développement des ethnies minoritaires en Chine", a-t-il poursuivi.

    Parmi les 56 ethnies de la Chine, l'ethnie Han compte la plus grande population. Les 55 autres sont relativement petites et portent le nom "d'ethnies minoritaires".

    Durant les 60 dernières années, la population des ethnies minoritaires a augmenté de manière continue et représentait 8,41% de la population totale en 2000 contre 6,06% en 1953.

    Les faits prouvent que la politique ethnique du pays est efficace, a affirmé le responsable qui ajoute que le gouvernement chinois persévèrera dans sa politique et l'améliorera en fonction des circonstances.

    La politique ethnique du pays assure l'égalité entre toutes les ethnies, indique le livre blanc. Elles bénéficient de l'égalité en matière de liberté personnelle, de droits juridiques, de participation dans les affaires d'Etat, de croyance religieuse, d'usage de leur propre langue et de maintien de leurs propres coutumes.

    Durant ces six dernières années, la Chine a posé les bases d'un système légal ayant ses propres caractéristiques pour garantir l'égalité de toutes ses ethnies

    Ce livre blanc est divisé en sept parties: Un pays multi-ethnique unifié et une nation ayant diverses cultures; Une pleine égalité entre les ethnies; La consolidation et le développement de la grande unité de toutes les ethnies; Le soutien et l'amélioration de l'autonomie ethnique régionale; L'accélération du développement économique et social des ethnies minoritaires et des régions d'ethnies minoritaires; La protection et le développement des cultures des ethnies minoritaires; L'effort de formation de cadres et de talents issus des ethnies minoritaires.


    La Chine s'oppose à la discrimination et l'oppression ethniques.

    La Chine s'oppose fermement à la discrimination et l'oppression contre les ethnies quelle qu'en soit la forme, indique ce livre blanc.

    Tout acte ou toute parole susceptible d'aviver l'hostilité ou la discrimination contre un groupe ethnique ou de saboter l'égalité et l'unité entre les populations sont considérés comme des violations de la loi, affirme ce livre blanc .

    Toute minorité ethnique qui ferait l'objet de discrimination, d'oppression ou d'insulte a le droit de porter plainte auprès des institutions judiciaires, précise ce document, intitulé "la politique ethnique de la Chine et la prospérité et développement communs de tous les groupes ethniques".

    La Chine a signé la Convention internationale pour l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale et assume consciencieusement les responsabilités stipulées par cette convention, en faisant des efforts inlassables avec la communauté internationale pour bâtir un monde libre de toute discrimination ethnique et raciale, ajoute ce livre blanc.

    Les ethnies chinoises ont toutes une égale liberté de croyance religieuse .

    En Chine, les ethnies chinoises jouissent toutes d'une égale liberté de croyance religieuse, indique le livre blanc.

    "La liberté de croyance religieuse en Chine signifie que tout citoyen a la liberté de croire ou de ne pas croire en une religion".

    En Chine, les activités religieuses habituelles, y compris celles pratiquées par les ethnies minoritaires, sont protégées par la loi.

    Il y a partout en Chine des lieux pour pratiquer les activités religieuses et ils satisfont aux besoins fondamentaux des croyants, indique le document.

    Selon le document, la région autonome ouïgoure du Xinjiang compte au moins 24 300 mosquées et 28 000 membres du clergé musulman. Le Tibet compte plus de 1 700 sites de pratique du bouddhisme tibétain et 46 000 bonzes habitent dans des temples.

    De surcroît, le gouvernement chinois aide les groupes religieux à organiser des séminaires pour former des membres de leur clergé issus d'ethnies minoritaires. Le gouvernement subventionne la réparation de sites religieux dans les régions habitées majoritairement par les ethnies minoritaires et alloue des allocations aux croyants pauvres ethniques, ajoute le document.


    L'unité ethnique va dans le sens de l'histoire de la Chine.

    Malgré de brèves séparations et des divisions locales, l'unification a toujours été la tendance principale de l'histoire de la Chine.

    L'étendue du territoire de la Chine, sa splendide culture dont la durée doit être saluée et l'unification d'un pays multi-ethnique unifié font partie d'un héritage commun partagé par toutes les ethnies de la Chine.

    Dans l'histoire chinoise, la longue existence d'un Etat multi-ethnique unifié a grandement favorisé les échanges économiques, politiques et culturels parmi les différentes ethnies.

