• CHINE,TRADITION ET CULTURE POPULAIRE.

    Un jour où se couper les cheveux porte chance
    F200902271421462893798136[1]

    C'était une bonne journée pour se couper les cheveux le 26 février, surtout favorable aux frères de la mère selon la tradition chinoise. Mais ce n'était pas le meilleur jour pour attendre dans les salons de coiffure, qui étaient remplis de monde.

    Il y avait de longues files d'attente dans les salons de coiffure hier avec des millions de personnes qui ont décidé d'avoir leur première coupe de cheveux de la nouvelle année lunaire ce jour là.

    Se couper les cheveux le deuxième jour du deuxième mois du calendrier lunaire (Er yue er) (二月二)est considéré comme portant chance, et se couper les cheveux au cours du premier mois du calendrier lunaire est censé porter malheur aux oncles maternels.

    Alors qu'un nombre croissant de jeunes chinois ont tendance à ignorer cette tradition considérée comme "superstitieuse" dernièrement, cette année ils sont tous allés se couper les cheveux, beaucoup d'entre eux dans l'espoir de chasser les effets de la récession économique.

    L'employé de banque Wang Jian attendait dans une file d'attente au salon de coiffure Silian pendant plus d'une heure hier matin sur la rue Wangfujing à Bejing.

    "Mon numéro est le 146 et il y a encore plus de 50 personnes devant moi", a dit M.Wang, en jouant à un jeu sur son téléphone portable pour tuer le temps.

    "Mes cheveux ne sont pas longs, mais les gens disent que se couper les cheveux aujourd'hui portera chance, alors pourquoi ne pas essayer?"

    Un autre jeune homme qui s'appelle He Ye voulait s'assurer que la chance sera de son côté. Diplômé de l'Université agricole du Jilin cette année, il s'attend à une rude concurrence pour trouver du travail.

    "Je pense que me faire couper les cheveux portera chance", a dit le jeune homme de 23 ans. "Cela me sera très utile pour affronter les difficultés à venir".

    Zhu Xingyu, gérant du salon de coiffure Silian, qui a ouvert ses portes il y a 53 ans a déclaré: "Je ne m'attendais pas à une telle foule. Nous aurons près de 600 clients aujourd'hui, ce qui est presque 5 fois le nombre habituel."

    M.Zhu a ajouté que le salon a ouvert ses portes une heure plus tôt que d'habitude, à 8 heures, et les clients arrivaient sans cesse depuis lors.

    Il a ajouté que ses 30 employés étaient en service et ils étaient tellement occupés qu'ils n'avaient même pas le temps pour prendre une pause déjeuner.

    Er yue er, également connu sous le nom du Festival de Longtai Tou (龙抬头)( "le jour où le dragon soulève sa tête") a été célébré lorsque cette créature légendaire a pour la première fois apporté la pluie pour arroser les récoltes.

    Selon Zhang Wangchun, expert en folklore à l'Université du Nord-Ouest à Xi'an, la tradition de se couper les cheveux provient d'une histoire où un élève coupait régulièrement les cheveux de son oncle. Après la mort du vieil homme, le garçon regardait ses instruments de coiffure et son oncle lui manquait.

    L'histoire a été mal interprétée par la suite, car les mots "manquer" (思)et "mort" (死)(qui sont des homonymes en chinois) ont été mélangés, a ajouté M.Zhang.F200902271421396762254743[1]

  • TIBET ET TRADITION.

    Souhait du bonheur en manger du « gutu »
    F200902271533317640102342[1]
    gutu

    Le 29 décembre du Calendrier tibétain (le 23 février du Calendrier grégorien) est, d'après les us et coutumes locaux au Tibet, le premier jour des activités de célébration et des réjouissances du Nouvel An tibétain. Le soir de ce jour, toute la famille doit se réunir pour manger du « gutu » (古突) (une sorte d'aliment composé de boulettes de farine, de viande de bœuf et de mouton, de fruit de ginseng et de navet haché), lequel équivaut au réveillon tibétain au cours duquel on procède à « la chasse du démon » tout en souhaitant bonheur, paix, félicité, tranquillité et santé pour toute la famille durant l'année à venir.

