Amour

  • Comment les Chinois fêtent Noël

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6670/zh/archive/2012/12/25/comment-les-chinois-fetent-noel.html

    Reading the articlein English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6670/en/archive/2012/12/25/comment-les-chinois-fetent-noel.html

     

    001143088d8112439a2a0b.jpg

    Le 24 décembre, la veille de Noël, les lumières festives éclairaient toutes les principales zones commerciales de la ville de Chongqing (sud-ouest de la Chine), et les décorations du Noël ont attiré de nombreux passants.

    001143088d8112439a310e.jpg

     

    Dans beaucoup de grands magasins du pays, il y a des décorations et des arbres de Noël, des pères Noël et des cloches, ce qui attire les clients en leur promettant des rabais de saison. La veille de Noël, le volume des ventes est le plus élevé de l'année, a déclaré Kang Wei, directeur des ventes du magasin Guidu à Taiyuan, dans la province du Shanxi (Chine du Nord).

     

     

     

     

    001143088d8112439a3913.jpg

    Le 24 décembre, dans le TGV Wuhan-Guangzhou, des agents de bord habillés en père Noël ont offert toutes sortes de cadeaux aux voyageurs.

    Comment les Chinois fêtent-ils Noël ?

     

    Alors que certains célèbrent Noël d'une manière commerciale, d'autres célèbrent la fête d'une façon originale.

    Dimanche, Chen Kejia a été baptisée et est devenue chrétienne. « J'ai choisi d'être baptisée ce jour-là pour passer un vrai Noël avec d'autres chrétiens », a confié Mme Chen, infirmière dans un hôpital de Beijing.

    À la cathédrale du Sud, à Beijing, les catholiques assistaient à la messe la nuit dernière. L'un d'entre eux, du nom de Yang, a indiqué : « Noël est un jour pour se rappeler la naissance de Jésus. Cela m'émeut et me donne du pouvoir. » Selon lui, Noël a été commercialisé en Chine, ce qui n'a rien à voir avec la croyance religieuse. « C'est complètement différent de notre vrai Noël », a-t-il affirmé.

     

     

     

     

    001143088d8112439a441d.jpg

    001143088d8112439a5735.jpg

    001143088d8112439a4f2a.jpg

    001143088d8112439a5f42.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • A la recherche de l'âme sœur en Chine

    00016c42d95c0e45d6cf01.jpg

    Une grande rencontre est organisée dans une zone pittoresque de Nanning, chef-lieu de la région autonome Zhuang du Guangxi, attirant quelque dix mille hommes et femmes célibataires

    Les Zhuang sont la plus importante minorité ethnique de Chine

    00016c42d95c0e45d71102.jpg

    Un cocktail de rencontre est tenu par un site internet à Beijing.

    00016c42d95c0e45d71a03.jpg

     Concours de rencontre des célibataires charmantes » organisée par un site internet à Beijing.

    00016c42d95c0e45d72504.jpg

    Deux jeunes femmes portent une pancarte où sont inscrits les caractères chinois « ne pas rester célibataires », lors d'une activité de rencontre à Weifang, dans la province du Shandong.

    00016c42d95c0e45d74606.jpg

    De jeunes hommes consultent les petites annonces dans un rassemblement de l'ethnie Tu organisé à Enshi, dans la province du Hubei.

    Les Tu sont une des 55 erthnies minoritaires de Chine.

    00016c42d95c0e45d73805.jpg

    Le « bus de l'amour » part de Gongzhufen, sur le troisième périphérique de Beijing. Les passagers qui s'inscrivent en avance peuvent le prendre gratuitement.

  • A la recherche de l'âme sœur

     

    Une femme scrute une petite annonce sur une pancarte du parc Ditan de Beijing.Une femme scrute une petite annonce sur une pancarte du parc Ditan de Beijing .

    Les foires du temple, qui ont lieu traditionnellement pendant la fête du Printemps  deviennent rapidement l'un des endroits les plus populaires pour faire des rencontres . Les célibataires et leurs parents s'attroupent dans l'espoir de nouer de bonnes relations au début du Nouvel An chinois.

    « Je ne suis pas difficile », affirme M. Li lors d'une activité matrimoniale dans le Parc international de la Sculpture du district de Shijingshan, « je veux seulement chercher quelqu'un qui serait prévenant avec mon fils ».