    Cela a renforcé l'allégeance des ethnies au gouvernement central et leur identification à la culture chinoise, ajoute le livre blanc.

    Cela a également renforcé la cohésion, la vitalité et la créativité de la nation chinoise, aboutissant ainsi à l'unification et à la diversité de la civilisation chinoise.

    Tous les groupes ethniques de Chine étaient destinés à travailler ensemble par un destin commun qui leur a fait partager le bonheur et le malheur et ressentir un sens de responsabilité plus fort en tant que créateurs de l'histoire de la Chine.

    Les caractéristiques culturelles et psychologiques communes des ethnies de la Chine ont "mûri et se sont affirmées", souligne le livre blanc.

    "Aujourd'hui, la Chine est devenue un nom dans lequel toutes les ethnies du pays s'identifient et auquel elles font allégeance", affirme le document.


    64,44 millions de livres dans les langues minoritaires en 2008

    En 2008, un total de 5 561 ouvrages pour un tirage cumulé de 64,44 millions d'exemplaires ont été publiés dans les langues minoritaires de la Chine soit respectivement 6,41 fois et 6,37 fois plus qu'en 1978, indique le livre blanc

    D'après ce document, intitulé le nombre de maisons d'édition spécialisées dans les publications destinées aux minorités ethniques est passé, à Beijing, de 17 en 1978 à 38 aujourd'hui. Il y en a maintenant 13 dans les autres provinces, régions autonomes et municipalités sous administration directe du gouvernement central, et le nombre de langues minoritaires utilisées est passé de cinq à vingt-six.

    La population cumulée des ethnies minoritaires est d'environ 60 millions de personnes qui sont des locuteurs habituels de leur propre langue soit plus de 60% du total des populations des minorités et environ 30 millions de personnes utilisent leur propre système d'écriture.

    Les régions de Mongolie intérieure, du Xinjiang et du Tibet se sont prononcées, ont mis en place des règlements, et pris des mesures d'application détaillées concernant l'utilisation et le développement de leurs propres langues écrites et parlées.

    En outre, il y a plus de 154 stations de radios ou chaînes de télévision émettant dans des langues minoritaires dans des zones où ces langues sont parlées. La Station de radiodiffusion nationale chinoise et les stations de radiodiffusion locales émettent chaque jour dans 21 langues minoritaires différentes, ajoute le livre blanc

    .
    La Chine compte 15 institutions spéciales d'enseignement supérieur pour les ethnies minoritaires .

    La Chine compte 15 institutions spéciales d'enseignement supérieur pour les ethnies minoritaires.

    Selon ce document , une fois fondée la République populaire de Chine, le pays a commencé à former un grand nombre de cadres issus des ethnies minoritaires. Dans ce but, le pays a créé des institutions d'enseignement supérieur spécialisées, indique le livre blanc.

    Dans les années 1950, dix institutions pour les ethnies minoritaires ont été créées, dont l'Institut centrale des Ethnies minoritaires et l'Institut des ethnies minoritaires du Nord-ouest.

    Depuis la réforme et l'ouverture, le pays a créé trois autres institutions: l'Institut des Ethnies minoritaires du Hubei, l'Université des Ethnies minoritaires du Nord et l'Institut des Ethnies minoritaires de Dalian, précise le document.

    "Le temps passant et le développement s'affirmant, beaucoup d'entre elles se sont développées et transformées en universités", ajoute le livre blanc. Leur taux de recrutement a augmenté, et leur niveau académique s'est élevé de manière continue.

    Selon ce document, le pays accorde une grande importance à la formation des talents nécessaires à la modernisation des régions où habitent les ethnies minoritaires. En Chine, les établissements d'enseignement supérieur et les écoles secondaires professionnelles doivent favoriser, par des normes et des conditions d'inscription appropriées les candidats issus des ethnies minoritaires.

    "Chaque année, des dizaines de milliers de candidats issus de minorités sont admis dans les établissements d'enseignement supérieur," souligne le document.

    Le pays ouvre, dans des établissements renommés d'enseignement supérieur, des classes préparatoires et ordinaires pour les élèves issus d'ethnies minoritaires, ce qui permet d'intégrer chaque année 30 000 de ces candidats.

    La Chine opposée à toute ingérence étrangère dans ses affaires ethniques.

    Le gouvernement chinois s'oppose fermement à toute ingérence étrangère dans ses affaires ethniques sous prétexte "d'ethnicité", de "religion" ou de "droits de l'Homme", indique ce livre blanc.