    Chilie Yangzong, une vieille habitant le village Gaba du Canton Najin, dans la banlieue de Lhassa, se réunit avec toute sa famille autour de la table. Sa bru Quji, qui est la maîtresse du logis, tient dans la main une louche et verse du « gutu » dans le bol de chacun d'après l'ordre des générations et en tenant compte de son âge. Dans la langue tibétaine, 'gu' signifie neuf et 'tu' boulette. On a mis dans les boulettes de farine des petits cailloux blancs, des fruits du ginseng et des poils de mouton qui symbolisent et représentent le caractère, le comportement et la chance de chacune des personnes présentes et celle qui a dans sa bouche une ou des boulettes contenant ces choses-là doit tout de suite le faire savoir aux autres qui font alors leurs commentaires. Durant le « réveillon » de cette année, Chilie Yangzong a dans sa bouche une boulette contenant le fruit de ginseng, tandis que son fils a mangé du poil de mouton, et toute la famille éclate de rire et est plongée dans une vive et profonde ambiance de joie, de gaieté et de réjouissance tout en fêtant l'arrivée du Nouvel An tibétain.

    Chilie Yangzong est âgée cette année de 76 ans. Elle et sa petite sœur Ciren Luozhen ont mis leur plus bel habit. Leurs cheveux, tressés en nattes avec du cordon rouge, sont enroulés au-dessus de leur tête. Leur visage rayonne de joie et de plaisir en regardant la nombreuse descendance qu'elles ont autour d'elles. En parlant de leur souhait dans la nouvelle année, elles disent qu'elles mènent une vie heureuse, habitent dans de belles maisons spacieuses, propres et bien éclairées et mangent et boivent tout ce qu'elles désirent. Tout cela, affirment-elles leur est apporté par le grand Parti communiste. Elle déclare leur souhait de vivre longtemps afin de pouvoir jouir une vie plus meilleure encore. Elles disent à leur descendance de ne jamais oublier l'histoire et d'attacher un grand prix au bonheur actuel qui est durement gagné et qui a coûté de grands efforts. Elle souhaite à toute leur lignée un bonheur et une prospérité qui dure très longtemps.

    Après avoir manger du « gutu », la cérémonie de « chasse au démon »(驱鬼) commence selon les us et coutumes traditionnels. A ce moment-là, chaque foyer du village Gaba allume des flambeaux ficelés avec de la paille et lance des pétards tout en criant : « sortez, sortez ! » et « allez, allez ! ». Toutes les pièces des maisons font l'objet d'une inspection en vue de faire sortir le démon qui peut y être caché. Puis tout le monde se réunit à l'extrémité est du village, assemble le reste des flambeaux qui n'ont pas été allumés et du « gutu » qui n'ont pas été mangé et le jette à un croisement de route. La signification de ce dernier geste c'est que le « démon de maladie » de l'année précédente est chassé de la maison, qu'on a plus à le craindre et que l'année suivante sera une année de paix, de tranquillité et de bonheur.

    F200902271533271491225456[1]

    F200902271529072326319480[1]

  • YUANMINGYUAN:PHOTOS DU PALAIS D'ETE.

    Voici quelques photos de yuanmingyuan dont

    Victor Hugo nous fit un portrait idyllique tout en condamnant le pillage et la destruction par les troupes de Napoléon III et la reine Victoria.









    圆明园遗址.jpg (37.29 KB)

     

    圆明园遗址.jpg 

     

     

    1.jpg

  • DES TIBETAINS HEUREUX

    "Oublions la politique et réjouissons-nous"

    F200902271358096181126431[1]
    Des Tibétains voient un spectacle.

    La célébration du Nouvel An tibétain ne doit pas être liée à de quelconques questions politiques, ont affirmé le 25 février des experts sur le Tibet.

    Au cours de la dernière quinzaine de jours, le Dalai Lama et son gouvernement en exil avaient appelé les Tibétains à ne pas célébrer le Nouvel An, les avertissant des tensions et des conflits dans un avenir proche, a déclaré Lhorong Dradul, chercheur au Centre chinois de tibétologie à une conférence de presse à Beijing.

    "J'ai appelé mes proches (au Tibet) ce matin, et j'ai appris que beaucoup d'entre eux fabriquaient des fruits frits, une collation traditionnelle pour le Nouvel An tibétain. L'ambiance est très bonne. Et les gens ne devraient pas permettre aux certains hommes politiques de profiter de la célébration dans leurs intérêts personnels ", a-t-il dit.

