• DALAI LAMA OSE VENIR A TAIWAN.

    Le Dalai lama visite Taiwan pour jeter la discorde.

     

    Le Dalai lama s'est rendu à Taiwan suite à une invitation de maires taiwanais membres de l'opposition  au président Ma. Leur but abject est de profiter du désarroi dans lequel se trouvent bon nombre de Tawanais suite au passage du typhon Morakot qui a fait de nombreuses victimes et des dégats considérables, pour affaiblir le pouvoir du président Ma. Comme notre auto-proclamé "Océan de sagesse"( à mourir de rire) ne rate jamais une occasion de s'en prendre à la Chine, qui est pourtant son pays, il court là où il peut distiller son venin et de ses mensonges saôuler son auditoire.

    Pas un seul bouddhiste l'a invité , mais sans vergogne , notre menteur invétéré nous déclare venir pour prier mais pas dans un but politique.

    Se trouvant des ennemis communs, l'opposition de Taiwan ainsi que notre moine voyageur font cause commune afin d'affaiblir la position de Ma et surtout jeter la zizanie entre les populations des deux côtés du détroit et contribuer à créer un climat d'embarras pour le pouvoir chinois.

    Ayant reçu une mauvaise éducation, je rappelle que le jeune dalai lama eut pour précepteur un nazi de la première heure, Heinrich Harrer dont j'ai sur ce blog publié la photo en compagnie de Adolf Hitler dont il fut un des premiers et plus fidèles partisans. Quand il se rend à Beijing en compagnie du Panchen lama afin de rencontere le Président Mao Zedong, il négocie en même temps avec la CIA afin d'obtenir de l'aide militaire et de l'argent afin de mettre en oeuvre son coup d'état qui se soldera par un échec.  

    Depuis , après sa fuite en Inde, il multiplie les actions séparatistes qui ,heureusement, sont toutes vouées à l'échec. J' ai visité en Chine,la région autonome du Tibet et les provinces chinoises où vivent une forte minorité tibétaine,et j' ai toujours entendu le même témoignage, les tibétains regrettent que le Dalai lama ait troqué son rôle de chef spirituel pour celui d'un chef de parti politique. La population chinoise, qu'elle soit de Taiwan ou de Chine continentale , de toutes les ethines n'aspire qu'à une chose, que les autorités continuent leur oeuvre qui amène depuis 60 ans, et encore plus depuis la politique de réforme et d'ouverture pratiquée par le Parti Communiste Chinois , la paix, la prospérité et le bonheur pour une société harmonieuse.

  • UNE FAMILLE MONGOLE EN CHINE.

     

    Six logements témoignent du changement de vie d'une famille pastorale mongole au cours des 60 dernières années

     

     

     De nombreuses familles issues des minorités ethniques organisent pour les touristes des visites,des soirées d'accueil qui sont autant d'occasions pour ces minorités de faire connaître leurs cultures,leur vie quotidienne et leurs traditions. D'où un rapprochement entre les différentes ethnies et nous pourrions dire que ces échanges sont "gagnant-gagnant".

    Hasi Geriletu, âgé de 47 ans, est un berger ordinaire du bourg de Wushenzhao de la bannière de Wushen, situé dans la région autonome de Mongolie intérieure. Sa famille conserve en bon état six logements construits à différentes périodes, depuis les années 1950 à nos jours. Ces six logements sont le témoin du changement des conditions d'habitation et du niveau de vie de la population mongole au fil du temps.1336398_18

    Les six logements appartenant à la famille de Hasi Geriletu, construits à différentes périodes depuis les années 1950. De haut en bas et de gauche à droite : 1956, 1960, 1971, 1980, 1990 et 2006. 1336398_2
    La famille de Hasi Geriletu (2e à droite). De droite à gauche : sa femme, Hasi Geriletu, son fils et sa fille. 1336398_3
    Dans leur spacieuse maison construite en 2006, Hasi Geriletu et sa femme accueillent les invités selon la tradition mongole1336398_4Le logement construit en 1960 sert de cuisine 1336398_5