    "Les questions ethniques de la Chine sont des affaires strictement internes".

    "Le pays est déterminé, en conformité avec ses lois en vigueur, à protéger la Chine contre toute infiltration quelle qu'en soit la forme, à lutter contre les sabotages et les activités subversives menées par les forces du terrorisme, du séparatisme et de l'extrémisme", déclare le livre blanc.

    L'histoire et la réalité ont prouvé que si les ethnies dans un pays s'unissent et se traitent les unes et les autres avec amour, ce pays jouira d'une bonne gouvernance, d'une vie harmonieuse et de prospérité, indique ce document.

    Le gouvernement traite d'une manière appropriée les disputes et les conflits mettant en péril l'union ethnique, et l'Etat est le garant de la dignité de la loi et protège les intérêts du peuple. Tout acte criminel sera puni en conformité avec la loi quelle que soit l'ethnie ou la croyance du criminel, souligne le livre blanc.

    Le gouvernement chinois est convaincu que l'accélération du développement économique et social des minorités et des régions où elles vivent est la solution fondamentale aux problèmes ethniques du pays, ajoute le document.

    Des améliorations remarquables en Chine en matière d'autonomie ethnique régionale.

    Le gouvernement chinois soutient depuis toujours l'autonomie ethnique régionale et a obtenu des résultats remarquables en la matière, déclare un livre blanc publié dimanche par le Bureau de l'information du Conseil des affaires d'Etat (gouvernement chinois).

    Selon ce document intitulé "La politique ethnique de la Chine et la Prospérité et le Développement communs de tous les groupes ethniques", l'autonomie ethnique régionale est le fondement de la politique de la Chine quand elle traite les problèmes entre les ethnies et c'est l'un des systèmes politiques fondamentaux du pays.

    L'autonomie ethnique régionale signifie que, sous la direction unifiée de l'Etat, l'autonomie régionale est exercée, et que des organes autonomes sont établis dans les régions où habitent des ethnies minoritaires largement représentées.

    Le document indique que des zones autonomes ethniques ont été établies à travers tout le pays. Le système légal de l'autonomie ethnique régionale ne cesse d'être amélioré. Les zones autonomes ethniques exercent réellement leur droit d'autonomie.

    Les organes autonomes ont le droit de gérer, de manière indépendante, les affaires internes des ethnies dans leur territoire autonome et le droit de formuler des règlements autonomes.

    La Chine comptait, fin 2008, 155 zones autonomes ethniques, dont cinq régions autonomes, 30 préfectures autonomes et 120 districts (ou bannières) autonomes.

    Actuellement, selon la taille de la population et les zones où habitent les ethnies minoritaires, les zones autonomes ethniques sont divisées en trois niveaux: régions autonomes, préfectures autonomes et districts autonomes, équivalant respectivement aux provinces, aux villes possédant des arrondissements et aux districts.

    Baisse de la pauvreté dans les minorités en Chine de 1985 à 2008.

    La population pauvre dans les zones habitées par les minorités a chuté à 7,7 millions en 2008 en Chine, contre environ 40 millions en 1985.
    Ce livre blanc, souligne que le pays a adopté une série de mesures et de règles pour réduire la pauvreté dont les ethnies minorités souffrent.

    En 2009, l'Etat a annoncé de nouvelles normes d'assistance aux personnes en état de pauvreté et élargi cette couverture aux agriculteurs à bas revenus dans les zones habitées par des minorités.

    Dans les années 1950, l'Etat a assuré la gratuité des services médicaux aux pauvres d'ethnies minoritaires, leur a accordé des prêts et des instruments aratoires, les a aidé à construire des écoles et a mis en oeuvre des mesures d'assistance sociale.

    En 1983, le Conseil des affaires d'Etat a organisé une réunion nationale sur la production et la subsistance des populations dans les zones habitées par les minorités. A cette occasion, le gouvernement a principalement décidé de résoudre rapidement les problèmes de nourriture, d'habillement, de logement et d'eau potable.

    Depuis 1990, l'Etat a créé un fonds pour assurer les besoins fondamentaux des personnes vivant des les zones pauvres habitées par des minorités, et 141 districts pauvres ont figuré sur la première liste de zones aidées.

    En 2001, après la mise en oeuvre du plan du développement et de la lutte contre la pauvreté dans les région rurales, 10 autres districts habités par les minorités ont été rajoutés sur cette liste. Le Tibet, comme région spéciale, a aussi figuré sur la liste.