    Célébrer le Nouvel An tibétain est une façon de dire adieu à l'année précédente et à toutes les mauvaises choses qui se sont passées, selon Lhorong. "Pour autant que je sache, la plupart des Tibétains sont heureux de célébrer le Nouvel an. C'est une fête privée et n'a aucun rapport avec la politique", a-t-il dit.

    Des thèmes allant des raisons de l'émeute du 14 mars dernier à l'appel de Dalai Lama de ne pas célébrer le Nouvel an ont été analysés pendant près de deux heures à la conférence, qui a eu lieu au bureau de la All-China Journalists Association dans la capitale chinoise.

    Plus de 70 journalistes chinois et internationaux ont assisté à la conférence.

    Il y avait aussi des discussions sur le développement économique du Tibet, les moyens de protéger la culture ethnique du Tibet, et l'ouverture politique de la région.

    Niklas, correspondant suédois, a trouvé que le salon l'a aidé à en apprendre plus sur le Tibet, en particulier d'un point de vue académique.

    F200902271358016684152271[1]F200902271357541293648132[1]

    F200902271357504576311311[1]

  • VICTOR HUGO: LE SAC DU PALAIS D'ETE.

    Lettre de Victor Hugo sur le Palais d'Ete (Yuanmingyuan)


    Lettre au capitaine Butler - Victor Hugo et Le sac du palais d'été

    L'empereur Xianfeng est en fuite. Il a abandonné Pékin aux troupes anglo-françaises qui, le 6 octobre 1860, envahissent sa résidence d'été, d'une beauté exceptionnelle, la saccagent, la dévastent. Ce pillage, qui marquera la seconde guerre de l'opium, indigne certains témoins occidentaux. Victor Hugo, lui, ne connaît cette « merveille du monde » qu'à travers le récit des voyageurs, mais, d'emblée, il prend le parti des civilisés, les Chinois, contre les barbares.

    VERSION FRANCAISE

    Hauteville House, 25 novembre 1861

    Vous me demandez mon avis, monsieur, sur l'expédition de Chine. Vous trouvez cette expédition honorable et belle, et vous êtes assez bon pour attacher quelque prix à mon sentiment ; selon vous, l'expédition de Chine, faite sous le double pavillon de la reine Victoria et de l'empereur Napoléon, est une gloire à partager entre la France et l'Angleterre, et vous désirez savoir quelle est la quantité d'approbation que je crois pouvoir donner à cette victoire anglaise et française.

    Puisque vous voulez connaître mon avis, le voici :

    ll y avait, dans un coin du monde, une merveille du monde ; cette merveille s'appelait le Palais d'été. L'art a deux principes, l'Idée qui produit l'art européen, et la Chimère qui produit l'art oriental. Le Palais d'été était à l'art chimérique ce que le Parthénon est à l'art idéal. Tout ce que peut enfanter l'imagination d'un peuple presque extra-humain était là. Ce n'était pas, comme le Parthénon, une œuvre rare et unique ; c'était une sorte d'énorme modèle de la chimère, si la chimère peut avoir un modèle.

    Imaginez on ne sait quelle construction inexprimable, quelque chose comme un édifice lunaire, et vous aurez le Palais d'été. Bâtissez un songe avec du marbre, du jade, du bronze, de la porcelaine, charpentez-le en bois de cèdre, couvrez-le de pierreries, drapez-le de soie, faites-le ici sanctuaire, là harem, là citadelle, mettez-y des dieux, mettez-y des monstres, vernissez-le, émaillez-le, dorez-le, fardez-le, faites construire par des architectes qui soient des poètes les mille et un rêves des mille et une nuits, ajoutez des jardins, des bassins, des jaillissements d'eau et d'écume, des cygnes, des ibis, des paons, supposez en un mot une sorte d'éblouissante caverne de la fantaisie humaine ayant une figure de temple et de palais, c'était là ce monument. Il avait fallu, pour le créer, le lent travail de deux générations. Cet édifice, qui avait l'énormité d'une ville, avait été bâti par les siècles, pour qui ? pour les peuples. Car ce que fait le temps appartient à l'homme. Les artistes, les poètes, les philosophes, connaissaient le Palais d'été ; Voltaire en parle. On disait : le Parthénon en Grèce, les Pyramides en Egypte, le Colisée à Rome, Notre-Dame à Paris, le Palais d'été en Orient. Si on ne le voyait pas, on le rêvait. C'était une sorte d'effrayant chef-d'œuvre inconnu entrevu au loin dans on ne sait quel crépuscule, comme une silhouette de la civilisation d'Asie sur l'horizon de la civilisation d'Europe.