    Le 9 février, environ 50 000 personnes avaient déjà visité le square du parc pour cet événement, selon un organisateur. Près de 5 000 personnes ont soumis leurs détails personnels sur les pancartes dressées autour de la place. Les visiteurs peuvent ensuite chercher à nouer contact avec des partenaires potentiels ou consulter les experts sur place.

     

    PB150240.JPG

    Dans un parc de Shenzhen , parents ou jeunes gens viennent placer des affiches vantant les mérites de leurs fils ou filles . Currieux de cet attroupement , je me suis glissé parmi eux ,ignorant du motif de ces affiches, immédiatement je fus assailli par une maman me vantant les qualités de sa fille pourtant beaucoup plus jeune que ma propre fille.

    Restée à l'écart , mon épouse épiait ce dialogue , ammusée de ma méprise.

    PB150241.JPG

    Si jeune , en plus elle parrait beaucoup plus jeune que son âge , on l'aurait prise pour ma petite-fille .

    Non , je ne me sens pas l'âme d'un pédophile .

     

    Wang Ge, âgé de 29 ans, est l'un des rares jeunes à avoir accompagné ses parents. Il affirme chercher une relation sérieuse, il est  entouré de personnes âgées qui viennent lui demander son âge et le genre de femme qu'il aime.

    « Je ressens de la pression à chaque fête du Printemps lorsque ma famille me questionne sur mes petites amies », explique-t-il. « Il reste seulement une semaine avant la Saint-Valentin, et je ne veux pas vraiment être célibataire à nouveau cette année ».

     

     

     

     

     

     

  • Un défenseur des droits homosexuels veut poursuivre en justice un quotidien de Beijing

    Xiao Dong, défenseur des droits homosexuels qui travaille dans la Beijing Rainbow Volunteer Station for HIV/AIDS Prevention, a lancé une action en justice contre un quotidien de Beijing ayant couvert le "mariage" d'un couple homosexuel.

    Il a raconté à l'Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle) qu'un journaliste de Beijing Times avait fait preuve de malhonnêteté en prenant des photographies du couple de dos, celui-ci s'étant opposé à se faire photographier.

    Xiao Dong, maître de cérémonie du mariage, a déclaré agir au nom du couple. Son avocat a déjà envoyé une lettre au Beijing Times, requérant le retrait des photographies du site du quotidien, une excuse officielle et le renvoi du journaliste concerné.

    "S'il (le quotidien) refuse de répondre à notre requête, nous le poursuivrons en justice", a-t-il averti.

    Outre les photographies, selon Xiao Dong, l'article du journaliste invité au mariage, est inexact, car, selon lui, le couple aurait été invité à "se marier".

    "Ils ont pris eux-mêmes cette décision", a fait savoir Xiao Dong.

    Le mariage a suscité un vif débat sur internet, attendu qu'il s'agit apparemment du premier "mariage" gay à Beijing.

    Pour le moment, la plupart des photographies ont été retirées du site de Beijing Times.

  • Mariage du premier couple lesbien au Guangdong

    Mme Wu Youjian, la première mère qui soutient publiquement l’homosexualité de son fils dans la partie continentale de Chine, accepte le salut des nouvelles mariées.

    Mme Wu Youjian, la première mère qui soutient publiquement l’homosexualité de son fils dans la partie continentale de Chine, accepte le salut des nouvelles mariées.

    Le 1er janvier 2011, un mariage spécial a eu lieu à Zhongshan, dans la province du Guangdong. La robe, le gâteau, la bague en diamant... Tout ressemble aux autres mariages, sauf que les protagonistes sont deux femmes, Paco, âgée de 32 ans, et Cristal, 28 ans. Il s’agit du premier couple de lesbiennes qui organise un mariage public symbolique au Guangdong.

    L’animateur a prononcé leur déclaration : « Nous sommes Lala (surnom chinois des lesbiennes). Il est possible que nous ne soyons pas acceptées par la société, mais nous nous accompagnerons jour et nuit. Nous ne nous abandonnerons pas... »

    « Nos parents ont accepté le fait que Cristal n’aime que les filles », explique sa sœur. Le premier mariage de Cristal a échoué, alors nos parents ne lui font plus d’exigences. « Choisissez votre propre chemin, à condition que vous soyez heureuses », disent-ils.

