• ECOUTEZ LA MUSIQUE CHINOISE(2) DI

    Di (Flûte traversière)
    Après vous avoir présenté le erhu, voici le di qui est l'instrument à vent le plus populaire en Chine. Vous pourrez entendre 2 styles différents.D'une part , un morceau traditionnel , ensuite une composition moderne jouée par le groupe des 12 girls, qui sont tres populaires en Chine ainsi qu'au Japon.
    C'est l'un des instruments de musique à vent les plus anciens, les plus importants et les plus courants de Chine. La flûte en bambou fit son apparition en Chine entre le XVIIe et le XIe siècles avant Jésus-Christ.

    Le timbre de la flûte traversière est argentin et éclatant, son diapason est large et le volume du son élevé. Cet instrument fort expressif peut interpréter des morceaux de musique de style et de sentiment différents, et se produire en solo ou en polyphonie et dans l'ensemble.

    Elle est formée d'un tuyau creux percé du trou de soufflage, du trou couvert de membrane, et de quatre à six trous que les doigts des mains ouvrent ou ferment. Une flûte munie de clavier a fait son apparition à nos jours. Le clavier sert à contrôler le demi-ton nouvellement ajouté et facilite la hausse ou la baisse brusques d'un demi-ton et la modulation.

    Il y a une grande variété de flûtes dont deux espèces principales sont le qudi et le bangdi. Le qudi a un timbre volumineux et velouté, et une mélodie graduée chantante. Le bangdi a une tube plus courte, au diamètre plus petit, que le qudi, et donne un timbre plus élevé et éclatant, et une mélodie marquée par des rythmes vifs et un caractère dramatique.

  • LA REUSSITE DE LA CHINE PROUVE QUE LA TROISIEME VOIE EST LA BONNE POUR LE PAYS

    Interview: la réussite de la Chine instaure une nouvelle voie  différente de l'Occident

     

     

        La réussite de la réforme et  l'ouverture de la Chine ces trois décennies prouve qu'un pays peut réaliser un développement durable sans suivre les modèles  occidentaux, a déclaré le premier directeur adjoint allemand de  Shanghai Volkswagen, Martin Posth, lors d'une interview à l'agence Xinhua. 

         "Aujourd'hui, la Chine attire plus d'attention que les pays  industrialisés importants, parce qu'elle a montré un autre modèle  de développement différent de l'Occident", a indiqué M. Posth ,  qui a vu le grandissement de la première joint-venture  d'automobile, Shanghai Volkswagen, partenaire chinois de  Volkswagen, depuis son établissement en 1985. 

         M. Posth a rappelé que lors de sa première visite en novembre  1984 à Shanghai, capitale économique du sud de la Chine  d'aujourd'hui, il avait plein de doutes sur la possibilit de  produire des automobiles dans l'usine locale après avoir vu les  travailleurs chinois marteler des plaques d'acier dans de vieils  ateliers. 

         Cependant, il était touché par la détermination de la  population qui attendait des réformes. Une fois que le pays est  entré en orbite correcte, la population chinoise est capable  d'achever de grandes réussites, a souligné M. Posth avec  confiance. 

         Vingt années passées, Shanghai Volkswagen est devenu un géant  de l'industrie d'automobile de la Chine, avec une production de  quatre millions de voitures par an. 

         "La population travaille assidûment année par année et nous  pouvons voir les améliorations", a indiqué M. Posth, qui a quitté  la Chine en 1988, l'année où Shanghai Volkswagen était déjà sur la bonne voie. 

         Aujourd'hui, la Chine fait encore face à de nombreux défis tel  que l'écart entre les riches et les pauvres, les conflits entres  l'exploitation des ressources naturelles et la protection de  l'environnement, ainsi que le vieillissement de la population. 

         "Le gouvernement chinois a encore beaucoup à faire afin de  résoudre ces problèmes", a indiqué M. Posth.

  • SEXE ET SIDA EN CHINE

    Une représentante de l'Unicef en Chine fait l'éloge des efforts  chinois de prévention du sida
      

     

        La représentante du Fonds des  Nations unies pour l'enfance (Unicef) Dr. Yin Yin Nwe a salué les  efforts déployés par le gouvernement chinois dans la prévention du sida, appelant aussi à mobiliser davantage le public dans la lutte contre cette maladie. 

         Mme Nwe a noté que le gouvernement chinois avait pris des  engagements sérieux face aux problèmes du sida. "Le premier jour  quand j'ai commencé mon travail en décembre dernier, j'ai  rencontré le Premier ministre chinois Wen Jiabao, qui m'a souligné que son gouvernement était résolu à réaliser des progrès dans la  lutte contre cette épidémie", a-t-elle rappelé. 

         Elle a fait ces remarques en assistant à un événement tenu  vendredi à Beijing, lors duquel Cartier a donné trois millions de  yuans (388 000 dollars) à l'Unicef pour la prévention et le  traitement du sida en Chine. 

         Elle a indiqué que l'Unicef avait développé un partenariat  étroit avec le gouvernement chinois, à travers des rencontres  fréquentes avec des ministres chinois, avec le Comité national  chinois pour la Défense de l'Enfant et avec les gouvernements  locaux. 