    Cette merveille a disparu.

    Un jour, deux bandits sont entrés dans le Palais d'été. L'un a pillé, l'autre a incendié. La victoire peut être une voleuse, à ce qu'il paraît. Une dévastation en grand du Palais d'été s'est faite de compte à demi entre les deux vainqueurs. On voit mêlé à tout cela le nom d'Elgin, qui a la propriété fatale de rappeler le Parthénon. Ce qu'on avait fait au Parthénon, on l'a fait au Palais d'été, plus complètement et mieux, de manière à ne rien laisser. Tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n'égaleraient pas ce splendide et formidable musée de l'orient. Il n'y avait pas seulement là des chefs-d'œuvre d'art, il y avait un entassement d'orfèvreries. Grand exploit, bonne aubaine. L'un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l'autre a empli ses coffres ; et l'on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l'histoire des deux bandits.

    Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voila ce que la civilisation a fait à la barbarie.

    Devant l'histoire, l'un des deux bandits s'appellera la France, l'autre s'appellera l'Angleterre. Mais je proteste, et je vous remercie de m'en donner l'occasion ; les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais.

    L'empire français a empoché la moitié de cette victoire et il étale aujourd'hui avec une sorte de naïveté de propriétaire, le splendide bric-à-brac du Palais d'été.

    J'espère qu'un jour viendra où la France, délivrée et nettoyée, renverra ce butin à la Chine spoliée.

    En attendant, il y a un vol et deux voleurs, je le constate.

    Telle est, monsieur, la quantité d'approbation que je donne à l'expédition de Chine.

    VERSION CHINOISE

    维克多*雨果的一封信

    巴特勒上校:

    您问我对于远征中国的看法。先生您觉得这次远征又体面又高尚;您相当善意地看重我对此的感情。您认为在维多利亚女皇和拿破仑皇帝的双重旗帜下对中国进行的这次远征是英法两国共享的光荣;您想知道我对这次英法取得的胜利能给予多大程度的赞同。

    既然您愿意知道我的看法,那我就发表如下:

    从前在世界的一方有个奇迹:这个世界奇迹叫圆明园。艺术有两种原则:一种是构思,它产生了欧洲艺术,另一种是想象,它产生了东方艺术。圆明园是属于想象的艺术,巴特农则是构思的艺术。一个近乎超凡的民族利用其想象力能够造出的全部东西都集中在那里。它不象巴特农那样是举世无双的稀有作品,而是想象造出的一个巨大模型,如果想象可以有模型的话。请您想象一种大家不知道是怎样的、而又无法形容的建筑物,就像月宫里的一座建筑物,那就是圆明园……建造这座圆明园足足用了两代人的劳动;它像一座城市那么大,由岁月造成。造给谁?造给人民。因为由岁月建筑的东西都属于人民。凡艺术家、诗人、哲学家都熟悉圆明园,伏尔泰是这么说的。大家都在说:希腊的巴特农,埃及的金字塔,罗马的圆形大剧场,巴黎的圣母院,东方的圆明园。如果人们见不到它,就会梦见它。这是一件令人咋舌的、从未见过的杰作,从神秘的暮色中远远望去就像是耸立在欧洲文明地平线上的一个东方文明的朦胧轮廓。

    这个奇迹现在消失了。

    一天,两个强盗闯入圆明园,一个掠夺,一个纵火。似乎获得胜利就可以当强盗了;两个胜利者把大肆掠夺圆明园的所得对半分赃。在这一切的所作所为中,隐隐约约见到了埃尔金的名字,这必然使人们回想起巴特农:以前有人对巴特农所干的,现在对圆明园又干了起来,而且干得更彻底、更好,一扫而光。把我们所有大教堂里收藏的宝贝堆在一起,也抵不上这座光辉灿烂的东方博物馆,那里不仅有艺术精品,还有大堆大堆的金银制品。伟大的功勋,喜人的收获。一个胜利者装满了身上所有的口袋,另一个见了,也把一个个保险箱装满。于是,他们手挽手笑着回到欧洲。这就是两个强盗的故事。