    En 2005, le développement global des villages pauvres habités par les minorités est devenu la priorité des efforts de lutte contre la pauvreté, et en 2007, l'Etat a formulé son

    11e Plan quinquennal pour le développement des ethnies minoritaires, comprenant 11 projets importants.



  • DE LA CHINE,DE MON BLOG , DE L'OBJECTIVITE.

    De  la  Chine , De ma Chine  et  de  l' objectivité.

    De nombreux lecteurs font des remarques quant à mon objectivité au sujet de la Chine . Bon nombre d'entre eux accompagnent ces critiques d'insultes , c'est pourquoi je ne les publie pas. Il existe suffisamment de forums ou fora où ces gens peuvent se défouler. Pour répondre à quelques critiques constructives qui me reprochent de présenter la Chine tel un paradis , je tiens à vous donner quelques précisions.

    Bien sur, la Chine n'est pas un paradis, et si paradis existe , il n'est pas de ce monde. La Chine que je présente, et que pompeusement , mais avec beaucoup d'affection , je nomme MA Chine semble peut-être édulcorée , mais c'est la Chine que je connais, que j'ai vécue et vis encore. On ne peut me reprocher ni mensonge ni même exagération dithyrambique dans mes articles au sujet de la Chine. Tout ce que je présente est vrai et vérifiable. Je sais que dans cet immense pays où je n'ai vu qu'un peu plus de la moitié des provinces, entre 30 et 40 villes , il me laisse encore beaucoup à découvrir. Donc, je ne parle pas de certaines choses déplorables , de ce qui heurte notre sensibilité d'occidental.

    Chaque pays a de belles choses à montrer dont il tire fierté et chaque pays a des taches d'ombre dont il faut bien entendu tenir compte pour établir un bilan. Mon blog n'est pas un bilan, mais je rappelle son intitulé : "La Chine d'aujourd'hui, Tout  ce que les médias ignorent". Quand je dis médias, c'est bien des médias occidentaux dont il est question. Donc ce que je publie , ce sont ces côtés magnifiques de la Chine dont souvent, on ne trouve trace dans nos médias, et quand on en parle c'est souvent en minorant les faits et la qualité. De plus , les nombreux mensonges lus ou vus sur nos médias m'ont tout naturellement enclin à porter témoignage.

    Quand je présente une série de jolies femmes , personne ne peut me contredire, car ces charmantes dames sont effectivement jolies. On peut discuter de ce panel , lui préférer telle ou telle figure, moi j'aurais ajouté Soong_Ching-ling par exemple, il ya en Chine, des millions de jolies femmes et de plus intelligentes. Sous prétexte que je ne présente que de jolies femmes  va-t'on en conclure qu'il n'y a que de jolies femmes en Chine ? Bien sur que non. Il en va de même pour les différents aspects de la Chine sur mon blog présenté.File:Sun Yat-sen and Sung Qing-ling 1911.jpgSun Yat-sen and Sung Qing-ling 1911

    L'excellente écrivain Lulu Wang ,http://www.luluwang.nl/, chinoise vivant en Hollande , qui a écrit en néerlandais de nombreux livres et best sellers , a décidé de ne plus paraître à la télévision néerlandaise car chaque fois qu'elle disait du bien de la Chine ,elle se faisait insulter par contre chaque fois qu'elle émettait des avis critiques au sujet de son pays, ces critiques étaient systématiquement amplifiées et détournées dans les médias hollandais. foto_wind

    Je continuerai donc à présenter les belles choses qui peuvent vous aider à mieux connaître la Chine et mon souhait serait de vous amener à aimer ce pays et surtout son peuple dont je me suis intéressé depuis ma prime jeunesse . Je puis dire que je me suis instruit des choses de la Chine depuis plus de 50 ans. Mon premier contact avec la Chine fut vers 1955 lors d'une exposition organisée par les pères de Scheut, dont je conseille de visiter leur musée de la Chine à Anderlecht. Après, ce furent de nombreuses lectures dont "La condition humaine " d'André Malraux, puis des films , puis de nombreux voyages et enfin mon mariage ,  une épouse qui me fit découvrir bien des faces de la culture chinoise, si pas cachées du moins peu perceptibles à prime abord aux yeux d'un occidental, même ayant séjourné dans un faubourg populaire de Beijing , et enfin, mon intégration dans la famille universitaire de mon épouse , ce qui me donna l'occasion de découvrir la Chine de l'intérieur si je puis dire , sans oublier depuis nos nombreux voyages , organisés ou non , où j'étais le seul occidental au milieu de groupes de chinois. 