    La femme de Hasi Geriletu fait sécher de la viande dans le logement construit en 19561336398_6
    Dans le logement construit en 1990, Hasi Geriletu et sa femme dansent pour les invités1336398_7
    Le logement construit en 1971 sert d'entrepôt. La femme de Hasi Geriletu et sa fille y fabriquent parfois du yaourt1336398_9
    Le fils enseigne à Hasi Geriletu à jouer aux jeux sur ordinateur. Sa famille possède trois ordinateurs, connectés à internet.
  • ECONOMIE DE SACS PLASTIQUES=ECONOMIE DE PETROLE

    L'usage limité du sac plastique permet à la Chine d'économiser trois millions de tonnes de pétrole chaque année

    BEIJING, 29 août (Xinhua) -- L'usage limité du sac plastique en Chine a permis de réduire la consommation de pétrole brut de trois millions de tonnes par an, a indiqué la Commission d'Etat du Développement et de la Réforme (CEDR).

    Depuis le premier juin 2008, tous les supermarchés, magasins et épiceries, n'offrent plus gratuitement de sacs plastiques. La Chine a aussi interdit l'utilisation des sacs plastiques hyper-fins, d'une épaisseur inférieure à 0,025 mm.

    La Chine veut réduire l'usage des sacs plastiques dans le but de réduire la consommation énergétique et les émissions de polluants.

    La consommation de plastique a été réduite d'environ700 000 tonnes. Cela signifie que 2,4 à 3,0 millions de tonnes de pétrole brut peuvent être économisés chaque année, et les émissions de dioxyde de carbone réduites de 7,6 à 9,6 millions de tonnes, a analysé la CEDR.

    Elle va tenter de faire appliquer davantage les réglementations, en multipliant les inspections pour vérifier l'application des directives gouvernementales, a déclaré la CEDR.

     

  • LES TAIWANAIS NE VEULENT PAS DE DALAI LAMA.

    Manifestations d'organisations politiques de Taiwan contre la visite du dalaï lama

    TAIPEI, 29 août -- Une dizaine d'organisations de Taiwan ont manifesté contre l'invitation du Democratic Progressive Party (DPP) faite au dalaï lama de visiter l'île, la décrivant comme "peu éthique" et de "motivation politique".

    Elles se sont demandées si cette visite pouvait profiter aux actuelles opérations de secours envers les sinistrés du typon. Ils s'inquiètent également que cette visite ne nuise de nouveau aux relations entre Taiwan et la partie continentale de Chine.

    Une centaine de membres de l'Alliance pour la réunification de la Chine, de l'Association des droits des travailleurs, du Parti du Travail et d'autres organisations, ont protesté devant le siège du DPP à Taipei.

    Sur les affiches des manifestants, on pouvait lire : " Forte opposition à la visite du dalaï lama à Taiwan". Certains manifestants ont crié : "L'indépendance de Taiwan et l'indépendance du Tibet portent atteinte à la paix entre les deux rives".

    Sept maires et chefs de district du DPP ont invité mercredi le dalaï lama à visiter l'île sous prétexte d'activités religieuses pour les victimes du typhon Morakot.

    Cependant, une déclaration conjointe publiée par les manifestants juge que l'invitation du dalaï lama par le DPP à ce moment critique n'a rien à voir avec l'assistance humanitaire aux sinistrés taïwanais.

    Le DPP essaie seulement de profiter des opérations de secours et de la souffrance des habitants sinistrés pour chercher ses propres intérêts politiques, analyse la déclaration.

    Le dalaï lama, une personne contestable liée aux questions humanitaires, s'est toujours engagé dans des activités séparatistes. "Sa visite pourrait nuire sérieusement au développement pacifique des relations entre les deux rives du détroit", ajoute la déclaration.

    Tang Shu, secrétaire général du Parti du Travail, a indiqué que depuis le début des opérations de secours début août, le DPP essaie de calomnier les efforts d'assistance et la bienveillance de la partie continentale.