    Wu Youjian, première mère qui soutient publiquement son fils homosexuel dans la partie continentale de Chine, a été invitée au mariage comme témoin. Elle a offert aux nouvelles mariées deux rubans arc-en-ciel, symbole de l’amour entre personnes du même sexe.

    « Pendant les cinq ans où j’ai soutenu l’amour homosexuel, j’ai connu beaucoup de cas. Je comprends leurs difficultés. Sous la pression familiale, beaucoup sont obligés de choisir un mariage avec le sexe opposé. Faute de soutien social, certains n’osent pas insister. D’autres, bien qu’ils vivent ensemble, continuent de cacher leur amour aux autres », explique Mme Wu. « Ce couple a le courage d’organiser un mariage public, je les admire ».

    A Qiang, fondateur de l’Association des proches des homosexuels et des lesbiennes de Guangzhou, était aussi présent à la cérémonie. Âgé de plus de 30 ans, il n’envisage plus un mariage, mais il comprend le souhait de Paco et Cristal. « Les couples homosexuels veulent aussi obtenir la bénédiction de leurs familles et la reconnaissance de leurs amis. Avec cette cérémonie qui est aussi une promesse amoureuse, ils partagent leur vie avec leurs proches ».

    Le plus grand problème est qu’il est impossible pour Paco et Cristal d’obtenir un certificat de mariage, mais elles estiment que cela a peu d’importance.

     

  • COIFFEUSE ET PROSTITUTION EN CHINE

    LA CHINE TELLE QUE JE L'AIME

    La première chose que nous faisons à chaque retour en Chine , c'est nous rendre chez le coiffeur . En Chine , c'est une expérience que je conseille à tout visiteur . Il faut dire que les coiffeurs chinois sont parmi les meilleurs du monde , mais en plus on vous installe sur une sorte de lit , pour non seulement vous laver les cheveux , mais en plus pour vous masser la nuque , les bras et les mains , après la coupe on vous relave les cheveux  et tout cela pour 1,50 euro. Mon épouse , pour sa coupe , permanente et lavages a du payer 18 euros.

    A Shanghai , faites attention, si vous voyez trop de femmes et surtout si elles sont assises dans un salon de coiffure , cela veut dire qu'elles attendent le client ,  pas pour couper les cheveux mais pour dispenser d'autres soins aux messieurs . En fait ces salons un peu spéciaux sont les lieux de la prostitution qui en principe est interdite.

    Quoi qu'il en soit , c'est très agréable de se faire masser par une jolie fille . Dans les vrais salons elles sont toujours assez joies et celle qui m'a massé hier avait des doigts de fée , très très doux . Je n'accepte ce genre de soins que si ils sont prodigués par une femme . Et ce en tout bien tout honneur . Par contre dans les faux salons , je n'ai jamais vu que des filles quelconques . Pour les messieurs célibataires qui voyagent seuls en Chine , il vaut mieux attendre l'occasion dans son hôtel où des très jolies jeunes filles auront vite repéré votre solitude et là vous ne serez pas déçus.

  • UNE HISTOIRE D'AMOUR

    Un homme chinois et une femme française se sont mariés à l'âge de 80 ans après une séparation de plus de 50 ans
     
    La photo du couple maintenant

    Voici un couple qui vient de se marier. Cependant, ce sont tous les deux des vieillards aux cheveux blancs. La femme est âgée de 83 ans et l'homme de 82 ans.

    Il ne s'agit pas d'un amour qui a commencé à la vieillesse. Les nouveaux mariés se sont connus et sont tombés amoureux dans leur jeunesse. Cependant, ils ont été obligés de se séparer pendant plus d'une moitié de siècle, en pensant l'un à l'autre à l'autre bout du monde. Pourtant, une lettre reçue il y a 5 mois a fait que la femme s'est envolée vers Xiamen en Chine depuis Lyon pour continuer leur amour interrompu il y a plus de 50 ans.

    Elle a dit : « Je ne me suis pas mariée jusqu'à cet époque. Les étudiants et les collègues de l'Université Lyon 3 ne croyaient pas que personne ne courait après moi. Mais je leur ai dit : 'Il n'y a qu'un homme qui m'aimera pendant toute ma vie et il vit en permanence dans mon cœur.' »

    Cet homme est celui qui a écrit la lettre, un de ses étudiants d'autrefois et maintenant son mari.

    L'homme s'appelle Yuan Dibao et est originaire de Xiamen (sud-est de la Chine). La femme s'appelle Danni Li. Le couple s'est installé à Xiamen.