    Cette semaine, la République Populaire de Chine fête les 60 ans de naissance de la Chine Nouvelle. L'occasion de faire des bilans et de se remémorer quelques épisodes de son histoire.

    Ce bilan est largement positif, surtout depuis l'instauration par Deng_Xiaoping , de la politique de réforme et d'ouverture.

     J'attends vos réactions, si vous avez quelque fait pour illustrer mon propos, quoi que ce soit sur la Chine qui met en évidence les changements opérés en Chine ces 60 dernières années, des photos sur ces sujets et un peu plus léger, une photo de quelle que jolie personne que vous jugez digne de faire parie du panel de "jolies chinoises". Pour ceux qui désirent garder l'anonymat, pas besoin de donner votre adresse E-mail.

  • LES 12 PLUS BELLES CHINOISES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI.

    Les 12 femmes chinoises les plus belles

    F200909271702462519211509
    Lin Huiyin

    Récemment, le magazine « Southern People Weekly Magazine » a sélectionné les 12 plus belles femmes chinoises. Il s'agit de Lin Huiyin, Wang Danfeng (célèbre actrice des années 40), Yang Likun (célèbre actrice des années 50), Yan Fengying (maîtresse de l'opéra de Huangmei), Zhang Zhixin, Zhang Hanzi, Pan Hong (actrices), Zhou Xiaolan (joueuse de volley-ball), Gong Li, Fu Mingxia, Yang Lan et Zhang Ziyi.

    Lin Huiyin, qui est en tête du palmarès, a été qualifiée par le magazine de la plus belle et la plus intelligente femme chinoise. Elle est non seulement une personnification de beauté pour les Chinois, mais elle symbolise aussi la beauté des femmes chinoises aux yeux de l'américain Fei Zhengqing. En tant que poète, architecte, animatrice du salon, Lin Huiyin a conquis de nombreux hommes d'élite grâce à son intelligence et son charme.
    Wang Danfeng, Yang Likun et Yan Fengying sont des stars de cinéma de différentes époques. Elles ont toutes laissé une profonde impression dans les cœurs des Chinois.

    Depuis les années 80 du siècle dernier, de nombreuses femmes courageuses et braves ont fait leur apparition sur l'écran en Chine. Les rôles jouées par la célèbre actrice Gong Li sont toutes pleines de force. Cette force vient d'une volonté de lutte, différente de l'image douce des femmes traditionnelles chinoises.


    F200909271702423131425885 
    Wang Danfeng
    F200909271702173085426914
    Yang Likun
    F200909271702121529627161
    Yan Fengying
    F200909271701552481218190
    Zhang Zhixin
    F200909271701522114793114
    Zhang Hanzhi
    F200909271701432112754808
    Pan Hong
    F200909271701381446322684
    Zhou Xiaolan
    F200909271701167649264161
    Gong LiF200909271701101660731102
    Fu Mingxia
    F200909271701007705212651
    Yang Lan
    F200909271700541591015067
    Zhang Ziyi
  • FETE NATIONALE A BEIJING.

    Fête nationale : Beijing décoré de parterres de fleurs en reliefF200909271554412745431412

    Pour célébrer la 60e Fête nationale de la nouvelle Chine, 160 parterres de fleurs thématiques en relief ont été installés à Beijing, dont 22 longent l'avenue Chang'an. Ces parterres diversifiés embellissent les rues de la capitale.
    F200909271554392429622468
    Parterre de fleurs devant le palais de la culture ethnique.
    F200909271554373089253822
    Parterre de fleurs devant le Musée militaire de la révolution du peuple chinois.Peu de pays peuvent montrer des grands - parents si heureux et fiers de poser avec leur petit-enfant.Le bonheur de cette grand-mère fait chaud au coeur.
    F200909271554351203917695

     Parterres de fleurs en forme de voile.

    F200909271554322683833389

     Un étudiant étranger se fait prendre en photo devant un parterre de fleurs.

  • HU JINTAO AUX ETATS-UNIS.

    "La visite du président chinois aux Etats-Unis revêt d'une grande importance". (ministre chinois des AE)

    Le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi a décrit samedi la visite du président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis durant laquelle il a participé à quatre importants sommets comme une démarche diplomatique de grande importance et de grande influence.