    "Et voilà qu'ils s'associent maintenant avec la force de 'l'indépendance du Tibet'". Clairement, le DPP a l'intention de saboter la bonne situation des relations entre les deux rives du détroit, qui a coûté de grands efforts", a souligné Tang Shu.

    Morakot, le pire typhon à avoir balayé Taiwan depuis 50 ans, a fait au moins 461 morts, 192 disparus et 46 blessés, selon les autorités locales.

    Les manifestants ont demandé aux autorités de Taiwan de ne pas être perturbées par le complot du DPP et de se concentrer sur la reconstruction.

  • TAIWAN A BESOIN D'AIDE,PAS DES DISCOURS CREUX DE DALAI LAMA

    Le chef religieux de la partie continentale en visite à Taiwan: "la présence du dalaï lama à Taiwan est politique"

    TAIPEI, 28 août-- Le chef de l'Association pour les échanges religieux et culturels de Chine, Ye Xiaowen, qui est arrivé à Taiwan vendredi midi afin de participer à une prière rituelle pour les victimes du typhon, a déclaré que la présence du dalaï lama sur l'île était de motivation politique.image001

    Le chef religieux de la partie continentale est en visite à Taiwan sur l'invitation du vénérable bonze Wei Chueh du monastère Chung Tai Chan.

    Il assistera à un spectacle caritatif organisée par des artistes de la partie continentale vendredi soir au Monastère Chung Tai Chan.

    Après son arrivée à l'aéroport international Taoyuan de Taiwan, M. Ye a qualifié d'action politique l'invitation du dalaï lama dans l'île par des hommes politiques du Democratic Progressive Party (DPP) de Taiwan.

    Le dalaï lama n'a pas été invité par des bouddhistes de Taiwan, mais par des politiciens du DPP de motivation politique, a fait remarquer M. Ye.

    Sept maires et chefs de district du DPP ont invité mercredi le dalaï lama à visiter Taiwan.

    "Nous n'avons pas besoin de politique en ce moment, mais de secours contre les catastrophes naturelles", a ajouté M. Ye.

    Les habitants de la partie continentale se préoccupent beaucoup des pertes de Taiwan qui résultent du passage du typhon Morakot, a-t-il affirmé.

    L'association de Ye Xiaowen a fait don de dizaines de millions de yuans aux sinistrés de Taiwan

  • LE DELICIEUX POULET DE L'ILE DE HAINAN.

    Le poulet Wenchang de Hainan

    F200908281545051016117597

    La province de Hainan est une province riche en ressources touristiques : une mer limpide, une plage blanche, un ensoleillement doux et une cuisine qui font rêver.

    Le Poulet Wenchang est un plat typique de cette province. Considéré comme la spécialité culinaire locale, le Poulet de Wenchang est si connu qu'on dit à Hainan qu'un banquet sans poulet n'est pas un bon repas. 



    Le Poulet Wenchang est le plus réputé des quatre grands plats de Hainan. Il est apprécié tant par les habitants que par les touristes.

    ''Qu'il est délicieux et tendre !''

    ''La texture de ce plat est vraiment agréable. ''

    ''A Hainan, le plat que je préfère est le Poulet Wenchang.''

    ''Ce poulet est délicieux et tendre. I semble gras, mais il est en fait facile à digérer. C'est ce qui me satisfait le plus.''