         Mme Nwe a fait remarquer que le sida, qui n'était pas un gros  problème en Chine avant, avait connu cependant un développement  rapide au cours des dernières années. La Chine comptait  officiellement 183 733 cas du VIH/sida en 2006, mais des experts  du ministère de la Santé publique ont estimé que ce nombre  pourrait se rapprocher de 650 000. 

         "A travers les toxicomanes et les travailleurs du sexe, le sida commence à se propager parmi la population. A moins que le peuple  n'en prenne conscience, rien ne pourra stopper l'épidémie", a-t- elle averti. 

         "La Chine est un grand pays avec un nombre important de jeunes  gens, qui sont souvent attirés par la drogue et le sexe. Il ne  suffit pas de leur dire de ne pas toucher à la drogue, mais de  leur expliquer pourquoi", a-t-elle ajouté. 

         "C'est seulement quand le public sera bien informé et conscient de la situation que nous pourrons éliminer la discrimination  envers les porteurs du VIH et mieux prévenir la propagation du  sida", a conclu la représentante de l'UNICEF.

     
  • CHINOIS BLOQUES EN THAILANDE.

    La Chine va envoyer des avions chercher les Chinois bloqués en Thaïlande
      

         - La Chine a déclaré vendredi  qu'elle allait envoyer des avions chercher les Chinois bloqués en  Thaïlande en raison de la fermeture de l'Aéroport international  Suvarnabhumi à Bangkok. 

         Le gouvernement chinois se préoccupe énormément de la situation de ses citoyens bloqués en Thaïlande, et l'ambassade de Chine en  Thaïlande leur a transmis un message de sympathie et offert une  assistance, a indiqué le porte-parole du ministère chinois des  Affaires étrangères Qin Gang, lors d'un point de presse régulier. 

         "Etant donné la fermeture de l'Aéroport international de  Suvarnabhumi à Bangkok, le gouvernement chinois met en place un  mécanisme d'urgence et se prépare à affrêter des avions pour  rapatrier le plus tôt possible les Chinois bloqués", a poursuivi  le porte-parole. 

         "Le gouvernement chinois est en train de vérifier les  informations concernant les Chinois bloqués et de contacter  l'aéroport pour l'atterrissage éventuel des avions." 

         Beaucoup d'étrangers sont bloqués à Bangkok après que les  manifestants anti-gouvernementaux ont occupé le principal aéroport international du pays. 

         Parmi les étrangers bloqués, figurent des milliers de Chinois  dont des touristes en provenance de la partie continentale de la  Chine, de Hong Kong, de Macao et de Taiwan.

  • ECOUTEZ LA MUSIQUE CHINOISE (1) ERHU

    Erhu (violon chinois)
    Aujourd'hui,je tiens à vous faire connaître la musique chinoise. Et pour commencer je tiens à vous donner l'occasion d'entendre l'erhu;ici joué par une de ses plus talentueuse joueuse dans une oeuvre de Wang JiAn Min.
    C'est l'un des plus importants instruments à cordes frottées, qui date de mille ans environ.

    Le erhu est formé d'une caisse de résonance en bambou ou en bois, tendue de peau de serpent, à une extrémité de la tige, de deux cordes frottées par un archet à crin de queue de cheval.

    Grâce à son timbre mélodieux, le erhu sert non seulement à accompagner la musique vocale et instrumentale, mais aussi à se produire en solo à partir du XXe siècle. Depuis le milieu du XXe siècle, l'art d'interprétation soliste du erhu s'est développé rapidement, les techniques d'interprétation et la composition musicale se sont enrichies et la construction de l'instrument s'est améliorée.

  • YANG LIPING DANSE MOON SOLO(EN VIDEO)

    Dans mon article "les mysteres du Tibet"je vous ai présenté la merveilleuse YANG LIPING. La voici en vidéo dans  MOON  SOLO.  LIPING FAIT PARTIE DE LA MINORITE DAI,DU SUD-YUNNAN

  • REFORME JUDICIAIRE,LES 8 PARTIS DEMOCRATIQUES DE CHINE DONNENT LEUR AVIS.

    Le président du Comité national du CCPPC sollicite des avis sur la réforme judiciairexin_4de92328b9e94dbcadcbdba5bace2462[1]
    Jia Qinglin, président du  Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple  chinois (CCPPC), a requis les membres des partis non-communistes  de formuler leurs avis et opinions concernant la réforme  judiciaire du pays. 

         Davantage de conseils doivent être recueillis auprès de membres des partis non-communistes pour s'assurer d'une réforme sans  accroc du secteur judiciaire, a indiqué Jia Qinglin. 

         La réforme doit satisfaire les besoins judiciaires du peuple et viser à développer l'harmonie sociale, a-t-il souligné, lors d'une réunion à Beijing, avec des membres des huit partis démocratiques  du pays, des fédérations de l'industrie et du commerce et de  personnalités sans parti. 

         Il a également mis l'accent sur l'importance de renforcer le  contrôle et la surveillance de l'utilisation de la force, et  souligné que davantage pouvait être fait pour lever les obstacles  qui compromettent l'équité de la justice. 