    L'amour dans la jeunesse au bord du Lac de l'Ouest

    En 1953, dans la rue Jishanlu, N.1, à Gulangyu dans la ville de Xiamen, Yuan Dibao, âgé de 25 ans s'est marié avec Huang Xiuxue. Une mois après, Yuan s'est rendu à Hangzhou pour continuer ses études à l'institut de médecine du Zhejiang.

    A l'institut, ce qui a attiré l'attention de Dannie Li, professeur en langue russe, c'était peut-être les bons résultats de Yuan Dibao, qui obtenait toujours les notes maximales en examen de langue russe.

    Le père de Danni Li était professeur à l'institut des beaux arts du Zhejiang, et sa mère était française. Danni Li est née à Beijing et est diplômée du département chinois de l'Université de Zhejiang. Titulaire d'une maîtrise en français, en anglais, en russe et en chinois, elle a été embauchée comme professeur de russe par l'institut de la médecine du Zhejiang. La beauté et la sagesse d'une eurasienne se révélaient bien évidemment en elle.

    Un matin où la neige tombait, Yuan Dibao tremblait de froid dans la classe. Après les cours, Danni lui a doucement donné un paquet. Lorsque Yuan l'a ouvert, il s'est aperçu que c'était un pull-over bleu. La douceur et l'amour ont immédiatement chassé le froid en dehors des fenêtres et de son cœur.

    Une malheureuse séparation de plus de 50 ans

    Cependant, les deux amoureux n'ont pas pu rester ensemble.

    Un jour, Yuan a ranimé son courage pour révéler son mariage à Danni. Malgré une vive douleur, Danni souhaitait toujours que Yuan puisse se rendre en France avec elle. Cependant, Yuan n'a pas eu le courage d'abandonner sa femme.

    En avril 1956, Danni est rentrée en France avec ses parents. C'est à ce moment-là que leur séparation a commencé et a duré plus de 50 ans.

    Une lettre arrivée tard renoue les fils de leur amour

    Des années après, la femme de Yuan Dibao est décédée, alors que Danni Li qui habite en France ne s'est toujours pas mariée. Ayant perdu le contact pendant des années, bien qu'ils pensent l'un à l'autre, ils ne savaient tous pas si leurs amoureux étaient encore vivants, jusqu'à cette année, où la femme du 3e fils de Yuan l'a persuadé d'écrire une lettre à Danni. Après avoir écrit 5 lettres de même contenu, Yuan les a envoyées aux adresses dont il était familier.

    Le 1er mai, avec des mains tremblantes, Yuan Dibao a reçu la première lettre de réponse en provenance de France. A l'intérieur de l'enveloppe se trouvaient 3 pages pleines de caractères et une photo en couleur. En contemplant la personne en photo et les caractères chinois familiers, Yuan a laissé couler ses larmes...

    La main dans la main, passons ensemble le reste de nos jours

    « Ensuite, nous avons commencé à nous écrire. Une fois, je lui ai dit que je rencontrais tour les jours des religieuses et j'ai décidé de rester chez elles jusqu'à la mort. 'Jusqu'à la mort', ce mot l'a rendu triste, et il m'a demandé d'aller à Xiamen pour le rejoindre. » a dit Anni. Sa main est serrée par Yuan Dibao.

    Le 18 septembre 2010, à l'aéroport de Gaoqi à Xiamen, avec 55 roses dans les mains et entouré par ses 3 fils qui portaient chacun dans leurs bras un bouquet de fleurs, Yuan Dibao a attendu avec impatience dans le hall.

    Danni qui s'est dirigée vers la sortie, elle était très nerveuse. Elle a demandé sans cesse à son compagnon Ouyang : « Qu'est-ce que je dois dire à la première phrase ? » A peine ces mots ont été prononcés, les deux personnes âgées se sont embrassées.

    Même maintenant, Danni se sens encore dans un rêve. Elle a dit : « Je souhaitais obtenir une autre famille. C'est génial ! Les fils et leurs femmes sont tous très gentils avec moi. »

  • CHINE:FETE DES AMOUREUX

    La fête Qixi, la Saint-Valentin chinoise
    13448199_51n.jpg

    Les amoureux chinois ont bien de la chance , ils fêtent la Saint-Valentin deux fois, le 14 février , comme en Europe et la fête traditionnelle chinoise Qixi.Ces dernières années, la Saint-Valentin avait tendance à supplanter la traditionnelle. Mais les autorités ont fait de la publicité autour de la fête de Qixi , et la pratique des deux fêtes , aujourd'hui a tendance à s'équilibrer .