    Le poulet Wenchang est vraiment connu et apprécié à Hainan. Mais quelle est son histoire? Selon des anecdotes recueillies, le poulet Wenchang viendrait du village de Tianci du Bourg Tanniu de la ville de Wenchang à Hainan. Nombre d'arbres de banian se trouvent dans ce village. La graine de banian est très nutritive. Après l'avoir mangée, le poulet du village est en très bonne santé, ce qui explique qu'il soit si délicieux. De plus, des habitants ont inventé une méthode atypique pour l'élevage du poulet Wenchang. Li Jinchun, directeur adjoint de l'Association des gastronomes de Hainan, également membre permanant du conseil de l'Association des gastronomes de Chine吗nous explique cette méthode :

    ''Les poulets Wenchang sont élevés en plein air. Une fois qu'ils ont atteint leur taille adulte, on les met dans des cages pour qu'ils ne bougent pas. Ensuite on les nourrit beaucoup, avec un mélange de patate douce, d'huile de coco, de riz et de son de riz. Ces poulets, suralimentés et sans aucune activité physique, grossissent ainsi beaucoup et vite. ''

    Traditionnellement, on cuit le poulet Wenchang dans l'eau, sans assaisonnement. Ensuite, après l'avoir refroidi dans de l'eau froide, on le tranche en morceaux pour le déguster assaisonné cette fois-ci. Il existe deux types d'assaisonnement. Salé : un mélange de fil de gingembre, d'ail écrasé et de  sauce de soja. Ou sucré et acide : un mélange de vinaigre, de sucre, de sel, de fil de gingembre et d'ail écrasé. L'avantage de le consommer sucré, c'est que le plat est alors aromatique, tendre, glissant et l'os facile à tirer. Au plan nutritif, Les teneurs en protéine et acide amino-éthylsufonique sont hautes, avec des effets anti-âge, anti-cancer, anti-démence sénile, etc.

    Le poulet Wenchang est gras, voilà ce qui a fait sa réputation. Et la graisse de ce poulet est très aromatique.

    Dans le temps, les gens, souvent pauvres, cherchaient des aliments à haute teneur en graisse.

    La graisse du poulet Wenchang est jaune. On peut l'utiliser dans des plats sautés très aromatiques, cela leur donne une belle couleur.

    Selon Li Jinchun, directeur adjoint de l'Association des gastronomes de Hainan, on cuisine aussi le poulet Wenchang avec du riz.

    ''Le riz au poulet de Hainan -une autre spécialité de la gastronomie du Hainan- prend le poulet Wenchang comme aliment de base. On utilise du poulet et le bouillon de poulet pour cuire le riz. Le riz prend ainsi du gout. Le riz et le poulet s'accompagnent bien. C'est pourquoi le poulet de Hainan est renommé »

    Le riz au poulet de Hainan est non seulement connu en Chine mais aussi à l'étranger, notamment en Asie du Sud-Est. Au siècle dernier, pour gagner leur vie, plusieurs millions d'habitants de Hainan partirent en Thailande, à Singapour ou en Malaisie. Et le riz au poulet s'est ainsi exporté. En 2004, une comédie légère, intitulé le riz de Hainan, est par exemple projetée à Hong Kong, à Taiwan, à Singapour et en Australie. On raconte dans ce film comment on prépare ce plat et comment on transmet la recette aux jeunes générations. Ce film a encore ajouté au renom de riz de poulet.

    Le poulet Wenchang, dont les habitants de Hainan sont fiers ,  est indispensable dans les banquets. Aujourd'hui, à part le bourg de Tanniu, lieu d'origine de poulet Wenchang, on peut consommer le vrai poulet Wenchang dans bien des villes de Hainan. Mais le poulet de Wenchang risque de disparaître avec le temps. Dans les années 80, on cherchait à produire beaucoup de poulet. Alors que le poulet Wenchang dont la taille est relativement petite a été croisé avec des poulets étrangers pour augmenter la productivité. Lin Junchun :

    ''Dans le temps, lorsque la Chine manquait de marchandises, les gens cherchaient avant tout la productivité. Donc on a introduit des poulets étrangers par exemple les poulets américains, ils sont grands. On les a croisé avec des poulets Wenchang. L'espèce qui en résulte grandit vite et plus. Le problème, c'est que cela pourrait engendrer la disparition de l'espèce Wenchang et donc de ses spécifités''

    Avec la croissance économique et l'amélioration du niveau de vie des habitants, la qualité du poulet Wenchang est redevenue une exigence. Pour s'adapter au besoin de marché, on a cherché à purifier l'espèce et obtenu de bons poulets Wenchang. Aujourd'hui à Hainan, la production des poulets Wenchang a été standarisée. Les poulets sont élevés en plein air, puis en cage une fois leur taille adulte atteinte. Cela assure la qualité du poulet. Actuellement, l'homme cherche des aliments à faible teneur de graisse. Afin de baisser la teneur en graisse des poulets Wenchang, on élève davantage ces poulets en plein air. 