         Au cours de cette réunion, Zhou Yongkang, membre du Comité  permanent du Bureau politique du Comité central du Parti  communiste chinois (PCC), a présenté son rapport sur le système  judiciaire.

  • LES MYSTERES DU TIBET.

    Les mystères du TibetF200811281516422377026604[1]
    Yang Liping

    Du 26 au 30 novembre, la pièce « les mystères du Tibet » a été de nouveau montée au Théâtre Poly de Beijing, offrant aux spectateurs un panorama sur la culture tibétaine au travers de danses, de chants ou bien encore de musiques typiquement tibétains.

    Créé conjointement par Yang Liping, danseuse étoile chinoise, et Rongzhong Erjia, danseur professionnel tibétain, « les mystères du Tibet » raconte les tribulations d'une femme âgée au long de son pèlerinage qui durera trois ans et la mènera de la province du Sichuan jusqu'au Tibet.

    D'après ce que l'on rapporte, l'équipe de création de la pièce a mis plusieurs années pour collecter les matériaux et trouver l'inspiration. Plus de 3000 costumes traditionnels ainsi que des instruments musicaux tibétains ont été présentés à cette occasion au grand public dans le but de montrer la vie quotidienne, les us et coutumes et la religion du peuple tibétain, ainsi que de produire un effet théâtral le plus réaliste possible.

    La pièce a rencontré un grand succès lors de sa tournée en Chine en 2007.

    F200811281516391333250412[1]

  • PAS DE SOMMET CHINE-UE

    La Chine demande à la France de créer de bonnes conditions pour le Sommet Chine-UE

      

     

          BEIJING, 27 novembre  -- La Chine a demandé jeudi à la France de créer un climat favorable à la tenue du Sommet Chine-UE  qui a été reporté à cause de la rencontre avec le dalaï lama. 

         "La convocation du 11e Sommet Chine-UE dépend de la France,  pays qui assure la présidence tournante de l'Union européenne (UE), si elle va prendre ou non des mesures appropriées pour créer de  bonnes conditions et un climat propice au sommet", a déclaré le  porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang, lors d'un point de presse régulier. 

         Il était prévu que le sommet annuel se tienne en France début  décembre. Cependant, comme le dirigeant français a annoncé  l'autre jour qu'il rencontrerait le dalaï lama plus tard, la Chine a été obligée de reporter le sommet après avoir vainement tenté de persuader la France de ne pas le faire. 

         "La situation actuelle n'est pas causée par la Chine, ainsi  n'en prend-t-elle pas la responsabilité", a indiqué Qin Gang. 

         Soulignant que la question tibétaine est liée à la souveraineté, à l'intégrité territoriale et aux intérêts clés de la Chine, a  poursuivi le porte-parole Qin, "nous nous opposons fermement aux  activités séparatistes du dalaï, quel que soit le pays et à quel  niveau que ce soit, et aux contacts entre les dirigeants étrangers avec lui, quelle qu'en soit la forme". 

         "La Chine n'a pas changé sa détermination et sa politique de  développement actif de ses relations avec l'UE", a-t-il ajouté. 

         Le porte-parole a réaffirmé que la Chine était toujours prête à travailler avec l'UE pour faire avancer les relations  sino-européennes saines et stables sur la base du respect mutuel  et sur un pied d'égalité. 

         "Face à la situation actuelle, il est impératif pour la Chine  et l'UE de relever conjointement des défis globaux, y compris la  crise financière, la sécurité alimentaire et énergétique et le  changement climatique", a-t-il poursuivi. 

         "Nous voulons que la France prenne en considération l'intérêt  général, et considère les principales préoccupations de la Chine  avec le plus grand sérieux, afin de créer de bonnes conditions  pour un développement sain et stable des relations bilatérales", a appelé Qin Gang.

  • JOUETS CHINOIS

    La Chine demande à ses producteurs de jouets d'examiner les défauts de conception des sociétés étrangères

    La Chine a demandé à ses fabricants de jouets de contrôler les modèles fournis par les clients étrangers pour éviter tout défaut pouvant entraîner des problèmes de qualité ou de sécurité.

    Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Qin Gang a fait cette remarque en réponse à une question concernant la sécurité des jouets chinois pour la fête de Noël.

    Il a indiqué que certaines usines chinoises produisaient des jouets selon les modèles et les demandes des compagnies étrangères, et que des tests sur certains jouets défectueux montraient que les défauts étaient dûs à une mauvaise conception.

    "Nous demandons aux fabricants chinois non seulement de faire attention au processus de fabrication, mais aussi de contrôler strictement les défauts de conception des compagnies étrangères", a dit Qin Gang, ajoutant que les fabricants chinois ne devaient pas accepter les commandes des compagnies étrangères présentant des défauts de conception ni les fabriquer.

    Il a remarqué que le gouvernement chinois attachait une grande importance à la sécurité des jouets.

    Les départements d'inspection et de contrôle de la qualité continueront à intensifier leur supervision sur la qualité des jouets, a ajouté Qin Gang.