    La Saint-Valentin chinoise (Qixi), le 7e jour du 7e mois selon le calendrier lunaire traditionnel chinois, tombe cette année le 16 août. La Poste chinoise a publié aujourd'hui une série de timbres sur ce thème. La série, composée de quatre timbres, puise son inspiration auprès de plusieurs formes artistiques, dont le théâtre d'ombres, le papier découpé et la brique de peinture de la dynastie des Han.

    F201008170845572594126457.jpg
    La légende de Niulang le bouvier et Zhinü la tisserande est l'une des quatre légendes d'amour chinoises. S'il pleut fort ce jour-là, certains diront que c'est parce que Zhinü est en pleurs. Elle pleure le jour où elle a rencontré son mari, Niulang, sur la Voie lactée.

    Selon Wang Laihua, professeur à l'Académie des sciences sociales de Tianjin, la fête Qixi est également l'unique fête traditionnelle chinoise pour les jeunes femmes. Dans l'antiquité, en confectionnant des broderies et des gâteaux, les filles, habillées de vêtements neufs, demandaient dans la cour l'intelligence à l'étoile Zhinü. La figurine en farine, le papier découpé, ainsi que la broderie multicolore, sont ainsi la continuité des coutumes de cette époque.

    Bonne fête à tous les amoureux.

    13448199_81n.jpg
    13448199_71n.jpg
    F201008170845564703912177.jpg
    13448199_11n.jpg
  • DU DIVORCE EN CHINE.

    Les jeunes couples brisent les traditions

    Après sept ans de relations amoureuses Gao et son amie Deng ont décidé de s'unir enfin par les liens sacrés du mariage en 2006. Trois ans plus tard et après de nombreuses péripéties, ils ont décidé de divorcer.

    Le couple est victime de la malédiction du mariage qui frappe la génération des jeunes gens nés dans les années 1980 en Chine, dont le taux de divorce a augmenté de presque 8% selon les statistiques gouvernementales.

    Gao et Deng, qui étaient tous les deux nés dans des familles d'enfants uniques dans les années 80, ont demandé le divorce à la Cour du district de Mentougou à Beijing au début de cette année, blâmant des disputes sur le partage des tâches ménagères, ont annoncé les médias locaux.

    Leur plainte a été rejetée, mais selon les documents judiciaires, le couple n'est pas le seul à demander le divorce pour des raisons que beaucoup de gens considèrent être sans importance.

    Le mariage de Wang Jing, 24 ans, et Chen Sen, tous les deux de Beijing, n'a duré que 18 mois, car Wang se plaignait que son mari était devenu accro aux jeux vidéo, sautait les repas et n'a pas pris soin d'elle quand elle était malade.

    Chen Juan, âgée de 27 ans a laissé tomber son fiancé Zhou Jun, qui était plus jeune qu'elle de deux ans, juste avant de donner naissance à leur enfant en août dernier, car son compagnon avait un langage grossier, ne lui achetait pas de vêtements et l'accompagnait rarement à l'hôpital pour ses examens prénataux. Sa plainte a également été rejetée, mais elle vient de faire appel.

    Plus de 10 millions de couples se sont mariés l'année dernière, 10,8% de plus qu'en 2007, selon le ministère des Affaires civiles. Environ 73% de ces couples étaient âgés de moins de 30 ans.

    Pendant ce temps, 2,26 de couples ont divorcé dans les tribunaux ou les bureaux des affaires civiles, une hausse de 8,1% comparé à 2007, montrent les statistiques du ministère.

    En 2005, les chiffres s'élevaient à 8,23 millions de mariages et 1,78 millions de divorces.

    La tendance à la hausse, visible à travers le pays, soulève de sérieuses préoccupations sur la mentalité de toute la génération, disent les experts.

    "Les jeunes de la génération des années 80 sont tous des enfants uniques", a déclaré Liu Fengqin, de Beijing Maple Women's Psychological Counseling Center. "Ils naissent et grandissent comme s'ils sont sous le feu des projecteurs.