    Selon M. Yang, les quatre sommets auxquels a pris part le président Hu a examiné la crise financière internationale, le changement climatique, la non-prolifération et le désarmement nucléaires.

    Ces questions ont une influence importante sur les relations internationales et la situation mondiale dans l'avenir et un impact direct sur le développement à long terme de la Chine et sur ses intérêts fondamentaux, a noté M. Yang.

    Le président Hu a présenté de manière globale les points de vue et les positions de la Chine sur les questions majeures mondiales et régionales au cours de ces quatre sommets.

    Dans son discours prononcé devant l'Assemblée générale des Nations Unies, le président chinois a dit que la paix et le développement du monde étaient confrontés à de graves difficultés résultant de l'instabilité et de l'incertitude dans la situation mondiale, a rappelé M. Yang.

    Il a exhorté la communauté internationale à s'en tenir aux concepts de paix, de développement, de coopération gagnant-gagnant et de tolérance dans leurs efforts pour promouvoir une paix durable, la co-prospérité et un monde harmonieux.

    Il a dit dans son discours que le destin de la Chine est de plus en plus lié à celui du monde et que la Chine s'en tiendra à la voie de développement pacifique et aux cinq principes de coexistence pacifique, tout en poursuivant sa coopération amicale avec tous les autres pays du monde, a indiqué M. Yang.

    En tant que grand pays responsable en développement, la Chine a accompli ses obligations envers la Déclaration du Millénaire en accordant des assistances à plus de 120 pays, effaçant les dettes de 49 pays lourdement endettés et les moins avancés, et supprimant les droits de douane aux produits de 40 pays les moins développés.

    La Chine continuera à aider les pays en développement à accélérer leur croissance pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et à honorer sa promesse d'aide aux pays africains et à participer et à promouvoir la coopération monétaire et financière régionale, a dit le président Hu.

    Selon le chef de la diplomatie chinoise, le discours du président Hu montre que la Chine joue un rôle irremplaçable dans les affaires internationales et régionales en tant que constructeur des systèmes internationaux, disant que la commuanuté internationale souhaite voir la Chine jouer un rôle plus important sur la scène internationale.

    Au cours du sommet de l'ONU sur la non-prolifération et le désarmement nucléaire, M. Hu a présenté le nouveau concept de sécurité de la Chine.

    La Chine préconise toujours une interdiction et destruction totales des armes nucléaires, a dit le président Hu. "La Chine s'en tiendra à sa stratégie nucléaire d'auto-défense et à sa promesse de n'utiliser jamais au premier les armes nucléaires en toute circonstance", a réaffirmé le président Hu.

    La Chine continuera à promouvoir le processus de désarmement nucléaire et la mise en applicatioin du Traité de non prolifération pour bâtir un monde dénucléarisé, a dit M. Hu.

    Au cours du sommet du G20 centré sur la crise financière, M. Hu a appelé la communauté internationale à continuer à stimuler la croissance économique, à promouvoir la réforme du système financier international et un développement équilibré de l'économie mondiale, a noté M. Yang.

    Dans son discours prononcé lors du sommet sur les changements climatiques, le président chinois a avancé une proposition en quatre points sur les efforts conjoints de la commaunauté internationale pour faire face aux changements climatiques, a rappelé M. Yang.

    M. Hu a promis à cette occasion que la Chine continuera à intégrer les actions sur les changements climaitiques dans son plan de développement économique et social.

    La Chine intensifiera ses efforts pour conserver l'énergie et améliorer l'efficacité énergétique, développer l'énergie renouvenable et nucléaire et renforcera ses efforts pour développer une économie verte, a dit le président Hu.

    M. Hu a annoncé à cette occasion des mesures signficatives que la Chine va prendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, ce qui a été salué par la communauté internationale, a dit M. Yang.

    Les chefs d'Etat de plusieurs pays ont dit que le discours du président chinois a touché les points clés des discussions sur les changements climatiques, reflété les aspirations communes des pays en développement et montré l'image d'un pays responsable et important, a indiqué M. Yang.

    M. Yang a résumé la visite du président Hu aux Etats-Unis comme un succès total.

    La Chine va mettre en oeuvre de manière sérieuse le concensus atteint par le président Hu au cours de ces sommets, et renforcer sa coopération avec d'autres pays pour relever ensemble les défis mondiaux afin de contribuer à le paix, à la stabilité et au développement du monde, a conclu le ministre chinois des Affaires étrangères.

    Source: xinhua