    ''Aujourd'hui on élève les poulets en cage pendant à peine 20 jours. Le reste du temps, ils sont élevés en plein air. De cette manière, les poulets sont moins gras.

    Ces dernières années, la province de Hainan a fait beaucoup d'efforts pour que le poulet Wenchang devienne une marque connue. En 1998, la société Rongzi a déposé la marque Rongzi poulet Wenchang. Il y a aujourd'hui plusieurs marques pour le poulet Wenchang : Rongzi, Longquan ou Tanniu.

    Zhou Xiaohong, directeur de service d'élevage de la direction générale de l'Agriculture de Hainan, l'autorité de Hainan, a intensifié son soutien et ses services aux sociétés pilotes et aux coopératives agricoles.

    Toutes les opportunités sont bonnes pour faire connaitre le produit, comme la foire du fleuve des Perles, la foire du Guangdong ou le festival gastronomique de Hong Kong. 



    ''Dans le temps, les paysans élèvaient de dix mille à trente mille poulets. Mais la production etait assurée par des familles. Ce que nous faisons aujourd'hui c'est que nous faisons travailler ces familles ensemble, pour créer une coopérative. L'avantage de la coopérative c'est que cela facilite la vente et la gestion. Donc la productivité augmente aussi.

    L'an dernier par exemple, nous avons vendu plus de 23 millions de poulets Wenchang dans à Guangzhou, Dongguan, Shenzhen, Hong Kong, Macau. Une petite quantité a aussi été exportée vers Singapour.

    Donc la prochaine fois si vous avez l'occasion d'aller à Hainan, il faut absolument déguster la spécialité qu'est le poulet Wenchang.

  • LA CHINE, la priorite pour la belgique , SELON LE PATRON DES PATRONS.

    Lors d'une interview au journal belge "Het Laatse Nieuws" Rudy Thomaes administrateur-délégué de la FEB (fédération des entreprises belges) déclare :

    Les gens ne se rendent pas compte, le monde change, la carte de l'économie mondiale va être redessinée en profondeur . Parce que le salut ne viendra pas des USA et d'un retour à la consommation des ménages américains. Et parce que la Chine est dans les starting-blocks pour devenir la première puissance mondiale à la place des États-Unis dans une dizaine d'années. Plus immédiat : elle va griller la seconde place détenue par le Japon bien avant ça. On parle de cette année encore.Les trois plus grandes banques mondiales sont chinoises, la plus grande a une caitalisationde 255milliards d'euros.Pour vous donner une idée, la BNP , plus grande banque européenne a une capitalisation de 70milliards.

    A n'en pas douter, c'est en Chine que ça va se passer, c'est de là que viendra la reprise. D'où je dis priorité à la Chine. Nous y avions ne position de force et avios des relations privilégiées dans les années 90, il faut que d'ici peu , nous retrouvions notre place.Par conséquent, la Chine doit absolument être un pays prioritaire pour la Belgique. Il faut que notre diplomatie , ministre des affaires étrangères en tête, y mette tout en oeuvre.

    Il est à déplorer, que cette déclaration importante d'un des acteurs les plus importants de notre vie économique , ne trouve pas d"écho dans les médias francophones de ce pays, alors que la presse néerlandophone s' étend sur ce sujet à méditer.

  • EXPO SHANGHAI 2010, LE PAVILLON DU GUIZHOU.