    我们欧洲人是文明人,中国人在我们眼里是野蛮人,这就是文明对野蛮所干的勾当。

    在历史面前,一个强盗叫法兰西,另一个强盗叫英国。但是我抗议。我感谢您给我这个机会让我申明:统治者所犯的罪行并不是被统治者的错误;政府有时是强盗,但人民永远不会作强盗。

    法兰西帝国侵占了这次胜利的一半成果;今天,他以一种所有者的天真,炫耀着圆明园里的灿烂古董。我希望,铲除污垢后解放了的法兰西把这些赃物归还给被掠夺过的中国的那一天将会到来。

    而现在我看到的,是一次偷盗行为和两个小偷。

    先生,这就是我对远征中国的行为所给予的赞同程度。

    维克多*雨果

    1861年11月25日

     

     

    4/4

     ljv1-9%20copie[1]

  • LES INVENTIONS DU DALAI LAMA.

    Le rédacteur en chef de « The Hindu » affirme que le problème du Tibet est une invention

    Le rédacteur en chef du journal indien « The Hindu », Narasimhan Ram, a indiqué le 25 février à Beijing que la vraie question qui se pose concernant le Tibet est de savoir comment accélérer son développement économique et social, tandis que le prétendu problème du Tibet n'existe pas, mais est seulement une chose inventée par le groupe du Dalai Lama dans le cadre de ses intentions sécessionnistes.

    Narasimhan Ram a prononcé ces propos lors d'une interview à Beijing, juste après son voyage d'études au Tibet. Ces propos sont basés sur ses études sur l'économie, le développement social et la situation des droits de l'homme dans la région autonome tibétaine. Il a déclaré qu'il était sûr que les nouvelles répandues par la clique du Dalaï Lama et la presse occidentale étaient fausses et irresponsables.

    Il a par ailleurs expliqué que la croissance économique est positive et que l'ambiance sociale reste détendue au Tibet. Les Tibétains ont le droit d'apprendre la langue et la culture tibétaines, et ont des droits religieux, ce qui montre les contributions que le gouvernement chinois et le système actuel ont apportées au Tibet.

  • LES CHINOIS ACHETENT POUR 10 MILLIARDS DE DOLLARS US EN ALLEMAGNE

    Délégation chinoise d'achats en Europe : Nokia-Siemens reçoit une commande de 7,6 milliards de yuans RMB

    La délégation chinoise pour la promotion du commerce et de l'investissement actuellement en visite à Berlin vient de signer le 25 courant avec des entreprises allemandes une série de contrats d'achat et d'accords de coopération dont le montant global dépasse 10 milliards de dollars US.

    Lors de la cérémonie de signature tenue à cette occasion, un total de 36 entreprises chinoises a conclu avec plusieurs entreprises allemandes, dont Nokia Siemens Networks Technology Co. Ltd., KSB Pump Co., Ltd, la Société EFD, WALDRICHCOBURG et VOITH, des contrats d'achats ou des accords de coopération d'une valeur totale dépassant 10 milliards de dollars US.

    Les contrats et les accords signés concernent entre autres l'acquisition de technologies de pointe et d'équipements sophistiqués, y sont compris également commerce de service, coopération dans des domaines high-tech et projets de coopération et d'investissement dans les deux sens. Dans les accords d'intention d'achat, plus de 60% concernent l'introduction de hautes technologies et d'équipements avancés, lesquels feront l'objet de poursuite de négociations.

    China Mobile et China Uni-Com ont conclu séparément avec Nokia-Siemens des accords d'achat selon lesquels les deux entreprises chinoises acquerront en 2009 respectivement auprès de l'entreprise allemande les équipements de télécommunication mobile 2G et 3G ainsi que les services concernés. D'après les accords signés séparément avec China Uni-Com et China Mobile, Nokia-Siemens aidera le premier à disposer le réseau WCDMA dans onze provinces chinoises et fournira au deuxième les réseaux TD-SCDMA et GSM. Le montant total de ces accords se chiffre à 7,6 milliards de yuans renminbi.

    Les informations recueillies auparavant ont annoncé que l'Europe pourra cette fois-ci obtenir de la Chine des commandes dont le montant global est estimé à 15 milliards de yuans RMB. Mais, en tenant compte du montant des commandes reçues par Nokia-Siemens, il est fort possible que le montant définitif des commandes qui seront faites par la délégation chinoise en question dépassera de loin ce montant là (15 milliards de yuans RMB). Ce qui du secteur de la télécommunication, les personnalités du milieu pensent que China Mobile et China Uni-Com pourront peut-être acquérir des équipements destinés à la joint-venture SBABS établie à Shanghai avec l'apport des deux sociétés Alcatel et Sbell. SBABS Shanghai a s'est adjugé séparément la fourniture à China Mobile et à China Uni-Com les équipements TD et les équipements WCDMA. De plus, la joint-venture occupe une assez grande quote-part dans la fourniture d'équipement CDMA à China Télécom.