    "Ils ont directement bénéficié des résultats des réformes et de l'ouverture de la Chine et leur état d'esprit reflète les changements dans la transition sociale.

    "Ils sont intelligents et ouverts d'esprit, mais sont souvent considérés comme enfants gâtés qui ont moins de considération pour les autres, ce qui affecte la qualité de leur vie conjugale."

    La politique démographique élaborée dans les années 1970 a fait que les personnes de moins de 30 ans issus de familles à enfant unique représentent aujourd'hui 29% de la population, selon une enquête d'échantillonnage national de 1% des citoyens chinois en 2005.

    Pendant ce temps, la recherche menée par l'Académie chinoise des sciences sociales (CASS) en 2007 a montré que pour ceux qui sont nés entre 1976 et 1986, la moyenne d'âge des personnes en passe de se marier est de 24 ans, sur la base d'une étude de 2 888 adultes des familles à enfant unique.

    Mais la question serait, sont-ils prêts moralement pour un engagement à long terme ou sont-ils trop égocentriques?

    "L'enfant unique grandit avec l'attention de toute sa famille sur lui", a expliqué Liu. "Alors, beaucoup de jeunes gens grandissent immatures et ne sont pas mentalement prêts à prendre leur vie en main pour relever les grands défis, comme le mariage ou les enfants.

    "Contrairement à leurs parents, qui ont connu des troubles politiques et les difficultés économiques dans les années 1960 et 1970, ils n'ont pas rencontré de problèmes dans la vie. Alors, quand ils ont des différends dans leur couple, ils se sentent impuissants et abandonnent facilement."

    Shi Qilan, qui a une fille à Shenyang, dans la province du Liaoning, a déclaré que les couples doivent travailler ensemble pour surmonter leur égoïsme.

    "Ils devraient montrer plus de compréhension mutuelle et de tolérance. Après le mariage, ils se sentent probablement déséquilibrés car ils doivent penser à quelqu'un d'autre. Mais ils doivent s'aider les uns les autres, sinon, le mariage devient juste un champ de bataille", dit-elle.

    Une autre raison de la hausse du taux de divorce pourrait être le fait que la procédure de mariage et de séparation a été rationalisée en octobre 2003 avec le nouveau règlement sur le mariage.

    Li Mingshun, professeur du droit à l'Université des femmes de Chine à Beijing, a expliqué que les contrôles avant le mariage ne sont plus obligatoires, et les demandeurs du certificat de mariage ne sont plus tenus de présenter un certificat délivré par leurs employeurs, ce qui était nécessaire dans le passé.

    Les couples qui divorcent dans les bureaux des affaires civiles peuvent désormais obtenir les certificats le jour-même de leur demande, sans avoir à attendre un mois, pendant lequel ces certificats étaient contrôlés.

    Les sociologues ont également attiré l'attention sur les couples en provenance des zones rurales parmi les 140 millions de travailleurs migrants.

    "Le nombre de personnes âgées entre 20 et 30 ans a augmenté de 30% parmi les travailleurs migrants, alors que les personnes mariées représentent entre 60 et 70%", a déclaré Duan Chengrong, un expert sur la communauté des migrants à l'Université Renmin de Chine.

    Ceux qui sont des enfants uniques soutiennent toujours des valeurs traditionnelles tout en incarnant une façon de penser plus moderne, a-t-il dit, avec des garçons et des filles à la recherche de l'indépendance, de l'égalité, ainsi que d'un partenaire approprié.

    Avant la politique de planification familiale des années 1970, les familles chinoises étaient souvent très nombreuses, étendues à trois ou quatre générations vivant sous le même toit. Maintenant, les ménages sont réduits, avec deux parents et un enfant qui vivent ensemble.

  • NOCES TRADITIONNELLES EN CHINE.

    Noces traditionnelles dans un village aquatiqueF200811211002261260529892[1]

    Douze couples ont participé à une cérémonie de mariage traditionnel chinois dans le village aquatique de Shajiabang, dans la province du Jiangsu, au Sud-est de la Chine, le 16 novembre 2008.


    F200811211002246204200141[1]Les douze couples commencent une croisière romantique sur le  fleuveF200811211002231675251191[1]

    Selon les traditions, les douze couples passent par trois ponts qui leur apporteront la chance, le bonheur et la prospérité.F200811211002204746185637[1]
    Le jeune couple plante un « arbre de bonheur » qui symbolise leur amour éternel.