    Dégustation gratuite de vin de riz Moutai dans le pavillon du Guizhou

    F200908261344299123335813

    La province du Guizhou invitera les visiteurs à déguster gratuitement le vin de riz Moutai, le très fort spiritueux utilisé lors des banquets du gouvernement chinois pour recevoir les dignitaires étrangers, dans son pavillon à l'Expo de 2010. C'est en effet ce qu'a annoncé, dimanche 23 août, l'équipe du Guizhou pour l'Expo, lors de la conférence de presse de lancement de la semaine d'exposition sur l'Expo à Shanghai.

    Des jeunes femmes d'ethnie Miao originaires de la province offriront à chaque centième visiteur un verre de vin servi dans une corne de boeuf, tout en chantant pour les encourager à boire. Il s'agit d'une coutume traditionnelle lorsque l'on reçoit des invités, déclare Yang Haodong, directeur adjoint du Département du commerce de la province et directeur du pavillon.

    La province offrira une bouteille de Moutai à chaque millième visiteur. Les organisateurs du Guizhou comptent offrir cinq bouteilles par jour durant cet événement de 184 jours.

    Selon Yang, la province placera le vin au centre de son pavillon, car celui-ci jouit d'une réputation mondiale. Il a en effet remporté le prix d'or à l'exposition internationale de 1915 au Panama et est devenu célèbre à travers le monde.

    Un des clous du pavillon sera une bouteille géante de Moutai versant de l'eau sur un modèle réduit de la terre. L'eau formera ensuite un ruisseau.

    L'organisateur ajoutera un petit peu de vin dans l'eau afin que le parfum se propage à travers le pavillon.

    Sous le thème « Le charme d'une station estivale », ce pavillon de 600 m2 qui se situe dans le gigantesque hall provincial entourant le pavillon de la Chine a été baptisé par les organisateurs : « Une jeune femme miao bien habillée ». Le pavillon comprendra un pont du vent et de la pluie (un pont couvert), des chutes d'eau, des masques des minorités et les accessoires en argent de la province.

    Les portes du pavillon seront ornées de deux énormes coiffes en argent portées par les jeunes femmes miao. Elles se balanceront sous l'effet du vent et retentiront en se percutant pour accueillir les visiteurs.

    Le pavillon aura l'aspect d'un pont du vent et de la pluie de l'ethnie Dong, un ensemble de bâtiments en bois, de couloirs et de tours que les gens utilisent pour se protéger du vent et de la pluie. Il sera positionné sur une reproduction d'une montagne de huit mères avec une mini chute d'eau Huangguoshu.

    Depuis le sommet de ce pont de deux étages, les visiteurs apercevront la reproduction du paysage et la rivière de vin. Des arts traditionnels seront également présentés comme les broderies.

    Des danses des ethnies Miao, Dong et Puyi, les trois principales minorités ethniques de la province, seront montrées en permanence dans le pavillon.

    Les organisateurs espèrent recevoir 5 000 visiteurs par jour.

    Une exposition sur la participation de la province à l'Expo sera gratuitement ouverte au public jusqu'à dimanche au Centre d'exposition de l'Expo de Shanghai au 300 Huaihuai Road M.

    Les travaux de construction du pavillon devraient débuter en octobre, avec une ouverture expérimentale en mars.

  • PAS DE DALAI LAMA A TAIWAN!

    La partie continentale de Chine s'oppose résolument à la visite proposée par Taiwan au dalaï-lama

    La partie continentale de Chine a déclaré jeudi qu'elle "s'opposait fermement" à la visite proposée par Taiwan au dalaï-lama "sous n'importe quelle forme et quel statut".

    "Le dalaï-lama n'est pas une figure purement religieuse," a rappelé un porte-parole du Bureau des Affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois).

    "Sous le prétexte de la religion, il [le dalaï-lama] est toujours engagé dans des activités séparatistes," a-t-il affirmé.

    Sept maires et chefs de district du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan ont invité mercredi le dalaï-lama à visiter l'île.