    La délégation chinoise compte parmi ses membres les représentants d'une centaine d'entreprises chinoises qui sont venus en Allemagne pour entamer des discussions commerciales avec leurs collègues allemands. Les entreprises en question sont de divers domaines, dont industrie mécanique, électronique, automobile, télécommunication mobile, transport maritime long-courrier, équipement de l'énergie nucléaire, textile, médecine et pharmacie, industrie du papier, ainsi que les high-tech concernés et le commerce des service

  • DROITS DE L'HOMME AUX USA VU DE CHINE.

    La Chine riposte, par son propre rapport sur les droits de l'homme, à celui des Etats-Unis

    F200902270816563020731193[1]

    La Chine a riposté jeudi à un rapport des Etats-Unis sur les droits de l'homme en publiant son propre rapport sur les droits de l'homme aux Etats-Unis.

    "L'habitude des Etats-Unis de jeter des pierres sur les autres tout en vivant dans une maison de verre est un témoignage de ses doubles standards et de son hypocrisie en ce qui concerne les questions liées aux droits de l'homme, et cela sape son statut international," a déclaré le bureau des informations du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois) dans son rapport sur les droits de l'homme aux Etats-Unis.

    Le rapport 2008 sur les droits de l'homme aux Etats-Unis a été publié en représailles aux rapport annuel sur les droits de l'homme pour 2008 publié le 26 février par le département d'Etat des Etats-Unis.

    Depuis des années, les Etats-Unis se sont mis au-dessus des autres pays et ont publié leurs rapports annuels sur les droits de l'hommes pour critiquer les conditions des droits de l'homme chez les autres, et ils utilisent ces rapports pour interférer et diaboliser les autres pays, constate le rapport du Bureau d'Information. "Les Etats-Unis ferment les yeux à leurs propres violations aux droits de l'homme."

    "Comme les années précédentes, ce rapport (celui des Etats-Unis) est plein d'accusations sur la situation des Droits de l'Homme dans plus de 190 pays et régions, y compris la Chine, mais ne mentionne rien sur les abus de ces droits, largement répandus sur le propre territoire des Etats-Unis" souligne le Bureau d'Information du Conseil des Affaires d'Etat.

    "Le Rapport 2008 sur les Droits de l'Homme aux Etats-Unis a été préparé pour aider les gens du monde entier à compendre la situation réelle de ces droits aux Etats-Unis et pour que les Etats-Unis eux-mêmes réfléchissent à leurs propres problèmes" ajoute le même bureau.

    Ce rapport a passé en revue les droits de l'homme des Etats-Unis en 2008 dans six domaines: la vie et la sécurité personnelle; les droits civils et politiques; les droits économiques, sociaux et culturels; les droits des femmes et des enfants; et les violations des droits de l'homme par les Etats-Unis dans les autres pays.

    Ce rapport met en garde les Etats-Unis contre les crimes violents qui sont largement répandus et qui menacent sérieusement les vies et la sécurité de la population.

    D'après un rapport publié en septembre 2008 par le Federal Bureau of Investigations (FBI) le pays a enregistré en 2007, 1,4 millions de crimes avec violence, dont 17 000 meurtres, et 9,8 millions d'attaques contre les biens.

    L'augmentation des assassinats par arme à feu constitue une menace sérieuse contre la vie des citoyens américains, poursuit le rapport.

    Toujours selon le rapport, qui cite le centre américain des lutte contre les maladies (Center for Disease Control and Prevention), en 2007, 1,35 millions d'étudiants avaient fait l'objet au moins une fois dans l'année d'une blessure ou d'une menace avec une arme dans l'enceinte même de leur université.

    Le rapport de la Chine fait en outre remarquer qu'on assiste, aux Etats-unis, à une augmentation des restrictions apportées aux droit civils.

    C'est le cas de la surveillance des activités des citoyens sur internet, d'une nouvelle législation sur la mise sur écoute adoptée en Juillet 2008, et d'une augmentation des abus de la force et de la négligence des droits fondamentaux par la police vis à vis des 2,3 millions de personnes emprisonnées aux Etats-Unis.

    Dans son rapport, la Chine conseille aux Etats-Unis de faire face avec courage à leurs propres problèmes des droits de l'homme et d'arrêter d'utiliser des doubles standards dans les questions liées aux droits de l'homme.

    Il s'agit de la 10ème année consécutive que le Bureau des informations du Conseil d'Etat de Chine publie un rapport sur les droits de l'homme aux Etats-Unis pour répondre au rapport annuel du département d'Etat des Etats-Unis.

    "Le respect et la protection des droits de l'homme est une indication importante de la civilisation et du progrès de la société humaine. Tous les gouvernements doivent assumer la responsabilité commune qui consiste à améliorer les conditions des droits de l'homme." selon le rapport.

  • DROITS DE L' HOMME EN CHINE.

    Chine: les Etats-Unis doivent cesser d'utiliser les Droits de l'Homme comme moyen d'ingérence

    La Chine a réfuté le rapport annuel sur les droits de l'Homme publié jeudi par les Etats-Unis et a appelé la partie américaine à cesser de s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays par la publication de ce rapport.

    "Les Etats-Unis doivent examiner leurs propres affaires sur les droits de l'Homme, cesser de se poser en gardiens des droits de l'Homme et de s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays par la publication de rapports sur les droits de l'Homme", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Ma Zhaoxu lors d'une conférence de presse régulière jeudi après-midi à Beijing.

    Ce rapport, publié mercredi à Washington, critique les mesures chinoises concernant les groupes ethniques et les croyances religieuses, et son système judiciaire.

    "Le gouvernement chinois attache de l'importance à la protection et au développement des droits de l'Homme. La constitution et les lois de la Chine respectent et garantissent à la population les droits de l'Homme. Depuis la politique de réforme et d'ouverture vers l'extérieur, la Chine a réussi à développer de manière continue son économie et ses activités culturelles. Elle guarantit complètement la liberté de croyance religieuse de la population et a renforcé sans désemparer son système juridique", a-t-il fait remarquer.

    "La Chine est prête à dialoguer et à faire des échanges avec tous les pays sur les questions des droits de l'Homme sur la base de l'égalité, et du respect mutuel, dans le but de renforcer la compréhension réciproque, d'élargir les points de vue communs et de réduire les disparités. Toutefois, la Chine s'oppose fermement à toute ingérence de n'importe quel pays dans ses affaires intérieures sous le prétexte des droits de l'Homme", a-t-il ajouté.

  • LES AMIS DE SARKOZY S'ACHARNENT CONTRE LA CHINE.

    Un actionnaire principal de Christie's a financé des éléments pour l'"Indépendance du Tibet"

    François Pinault, un riche homme d'affaires de France, qui a financé depuis longtemps des éléments pour l'"indépendance du Tibet" et l'organisation "les reporters sans frontières", est un actionnaire principal de la compagnie Christie's qui a mis en vente aux enchères les deux statues d'animaux en bronze de Yuanminyuan, a-t-on appris des sources sûres.Ce monsieur est en outre l'actionnaire principal du groupe dont fait partie la maison YSL.

    Parallèlement, la déclaration de Christie's concernant cette vente et les propos de Pierre Bergé, selon lesquels "les deux têtes d'animaux en bronze seraient rendues, si les droits de l'homme sont améliorés en Chine et que le feu vert soit donné à l'indépendance du Tibet", ont paru dans le magazine français Le Point. Ce magazine est également contrôlé financièrement par M.Pinot.

    Ce dernier place sous son contrôle des centaines de marques d'articles de luxe et de prêts-à-porter dans les magasins Printemps et Gucci à Paris, la vente aux enchères de Christie's et le magazine "Le Point ". En outre, M.Pinot est un ami intime du Président français Nicolas Sarkozy. Il utilise depuis longtemps son magazine "Le Point" pour intervenir dans la politique de France.

    Quant à deux statues d'animaux en bronze, leurs prix de marché réels ne sont pas élevés. 14 millions d'euros pour chaque article, c'est déjà le prix maximum. Il serait probable que la compagnie ait surenchéri les prix des articles exprès pour pouvoir extorquer de l'argent aux acheteurs patriotes chinois par la suite.