    "Alors que les personnes de tous les secteurs de la partie continentale donnent la main avec la plus grande diligence pour aider Taiwan à reconstruire les foyers et survivre au typhon, certains membres du PDP ont profité de l'occasion pour programmer la visite du dalaï-lama à Taiwan," a commenté le porte-parole.

    "Evidemment, ce n'est pas pour les secours suite au désastre, et il s'agit d'une tentative de saboter la bonne situation difficilement créée dans les relations entre les deux rives du détroit," a-t-il rappelé.

    Les compatriotes tant dans la partie continentale qu'à Taiwan s'opposeront à cette invitation, a-t-il conclu

  • QUELQUES ENDROITS TOURISTIQUES PARMI TANT D'AUTRES.

    Six destinations touristiques en prenant le train à grande vitesse depuis Beijing

    F200908261348064310652210

     

    Les Cinq Avenues regroupent près de 300 villas de style occidental

    Destination nº 1 : Tianjin

    Numéro de train conseillé : de nombreux trains disponibles, mais il est conseillé d'acheter son billet à l'avance à la gare de Beijing Sud.

    Durée du trajet : 30 min

    Quelques suggestions : puisque Tianjin est assez proche de Beijing, on peut choisir de rentrer dans la journée ou de loger une soirée selon ses envies.
    Quand vous visitez les anciennes concessions étrangères , n'oubliez pas de passer par la concession belge que peu de personnes connaissent, même en Belgique.Prenez le train our Tanggou, là se trouve la zone industrielle de Tianjing ainsi que la zone portuaire.

    F200908261348061991321501

    La gare de Qingdao

    Destination nº 2 : Qingdao

    Numéro de train conseillé : D51, depuis la gare de Beijing Sud

    Heure de départ : 6 h 45

    Heure d'arrivée : 12 h 29

    Durée de trajet : moins de 6 h

    C'est à Qingdao que se trouve la brasserie Tsingtao,la célèbre bière chinoise connue dans le monde entier.A visiter la place du Quatre-Mai,en bordure de la mer Jaune,ainsi que la jetée Zhan Qiao, la montagne Lao Shan , située à une quarantaine de kilomètres de Qingtao,et ses nombreux sanctuaires taoistes.  

     F200908261348071649217632

    Palais du général Zhang, un bâtiment historique mémorable

    Destination nº 3 : Shenyang

    Numéro de train conseillé : D193, depuis la gare de Beijing Est

    Heure de départ : 13 h 18

    Heure d'arrivée : 17 h 29

    Durée de trajet : 4 h

    F200908261348071688820767

    Le sommet du mont Taishan

    Destination nº 4 : montagne Taishan

    Numéro de train conseillé : D33, depuis la gare de Beijing Est

    Heure de départ : 14 h 31

    Heure d'arrivée : 18 h 50

    Durée de trajet : 4 h 20

    Après la visite du mont Taishan,je vous conseille de vous rendre à Qufu, ville natale de Confucius où vous visiterez le Temple de Conducius,sa maison natale et sa tombe dans un cimetière où reposent uniquement sa descendance mâle.

     

    F200908261348072101875728

    Résidence de la famille Qiao

    Destination nº 5 : Taiyuan

    Numéro de train conseillé : D2001, depuis la gare de Beijing Ouest

    Heure de départ : 7 h 6

    Heure d'arrivée : 10 h 23

    Durée de trajet : 3 h

    Résidence de la famille Qiao

    Destination nº 5 : Taiyuan

    Numéro de train conseillé : D2001, depuis la gare de Beijing Ouest

    Heure de départ : 7 h 6

    Heure d'arrivée : 10 h 23

    Durée de trajet : 3 h

     

    F200908261348071394418061 

    Le lac Xihu (lac de l'ouest)

    Destination nº 6 : Hangzhou

    Numéro de train conseillé : D309, depuis la gare de Beijing Est

    Heure de départ : 21 h 10

    Heure d'arrivée : 8 h 32, le lendemain

    Durée de trajet : 11 h Quelques suggestions : tentez de dormir dans le train de façon à ne pas affecter votre visite le lendemain.